Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Centre de désintoxication

Pages: [1]  [3] [4]




Posté :

voilà, mon frère vient de m'appeler et son medecin veut qu'il aille se faire desintoxiquer soit dans un hopital soit en hopital psy, je ne suis pas d'accord du tt, je pense qu'une structure spécialiséé type centre pourrai lui etre plus bénéfique, je recherche donc un centre qui a fait ces preuves en france amiens, paris, idf, reims, troyes... merci beaucoup a tous !!!




Posté :

Bon

(Ps : Marie-Ange : évitez d'écrire en majuscules ! Sur internet, cela équivaut à hurler ... et c'est fort déplaisant)

Il y a une chose que vous devez savoir, et ce, quelle que soit votre volonté : seul celui qui consomme un produit est à même de savoir ce qu'il recherche ... ou non.

On n'a jamais vu de toxicomane sortir de la drogue sans qu'il l'ait lui-même souhaité.

C'est un peu comme le tabac : les meilleurs pubs au monde, les meilleurs spécialistes n'y feront rien si le fumeur n'est pas décidé à arrêter.




Posté :

Ne crie pas ça sert à rien

NON NE CRIE PAS AU SECOURS CAR FRANCHEMENT CEST LE MIEUX A FAIRE AU SEIN DUN HOPITAL IL SERA SURVEILLE ET LON SOCCUPERA DE LUI POUR LE SEVRAGE CEST INDISPENSABLE ECOUTE MON FRERE EST DECEDE A 19 ANS DHEROINE IL AVAIT TOUT ESSAYE PAR LUI MEME LA DEPENDANCE EST TRES FORTE ET MALGRE LEUR VOLONTE ILS NE PEUVENT Y ARRIVER TOUT SEUL OU MEME ENTOURE DE LEUR FAMILLE FAIS CONFIANCE AU TOUBIB ET CROIS MOI EN AIDANT TON FRERE ET EN LACCOMPAGNANT A LHOPITAL TU LE SAUVERAS CE QUE MOI JE NAI PAS SU FAIRE BISOUS A TOI ET A TON FRERE




Posté :

Dégoutée de votre réponse

Vous avez peut-être 15 ans de métier mais en tout cas vous manquez franchement de psychologie et de gentillesse, mon frère s'est drogué depuis ses 13 ans et est décédé à 19 ans, je crois savoir également de quoi je parle, franchement s'il faut attendre que le drogué prenne lui même la décision d'arrêter, il est souvent trop tard et risque 20 x l'overdose c'est ridicule, demandez à un alcolique si il veut s'arrêter de boire il dira oui aussi peut-être franchement c'est n'importe quoi je l'ai vécu au quotidien et moi je suis persuadée que dans l'etat de dépendance (drogue dure) dans lequel un drogué se trouve il prend très rarement la décision de stopper alors ne pas le forcer c'est quasiment non assistance à personne en danger, ceci dit ce n'est que mon opinion personnelle mais si j'avais agi ainsi mon frère lui ne serait pas mort car moi aussi j'ai attendu qu'il prenne lui même la décision d'arrêter on voit où cela l'a mené....................




Posté :

Vous ne m'avez pas comprise

Au lieu de vous estomaquer sur ma remarque, prenez la peine de vous renseigner.

Les hôpitaux spécialisés comme les intervenants de 1ère ligne, vous répondront toujours que seuls le drogué qui veut s'en sortir... s'en sortira.

Je n'ai pas dit qu'ils ne doivent pas être accompagnés. Je dis simplement que si eux ne veulent rien faire, on pourra leur donner tout l'or du monde (de l'amour, une main tendue, etc.) n'y changera rien.

Je travaille dans le domaine depuis 15 ans. Vous n'allez pas m'apprendre mon métier.




Posté :

la volonté du drogué d'arrêter ?

Je ne suis pas d'accord avec le message très peu de drogués veulent arrêter ils sont sous l'emprise de cette dépendance, le corps leur réclame leur dose, un drogué quelqu'il soit ne vit plus que pour cela... il est hors du temps, hors de la vie active il n'est plus à même de réfléchir, il veut sa dose c'est tout ! un drogué souffre énormément physiquement et moralement si il ne reçoit pas sa dose, il faut leur tendre la main ok mais leur vie est en danger à tout moment aussi, ils peuvent avoir la volonté d'arrêter je suis d'accord mais leur copr souffre et dans ces moments de manque etc... ils doivent être accompagnés et suivis et écoutés alors pour éviter les rechutes etc...je pense qu'ils doivent être pris en charge par un milieu hospitalier le temps du sevrage et surtout ils peuvent ainsi se réinsérer petit à petit dans la société et avec l'aide de la famille, du toubib, de beaucoup d'amour on peut les sauver et les aider, bisous




Posté :

Réponse à Laure

Vous manquez singulièrement de psychologie (et de tact, d'ailleurs)! L'histoire de Marie-France est très douloureuse et il faut la remettre dans son contexte: une histoire n'est pas l'autre. Il faut tenir compte de la souffrance des familles de toxicomanes et de leur culpabilité de ne pas avoir pu aider leur proche et de ne pas avoir pu le sauver de la mort, ce qui n'est pas une mince affaire ! C'est vrai que seul le toxicomane peut décider d'en finir avec la came mais la proposition de l'accompagner peut lui être faite à un moment approprié, on peut également lui donner des outils qu'il utilisera un jour...ou pas...

PS: Même si vous bossez depuis longtemps dans le milieu tox, vous ne savez pas une chose, et il serait temps de l'apprendre: les familles peuvent en remontrer aux professionnels et les faire réfléchir sur leur métier (et leur compétence)...A bonne entendeur...




Posté :

ces pas toujours vrai

Laure ces pas toujours vrai ce que vous dites mais ca va de pair
je trouve que vous manker un peu de tact ds votre facon de faire jai fais 15 ans de toxicomani et si javais eu kelkun pret de moi pour me soutenir en plus de lhopital ds lekel jetais, je n'aurais jamais perdu mon pied

donc pour moi je suius de tous coeur avec lila aujourdhui cela fait quatre ans ke jai arreter toute drogue et jen suis fier mais la route est longue ces ce kil doit savoir

du courage




Posté :

Merci de penser aux familles

Merci dans vos témoignages de penser également aux souffrances de la famille (frère, soeur, parents qui cotoient les drogués) quotidiennement, comme je l'ai dit plus haut j'ai perdu mon frère d'une overdose (enfin mélange d'héroine et strichnine) vendue pour une dose d'héroine par un de ses charmants "dealer" et je ne me suis jamais remise de son décès, chaque membre de la famille se sent coupable de n'avoir pu le sauver et je souffre encore aujourd'hui lorsque dans la rue je croise le regard d'un drogué, j'ai envie de lui crier d'arrêter et de profiter de la vie, lui supplier de demander de l'aide je voudrais tellement que les autres drogués s'en sortent ... pourquoi se détruire et enrichir ses marchands de mort ? pensez-y faites vous aider mais sortez de là je suis de tout coeur avec vous il faut que vous viviez!!!!!




Posté :

Bravo Guy

Je trouve que le témoignage de Guy est vraiment super et très réaliste, dans n'importe quel dépendance la personne reste très fragile et est succeptible à tout moment de replonger et de recommencer mon frère par exemple s'était arrêté trois mois de se droguer avant sa mort et suite à une énormé déception, il a replongé mais cela lui a été fatal dès la 1ère dose, aussi je sais que tout le monde est fragile et dans certains moments après les énormes efforts que doivent faire les drogués pour arrêter, il suffit d'une dispute, d'une déception amoureusen ou de n'importe quoi pour replonger aussi le seul truc que je puisse vous donner c'est de couper avec ce milieu où vous avez connu cet enfer il faut vous choisir d'autres copains, d'autres intérêts, vous fixer des buts en fait réapprendre à vivre, à sortir etc... mais surtout ne revoyez jamais vos anciens copains cela vous évitera de replonger si vous rencontrez un coup dur connectez vous sur le site, il y aura toujours quelqun pour vous encourager ou écouter votre témoignage mais moi je dis bravo à guy et aux autres qui ont cette volonté de tenir et de vous en sortir l'enfer est derrière vous poursuivez votre chemin vers la vie ...bises avous tous et courage chaque jour est un jour de gagné dans votre combat notez le cela vous encouragera.......

Pages: [1]  [3] [4]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 9



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.