Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Cancer et entourage

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Bruxelles

Messages : 7
Voir ses messages
Posté :

Je suis atteinte d'un cancer (aux foyers multiples) depuis plus de 4 ans. Certes, il y a bien eu quelques semaines de rémission, par-ci, par-là, mais aujourd'hui je m'aprête à recommencer la lutte.

Depuis jeudi passé, mon compagnon a décidé de mettre un terme à notre relation. Il se sent enfermé et préfère "ne plus vivre avec moi à ces côtés".
Suite à ce choix, je pète un câble, ajoutant davantage d'insatisfactions pour lui, et me sentant bafouée.
En bref, je refuse ce choix et cherche à trouver auprès de lui un réconfort vital qu'il semble vouloir me refuser.
J'aurais besoin de mots, de témoignages, de réconfort.

Merci

femme


[pas en ligne]


Belgique
37 ans

Messages : 2522
Voir ses messages
Posté :

Marmaille :
Je suis atteinte d'un cancer (aux foyers multiples) depuis plus de 4 ans. Certes, il y a bien eu quelques semaines de rémission, par-ci, par-là, mais aujourd'hui je m'aprête à recommencer la lutte.

Depuis jeudi passé, mon compagnon a décidé de mettre un terme à notre relation. Il se sent enfermé et préfère "ne plus vivre avec moi à ces côtés".
Suite à ce choix, je pète un câble, ajoutant davantage d'insatisfactions pour lui, et me sentant bafouée.
En bref, je refuse ce choix et cherche à trouver auprès de lui un réconfort vital qu'il semble vouloir me refuser.
J'aurais besoin de mots, de témoignages, de réconfort.

Merci

Il est difficile de trouver les mots justes pour vous réconforter. La fuite de votre ami a de quoi heurter.
Prenez courage et ne vous laissez pas envahir par le désespoir : vous avez besoin de toutes vos force pour lutter contre la maladie.
Votre vie compte plus que tout et si elle ne se poursuit pas avec lui, d'autres projets, d'autres rencontres doivent être votre horizon.
Etes-vous entourée de famille et de proches?

femme


[pas en ligne]


simply the pest..

Messages : 39365
Voir ses messages
Posté :

Coucou Marmaille,

Moi aussij, j'ai eu affaire à cette sale bestiole, qu'est le crabe.
Lorsque j'ai appris la terrible nouvelle, ma première réaction fut bien sur de pleurer, et de me demander pourquoi moi!!!
Un cancer du sein, avec ablation, chimio, rayons, etc....
A cette époque je venais de rencontrer un homme charmant, je lui ai demandé de s'éloigner, car il me semblait que d'affronter tout ça, serait plus facile seule.
Bon j'ai eu la chance d'avoir à mes côtés un homme formidable, ce qui ne semble pas être ton cas..
Entretemps mon cher et tendre s'est tué dans un accident de la route, et j'ai du affronter la vie seule.. et bien je vais t'avouer que je m'en sors relativement bien, vis pour toi, laisse tous les parasites de côté, tu sais ces grands intellectuels qui savent mieux que tout le monde ce qui est bien pour toi dans la vie.
Il y a tant de belles choses à découvrir, cette maladie honteuse (eh oui, on représente la mort) peut te permettre
d'être vraiment toi même, vis ta vie, fais ce que tu as envie, ceux qui m'aiment me suivent, les autres, bon vent....
Allez courage, personnellement je me sens beaucoup plus forte, rien à cirer de ce que les gens biens pensent, on s'en fout, vive nous.....


[pas en ligne]


Bruxelles

Messages : 7
Voir ses messages
Posté :

Je suis en tension entre faire reconnaître par mon compagnon les dégâts du cancer et de son abandon (et l'entendre me comprendre) et le fait de le quitter pour sentiment de lâcheté.
Nous avons près de deux ans de relation, et de multiples difficultés dans l'environnement (adolescente difficile, absence de boulot...).
Après qu'il m'ait dit avoir un "trop plein", j'ai cherché à en connaître la nature, seule la solution finale (rupture) m'était donnée en réponse.
Aujourd'hui, je me sens coupable de son trop plein en même temps que je souhaite me rattraper en lui communiquant mon mal, en revenant en arrière pour mettre des mots sur certaines de mes humeurs.
Aviez-vous, Soda, de ces humeures inexplicables?


[pas en ligne]


Grande Synthe
44 ans

Messages : 30
Voir ses messages
Posté :

je suis d'accord avc mirille qui a trouver les bon mots ni plus ni moin alors COURAGE je suis de tout coeur avec vous sourire


[pas en ligne]


Bruxelles (jette)

Messages : 2
Voir ses messages
Posté :

Salut, je suis de tout coeur avec toi, et si je t'écris c'est pour te demander un conseil.
Libre à toi;
Hier, j'ai appris qu'une connaissance à le cancer du foie, elle ne veut pas que cela se sache, mais je l'ai appris par une amie qui la aussi appris par une autre....
Je voudrais biensur l'aider.Et toi, que voudrais tu que l'on fasse pour toi....
Pour l'instant je pense respecter sa volonté, mais par la suite je pense qu'il serait bien de la soutenir dans sa situation.

Un conseil pour nous tous: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir....Aider quelqu'un nous aide à oublier notre situation, de plus on voit qu'on n'est pas seul à souffrir, que se soit de maladies ou autres... Et surtout rendre ne fusqu'un petit survice nous procure du bonheur..
Surtout reste positive, sois forte à bientôt


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
36 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

bonjour

euh je vais me faire flinguer j'en suis conscient mais bon

le fait de dire a votre ami qui a decider d'en finir de votre histoire que le cancer et sa rupture vont encore vous enfoncer plus dans la maladie, ne le fera pas revenir.

si il le fait rien ne dit que ce sera par amour veritable peut etre que ce sera par culpabilite.

si il a decider de finir votre relation,meme si ça vous est dur, laisser le partir, c'est qu'il a des choses qu'il ne sait plus tenir.

oui une rupture est difficile,on en a tous et toutes connues mais retenir quelqu'un contre son gre n'arrange strictement rien

n'y a t'il que lui qui puisse " vous soutenir" je doute que lui seul le sache, d'autres gens autour de vous le peuvent et meme si cette histoire finie, si quelqu'un vous aime pour ce que vous etes il ne s'arretera pas a la maladie


[pas en ligne]


Messages : 5151
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Marmaille,

Pour l'avoir vécu de l'autre côté, je ne peux que confirmer que le poids de la maladie est aussi lourd sur l'entourage. Et que c'est là une chose bien souvent oubliée.

Cela ne tient pas au malade, ni à la maladie elle-même... simplement au peurs et angoisses qui en dérivent aussi pour l'entourage.

Etre là, agir, prendre sur soi... trop peut-être.
Tenir... pour voir le malade revivre et s'envoler vers une vie plus belle.
Je n'ai pas de regrets... juste le sentiment qu'un peu d'aide à l'époque aurait sans doute permis de "surmonter" l'épreuve et pas de la "traverser"

Mes mots ne pourront certes pas atténuer ta douleur... peut-être juste apporter une autre lumière.

Je t'envoie plein de courage...
Et si tu aimes lire, il est un livre que j'aime beaucoup (écrit par un médecin, elle aussi atteinte du cancer) :
"Coeur sur papier" ... elle arrive a décrire très simplement, presque naïvement tous ces flux d'émotions qui la traversaient.

bisou

femme


[pas en ligne]


simply the pest..

Messages : 39365
Voir ses messages
Posté :

Manquerait plus que ça que l'on ait pas droit aux sautes d'humeur, quel coup de massue, mais bon, il y a pire je trouve. Il est certain que je ne voudrais plus d'un homme qui me laisse tomber, mais bon annoncer un cancer à son entourage, faut y aller doucement, les gens ont peur, moi mon papa est décédé peu après, je ne lui ai rien dit, mon entourage, sauf ma soeur, n'était pas au courant, j'avais pas envie de leur malaise ni de leur pitié.
Comme je te l'ai dit plus haut, je voulais vivre cette période seule, je fais partie des gens qui se ressource dans la solitude. Mon ami, qui n'était pas encore mon mari à cette époque (il y a 6 ans) à absolument voulu me soutenir, quoique quelquefois je me suis surprise à le rassurer très content
Je ne sais pas quoi te dire, chaque situation est différente, peut-être a t il peur de ses réactions, de ne pas être à la hauteur!!! mon ami s'est comporté normalement avec moi, nous avions des disputes, comme un couple normal.
Il est clair que nous avons une épée de Damocles au dessus de la tête, je dois t'avouer que j'y pense mais sans me tracasser, alea jacta est comme on dit.
Ah encore une chose, pense à toi, lui pfff, laisse courir, laisse le réfléchir, mais ne t'impose pas.. Si tu as d'autres questions....

femme


[pas en ligne]


Messages : 4056
Voir ses messages
Posté :

Une réponse de celle qui était du bon côté de la barrière...

Mon ex-mari a eu un cancer du système lymphatique il y a qqs années d'ici. Triste nouvelle, tonnerre au dessus de nos têtes, doutes sur la vie et sur la mort, peu ou pas de possibilités d'arrêter de travailler pendant les traitements...
J'ai tenté de le décharger de tout ce que je pouvais, de le laisser reprendre des forces, d'écouter, de faire le gros dos dans les périodes de découragement et de mauvaises humeurs, de rassurer tout le monde...
Pas un instant, je n'ai pensé à mettre la clé sous le paillasson évidemment !

Il s'en est remis mais pas notre couple....

A trop "jouer" à l'infirmière et au malade ou la confidente ou la mère nourricière, nous en avons perdu notre petite flamme.... et nous nous sommes égarés en chemin.

Aujourd'hui, il pète la forme, a une nouvelle compagne et reste un des hommes de ma vie.

Quoi qu'il arrive, il me semble que dans un couple, la maladie sème le doute, brouille les pistes et il faut être drôlement costauds pour l'affronter.

Je suis triste pour le départ de ton compagnon mais n'aurais jamais l'idée de le traiter de salaud !
Pas facile tout ça et pour toi, et pour lui !

Courage !

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 16



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.