Comment gérer l'abandon de son enfant? - Aidonoo.be
Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli

> Comment gérer l'abandon de son enfant?

Pages: [1] [2] [3] … [8]

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 08/02/2007 18h40

Je vais devoir vous faire un résumé pour que vous suiviez et ce n'est pas gagné car je manque de temps... Je suis heureuse d'avoir trouvé ce forum mais abasourdie de lire certains propos d'ados qui écrivent : "mes parents m'ont étouffé donc j'ai coupé les ponts, voilà, point!". Ma fille de 20 ans fait encore plus fort vu qu'elle a coupé les ponts d'un côté mais m'attaque en justice pour avoir une pension alimentaire pour elle et mon petit-fils de 7 mois que je n'ai jamais vu.

Je prends mon courage à deux mains un peu plus tard pour revenir...

De gros bisous et du courage à tous ceux qui galèrent!

Fabienne

Rowi


[pas en ligne]


L'océan
53 ans

Messages : 4987
Voir ses messages
Posté : 08/02/2007 19h18

Salut,

Je te plains de tout mon coeur. Tu n'es pas seule dans ce cas, et je ne veux pas te décourager mais bien souvent ce sont les enfants qui gagnent...bien qu'ici ta fille ayant 20 ans n'est plus considérée comme une enfant puisqu'elle est majeure depuis ses 18 ans....mais la loi dit que les parents doivent subvenir aux besoins de leurs enfants tant que ceux-ci n'ont pas de revenus propres.
Si ta fille gagne sa vie, un conseil prend un avocat même prodéo et ne te laisse pas faire.
Elle a déconné, qu'elle assume.
Qu'elle demande à renouer le dialogue avec toi, je comprends mais te demander une pension...là plus d'accord.
Peut-on savoir pq elle a coupé les ponts et depuis combien de temps?

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 08/02/2007 20h36

Merci déjà pour vos réponses qui me touchent beaucoup, vraiment!

L'histoire est loin d'être simple, c'est mieux que Dallas... sauf qu'il y a énormément de souffrance et peu d'argent, bref, allons-y.

J'ai été mariée durant 15 ans, avec mon mari durant 17 ans dont j'ai eu 3 enfants. Ma grande née en 87, ma seconde en 89, mon petit dessert en 96 hihi. Je ne suis pas heureuse et la vie est loin d'être facile mais je reste pour mes enfants. Je perds mon emploi et je sombre dans une terrible dépression. Je suis loin d'être la nana qui se laisse aller mais là, je n'en peux plus et j'étouffe, mon enfance qui ressurgit... et quelle enfance!
Ma mère m'a eue à 15 ans pour quitter la maison et n'a strictement jamais rien fait pour moi à part m'offrir de temps à autre un cadeau pour se donner bonne conscience vu qu'après avoir bossé beaucoup pour se faire une place au soleil, elle a "réussi" dirons-nous.
Je fais une tentative de suicide en 2000 et le hasard fait que ma mère appelle (chose qu'elle ne faisait jamais, il devait y avoir une étoile quelque part je pense!), ma fille (la grande) lui dit que je n'ai plus la force, ma mère comprend et appelle les urgences. Plusieurs semaines d'hospitalisation, des séquelles cardiaques, un séjour en psychiatrie mais je m'en sors.
Fin 2001 la magie internet entre à la maison... et vlan, je tombe amoureuse... à 35 ans d'un parfait inconnu jamais vu, faut le faire!
Explication avec mon ex-mari et je décide de me faire hospitaliser car les idées noires sont de retour et que je ne vais pas bien du tout mais je veux divorcer, c'est clair!
Je rencontre le 13/02/02 le parfait inconnu et heureusement, il ne me plait pas du tout, ça ne peut pas coller mais un truc me pousse à aller plus loin et je veux rester amie avec lui.
Il me propose son aide et me soutient le temps que je suis à l'hopital puisque c'est décidé, je rentrerai à l'hopital et après, je prends le taureau par les cornes!

A force de bien gratter la surface, bingo, un jour j'explique à mon ex-mari que mon beau-père, alcolique notoire dans le temps (il est sevré à présent), second et troisième mari de ma mère (ils se sont remariés mais je vous passe dallas version intégrale sinon je fais exploser le site oh)) a tenté d'abuser de moi. Il fonce le dire à ma mère et ma mère m'appelle à l'hopital pour me dire...... qu'elle n'a plus de fille pardy, aucune explication n'est nécessaire, je divague forcément!

Je sombre bien plus bas encore et la main tendue qui me sort hors de l'eau est celle de mon inconnu, vraiment pas amoureux du tout mais bon, ça se finit en happy end ça hihi!

Je ressort de l'hosto et quitte mon mari pour aller vivre dans la chambre d'amis de mon inconnu.

2 jours après ma fille m'appelle en larmes pour me rejoindre. J'ai dû laisser mes enfants vu la distance et il était convenu que je les reprendrais à la fin de l'année soit 3 mois plus tard.
Je fonce la chercher!
2 jours après, c'est mon ex qui appelle, étant restaurateur il ne peut gérer la petite de 5 ans vu ses horaires, je vais la chercher.
2 jours après, non je rigole...

Mon ex fait sa crise de la quarantaine et ne s'occupe pas de ma puce de 12 ans, je m'énerve!
Fin de l'année arrive et y'a pas mal de tension, des impayés en tout genre, moi sans un cent vu que c'est mon compte qui paie la maison et qu'il est difficile de courcircuiter cela et ma fille de 12 ans ne veut pas abandonner son papa.
C'est parti pour la guerre car je veux ma fille, hors de question d'éclater la fraterie et de toute façon le papa ne s'occupe pas de sa fille vu ses horaires!
OK, elle décide elle-même de venir avec nous.

Nous voilà tous ensemble à construire notre nouvelle famille.
Je vais de mieux en mieux même si la rupture totale familiale est douloureuse, ma mère m'ayant ordonné de rester à l'écart.
J'ai une petite soeur qui était enceinte à l'époque. Je l'ai vue 2 fois après ma sortie de l'hopital. Lorsque j'ai été chez elle, elle m'a acceuilli avec un "alors comme ça papa t'a violé il parait..."!
35 ans, quasi toutes mes dents et mon corps qui tremble de partout... on parle de son père... si je me suis tue, c'est pour elle... que lui dire??????? J'ai marmonné quelque mot avec un "pas vraiment" car non, il ne m'a pas vraiment violée, il a "juste" essayé, il m'a fallu 5 ans et je n'ai pas encore fini le travail que pour savoir que ce n'était pas moi la fautive ou la coupable!!!! Bref, je perds en 1 phrase toute ma famille!

Comble de l'ironie, ma mère étant un véritable despote macchiavélique, elle ne trouve rien de mieux que de faire alliance avec mon ex-mari pour l'aider à obtenir un maximum lors du divorce sauf qu'il y a bien peu franchement, un simple couple d'employés avec une maison payée depuis 8 ans... et que j'ai le meilleur, mes enfants, le reste pardy...

Mes enfants ne comprennent rien à ce qui se passe, pourquoi mamy devient subitement la copine de papa alors que papa et maman divorcent et qu'ils.... n'ont jamais pû s'encadrer!

Pas grave, mamy se charge de leur expliquer!!!!!!!!

Votre maman a de graves soucis de santé, elle raconte que... mais ce n'est pas vrai!

A la première engueulade avec ma grande c'est sorti... "et viens pas me raconter tes salades d'avec Papy hein!"
Je lui demande une explication en fondant en larmes, une fois de mieux!
Elle hurle que son papy ne m'a jamais rien fait et que je suis folle!

Je lui dis que cela ne la concerne pas de un, qu'elle me doit le respect de deux et que de trois c'est de l'histoire ancienne.

Comme elle n'obtient pas de me mettre au sol KO tout de suite, elle rajoute une couche...
Et pourquoi tu nous laisses aller chez papy et mamy si c'était vrai, hein?
Parce que Papy ne boit plus et que c'est un bon grand-père, que je suis certaine qu'ils ne vous arrivera rien...

Je vous laisse et je reviens plus tard...

Merci pour ceux et celles qui pourront tout lire car c'est long!

Gros bisoussssssssss

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 08/02/2007 20h43

Pour te répondre Rawi avant d'aller allaiter mon bb (et oui, je viens d'être maman pour la sixième fois, j'ai eu 3 bébés en 3 ans d'avec mon inconnu que j'ai épousé ), j'ai une avocate qui me défend comme elle peut, snirf!

Gros bisous

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 08/02/2007 22h27

A partir de là, les scènes sont quotidiennes, elle fait sa crise d'adolescence, je tiens le choc.

Elle me fait le mur, boit, vole, fume du shit, la totale mais on gère allant la chercher quand elle fait le mur (où elle prévient avant de remonter dans la voiture à 2h du matin qu'on peut être heureux car elle est juste en boîte alors qu'elle comptait fuguer alors qu'on ne lui dit strictement rien si ce n'est de rentrer et qu'on dialoguera après une nuit de sommeil), lui demandant ceci et cela, lui réexpliquant encore et encore les dangers de l'alcool, shit, tabac (euhhhhhh je fumais aussi donc je pouvais pas trop faire la leçon mais zut quoi, jpouvais essayer puisque je venais d'arrêter, hihi fumer du shit, jl'ai fait aussi en soirée avec les copains une fois de temps en temps sans plus je ne suis donc pas la mère abusive qui comprend rien à la vie comme elle essaie de me dépeindre), bref!

Je suis enceinte de mon quatrième enfant et voulant unir cette jolie famille qu'on construit et voulant lui montrer qu'on lui fait confiance, on lui demande d'être marraine de notre bébé. Elle est folle de joie, toujours en pleine crise mais heureuse de ce choix qui peine la seconde par contre. Elle s'investit dans ma grossesse et me soutient quand le verdict tombe de notre bébé "peut-être" trisomique! Elle sera marraine de notre bébé et il est hors de question qu'on touche à ce bébé même si il est différent, une perle ma fille, ouf! Heureusement notre bébé est en pleine santé et c'est encore une petite fille.

Ma fille perd du lait et je la crois enceinte... mais elle ne l'est pas. Je suis furieuse car je sais qu'elle a eu des rapports non protégés et elle avait promis à mon meilleur ami séropositif de ne jamais prendre de risque. Le bébé pas grave mais sa vie...... j'enrage!
J'appelle son père verte de rage et en larmes et il me dit : "arrête de vouloir tout gérer, c'est sa vie et si elle a le SIDA tu veux y faire quoi?????". Je crois que je vais mourir là tout de suite moi si ma fille est malade mais lui semble voler au-dessus de tout cela, il m'énerveuhhhhh!

Je demande donc une prise de sang et que mon gyné la voit, il refuse!
Si elle est grande assez pour faire un bébé, elle doit prendre rendez-vous elle-même, pfffffffffft!

On découvre au même moment qu'elle a volé avec sa soeur les écnonomies de la mamy de mon homme....... 1850 euros!!!!!

Sachant que j'en gagne 700 par mois... que mon mari est prof.

Je la prive de sortie et ça barde, on rembourse aussi et je demande au papa de participer pour moitié (jsuis toujours en procédure juridique pour ça aussi, je passe ma vie au tribunal, grrrrrr) ce qu'il refuse de faire!

Le week-end suivant elle va chez son père et revient fière comme une conquérante le dimanche soir, je la préviens qu'elle peut rester dehors, qu'on doit parler et ça va vite. J'exige des excuses et un comportement ad hoc devant son père... réponse : OK, jvais habiter chez papa, c'est déjà arrangé!!!!!
Lui me sourit... tu es bien trop sévère Fabienne, il faut que jeunesse se passe! Ils s'en vont!

Je suis enceinte et je viens de perdre ma fille sans rien comprendre, je le vis très mal et..... les contractions arrivent, ma tension explose, je veux mourir, j'ai tout perdu, mes rêves, ma famille, la totale.

Je sais, j'ai 2 autres enfants avec moi mais ma première... a toujours eu une place à part et elle en joue et rejoue!

Le gynécologue me met en garde d'un accouchement prématuré si je ne me reprends pas.

1 mois après son départ j'apprends par hasard que ma fille va subir une opération de chirurgie esthétique. Je dis que c'est impossible, qu'il faut du temps, qu'elle n'a que 16 ans etc... oui mais avec de l'argent on peut beaucoup et ma mère en a, une très bonne assurance aussi.
Je fais tous les hopitaux de Belgique pour trouver le doc qui va opérer ma fille et je le trouve. Il me dit qu'il suffit du consentement d'un des 2 parents. Enragée, je lui laisse un message sur son répondeur le prévenant que si il touche à ma fille sans mon consentement et qu'il arrive quelque chose, je lui fiche sa carrière en l'air et je le poursuis jusqu'à la fin de sa vie. Je suis d'accord qu'on opère ma fille mais pas à la sauvette sans un suivi hormonal avant (réduction mammaire) sachant que nous somme en pleine canicule 2003 et que la cicatrisation sera difficile et surtout... que nous sommes à 1 mois des examens et qu'elle redouble déjà son année.

Là, j'ai dépassé les bornes! Ma fille pèt littéralement les plombs et fournira un certificat médical pour ne plus aller à l'école. Elle rate son année, forcément mais c'est de ma faute il parait, je ne devais pas l'énerver!

Comme je suis enceinte et pas divorcée depuis 300 jours mon ex-mari me propose un deal... ma signature pour l'opération de ma fille contre.... son désaveu de paternité pour l'enfant à venir!
JAMAIS JAMAIS JAMAIS, je refuse de répondre à cet ignoble chantage!
Et crac, une nouvelle action en justice pour le nom de mon bébé à venir!

Ayant les papiers en main du suivi médical pour l'opération, j'accepte comme prévu de signer (le doc ayant finalement refusé l'opération aussi sans mon consentement, il a dû me prendre pour une cinglée et avoir peur lol) et elle se fait opérer mi-juin juste après les examens qu'elle a présentés sans y répondre pour la plupart.

Ma petite fille nait et je suis tellement désespérée que mon gynéco me fait suivre à la mat par une psy qui essaie de me faire tenir debout.
3 semaines plus tard, je tombe par hasard sur ma fille venue dire bonjour à mes beaux-parents (parents de mon mari actuel), ma petite est avec. Je fonds comme neige au soleil, elle voit sa petite soeur et me donne rendez-vous vers 17h... elle ne viendra jamais au rendez-vous!

Mon ex refuse de s'immiscer dans notre histoire, elle reviendra quand elle voudra, elle ne veut pas me parler au téléphone ni me voir c'est comme ça. Mon avocat me dit qu'on n'y peut rien, elle a plus de 16 ans personne ne peut la forcer, super, crève dans ton coin maman!

Je suis enceinte de mon cinquième bébé et je tombe du ciel. J'apprends que ma fille est en ménage depuis des mois et qu'elle ne vit plus chez son père!!!!!!!!!!!!!!!
Quand je l'apprend elle est sur le point de déménager. Elle va vivre près de chez moi chez le papa de son ptit copain. Elle a 17 ans et je trouve qui est ce Monsieur (je pourrais faire détective privé, jvous jure!) que j'appelle. Il est étonné et me dit très vite qu'il est ravi d'avoir contact avec moi car il avait peur d'acceuillir une mineur chez lui, il pense que je suis déchue de mes droits, ma fille lui ayant raconté n'importe quoi visiblement. je lui explique notre parcours et mon chagrin, mon envie de renouer, de comprendre, d'être là pour ma puce. Il me dit qu'il va prier pour moi... nous voilà bien!

2 jours après le téléphone sonne et c'est ma fille.... folle de rage!!!
De quoi je me mêle, elle fait sa vie comme elle veut, papa est d'accord et puis voilà.
Elle finit par éclater en sanglots me disant que si je pense que c'est facile de vivre en ayant 2 petites soeurs qu'elle ne connait pas.... je fonce la chercher et on passe la nuit à parler et pleurer ensemble sans que l'abcès ne soit crevé par contre.

Elle revient régulièrement à la maison et c'est le bonheur... moins d'apprendre qu'elle vit avec 100 malheureux euros que son père lui offre ne pouvant faire plus.... sauf que c'est un fieffé menteur vu qu'elle est toujours domiciliée chez son père et qu'il perçoit donc plus de 100 euros d'allocations familiales + la déduction fiscale bref... je suis dégoûtée et..... je le lui dis!!!!!!

Elle me demande si elle change son domicile et revient un peu vivre à la maison ce que je pourrais lui donner. Les comptes sont faciles. 220 d'allocs, famille nombreuse oblige + 130 de précompte en mois qu'on lui donnerait aussi bref on arrondit à 400 ou 500 euros selon les mois. Je ne peux pas faire plus mais elle est... folle de joie et ravie, on va faire comme ça.

Tout va bien, elle est à la maison, elle a ses sous qu'elle gère comme une grande et je ne lui demande aucun compte si ce n'est de bosser ) l'école évidemment.

J'apprends via les allocs que mon ex a touché indûment 3 mois d'allocs et qu'il ne veut pas les rendre, encore un avocat qui se croit au-dessus des lois et des juges! Moi, je les ai avancé à ma fille mais peu importe, ça finira bien par s'arranger et puis c'est tout.

Elle parle de se fiancer avec son petit ami. N'ayant rien fait pour ses 18 ans je lui propose de lui offrir ses fiançailles. On le fait à la maison comme je suis présente toute la famille déclinant l'invitation, chouette famille non?

Depuis son retour, c'est ma seconde qui nous fait sa crise trouvant injuste le retour du messie avec tout ce qu'elle a fait vu qu'aucun mot d'excuse de sa part et d'autres faits pleu glorieux pour elle mais passons. 3 jours avant les fiançailles une dispute éclate et ma seconde fille m'insulte comme jamais. En fin de journée, mon mari s'énerve et la frappe. Elle appelle son père qui vient l'enlever le lendemain et va porter plainte.

Alors cette épisode fait vraiment "famille nombreuse reality show", la mère qui se laisse aller, le beau-père alcolique qui bat les gosses sauf que mon mari est d'une douceur exemplaire et n'a jamais levé la main sur personne de sa vie! Il n'a pas battu ma fille, il lui a filé plusieurs gifles, point!

La police arrive... heureusement que dans sa déposition ma fille a eu l'honnêteté de dire que mon mari était doux comme un ageau et qu'elle avait effectivement vachement dépassé les bornes, ouf mais en attendant elle n'est plus là...

Je lui téléphone après le passage de la police lui souhaitant de bonnes vacances et que moi je n'en peux plus, elle n'a qu'à rester chez papa!
Si elle veut me voir, ce sera après une explication avec mon mari qui lui a servi de père durant 3 ans, a été son confident et grâce à qui elle avait de quoi manger dans son assiette!

Fin août arrive...... il va se passer quoi encore... "Maman, je dois faire un test, jcrois que je suis enceinte!"
Bon, y'a pire, y'a un fiancé, il travaille, y'a un appart que je leur ai trouvé, j'ai tout ce qu'il faut pour bb, on va t'aider ma chérie et félicitations!!!

Je passe mon temps sur ebay avec ma fille pour trouver des ptites choses pour le bb et le gros matériel vu que moi j'emploie encore les miennes hihi!

fin de l'année arrive et Melle ne veut plus aller à l'école. Ah non alors, si tu n'y vas plus, plus d'allocs et moi je peux pas t'entretenir jusqu'à 40 ans aussi!

Janvier, courrier des allocs m'apprenant son changement de domicile.

Lorsqu'elle arrive à la maison je lui demande des comptes et lui rappelle que je ne gagne que 700 euros par mois, je ne suis pas Rotschild! Pourquoi ne m'a-t-elle pas prévenue? Elle sait que nous comptons racheter notre prêt hypothécaire et que je dois savoir comment je vis!
Je lui explique qu'elle peut changer son domicie et faire verser ses allocs chez moi afin d'encore toucher 220 euros plutôt que 105 tout bénef pour elle. OK, on fait le courier aux allocs.

Fin février, son annif, pleins de cadeaux pour elle et le petit pusique je serai grand-mère d'un petit garçon après avoir eu 5 filles, chouette!
Je suis enceinte aussi et là....... qu'est-ce que j'ai entendu! Le monde à l'envers, la fille qui fait la morale à la mère!

6 mars, un SMS... veux mon argent, va pas se foutre de moi toute ma vie, lettre recommandée suivra.

Je téléphone et demande des comptes, tout se passe par GSM.
Elle refuse de me parler et me dit qu'elle veut son argent, point!

Je pense qu'elle parle des allocs et je lui dis que je n'ai rien reçu encore, comme elle a fait changer ça en février il faut le temps aussi, on est le 6 mars! Non elle veut son argent que j'ai placé avec son père.

Quid de cet argent. En vendant la maison, nous avons mis de côté un peu de sous pour chacun de nos enfants. Toutes les preuves existent que cet argent est bel et bien là et un juge est déjà occupé de traiter l'affaire vu que mon ex dit que je dois lui donner maintenant mais qu'il dit aussi que je dois me rembourser du fameux vol grace à cet argent (ça il ne le dit pas à sa fille mais au juge pour pas devoir les sortir lui évidement, que mon mari ait liquidé toutes ses économies pour ma fille, ça semble normal à mon ex et ma fille visiblement). De toute façon cet argent est là pour quand le père et moi l'aurons décidé et ce n'est nullement un du qu'elle a le droit d'exiger via SMS.

Et c'est parti pour l'enfer! J'ai osé dire non à ma fille pour la première fois de sa vie. On leur a volé leur voiture, ils vont avoir une voiture société, elle habite en plein centre ville de Mons et va à pied à l'école mais elle a décidé d'acheter une petite voiture avec cet argent... il parait... sauf qu'elle n'a pas le permis!!!!!!!!!!

Je reçois un mail de ma mère (vous savez, celle qui m'a répudiée me traitant de folle mythomane) me disant me mettre ma fierté de côté et de penser à mon petit-fils..... j'hallucine, 7 mois que je soutiens ma fille, la conduis chez le gyénco, lui offre tout pour qu'elle ne manque de rien et on vient me donner des leàons de moral alors qu'on m'a laissé sans bouffer alors que j'étais enceinte de cette puce justement... JE REVE mais EVEILLEE malheureusement!

Je suis sur un forum de mamans et ma fille vient me diffamer chaque jour qui passe. Elle accouche sans que je le sache, cache la naissance du petit à ses soeurs, refuse de me montrer ne fut-ce qu'une photo... aucune demande de plus rien aussi.

Septembre est là et je suis à l'aube d'accoucher, le facteur sonne, 2 plis judiciaires... Melle X contre Mme X...

Il faut savoir que Mme X a été jusqu'à faire un faux pour obtenir les allocations familiales de sa fille...
Il faut savoir que Madame X voulait s'approprier ce petit et s'immiscer dans la vie du jeune couple...
Il faut savoir....

que je dois survivre en sachant que j'ai mis un monstre au monde qui invente n'importe quoi comme elle me l'a gentillement dit 5 jours après la naissance de ma dernière fille....

Elle est prête à tout sauf que je ne sais toujours pas pourquoi et que je peux juste prouver ma bonne foi en espérant qu'il y ait une justice.

Mon petit fils grandit et j'ai enfin vu son image à travers internet quelques jours avant d'accoucher... j'ai hurlé comme une lionne incapable de me retenir.

Je ne sais pas si je le verrai un jour, je sais que j'ai des droits mais à quoi bon? Voir ce petit qui va se demander où il est perdu? Que va-t-on lui dire de moi?

Il me reste tout l'amour de mes 5 autres enfants que j'essaie d'aimer comme je peux mais ce n'est pas simple.

Je vous embrasse

Fabienne

Rowi


[pas en ligne]


L'océan
53 ans

Messages : 4987
Voir ses messages
Posté : 09/02/2007 21h50

Eh bien Fabienne, chapeau!
Avoir encore de l'humour avec tout ce que tu as vécu et que tu vis encore, ça c'est du courage!
Après lecture, je suis abasourdie, assommée et pourtant...
j'en vois des choses, je suis éducatrice spécialisée et je travaille dans un domaine social. J'écoute les problèmes des autres et avec eux je recherche une solution adaptée et qui leur convient.
Mais là au premier abord ma réaction est violente.
Ta fille ne te mérite pas, elle se rendra compte de ta valeur quand il sera trop tard....arrête d'aller vers elle, laisse la dans sa m... mais ..... soit tjrs vigilente, répond lui si elle est réellement en demande (d'amour et non pas de fric), quel monstre d'égoïsme!
Ton ex-mari est prof ???? Il est aussi laxiste avec ses élèves, si c'est le cas j'espère qu'il ne donne pas cours à mes fils.
"il faut que jeunesse se passe" mais encadrée et limitée sinon c'est l'anarchie. Un enfant a besoin de limite, qu'on lui dise non, qu'on le contrecare, qu'on s'oppose à lui etc Seulement alors il se sent reconnu comme être humain.
Dire non et expliquer pourquoi, dire non et tenir bon.
Ton nouveau mari doit être un homme charmant vu qu'il supporte tout cela et qu'il te soutient, bravo!
Je ne sais plus quoi dire, je vais laisser tout cela m'envahir et je te reparlerai une fois que j'aurai les idées plus claires.
En tout cas, bravo et courage
Bonne chance avec tes autres enfants, bisous au bébé et à toute la petite famille.
Je te souhaite de trouver un peu de paix et surtout beaucoup d'amour, tu le mérites vraiment.cœur

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 10/02/2007 05h27

Merci Rowi.

De tout tout coeur.

Je l'ai relu plusieurs fois pour bien m'en imprégner et......... j'ai recontacté mon avocate pour que cela soit constructif.

J'ai demandé officiellement d'avoir des nouvelles de mon petit fils. Je ne veux pas le perturber, il est petit mais mer*de, pardon je ne vois d'autres mots, j'ai le droit de savoir qui il est et comment il vit, qui il est! On verra mais j'espère que le juge a un coeur et acceptera ma démarche qui ne perturbera en rien le petit que je ne demande pas à voir pour l'instant.

C'est mon mari actuel qui est prof Rowi et non, il est très loin d'être laxiste. C'est une perle en matière éducative et le dérapage d'il y a bientôt 2 ans lui fait encore très mal malheureusement. Un comble pourrait dire certains, c'est lui qui a giflé ma fille et c'est lui qui va mal. Ben oui, il s'en veut tellement pensant que j'ai perdu ma fille à cause de lui. MAis non tout n'est pas aussi simple, loin de là.

Heureusement que notre amour est là aussi et notre entente est parfaite, je ne sais pas si j'aurais tenu sans son soutien mais surtout son amour.

D'après mes amis fidèles, là depuis 20 ans, notre bonheur fait envie à nombreux, c'est vraiment dommage car je suis la première à souhaiter de même à tous et toutes.

Merci encore et encore pour "les limites"! J'ai toujours pensé cela également mais à présent, j'ai parfois peur d'en poser... ces fameuses limites. Cela me fait du bien de relire ce que je pense finalement, je n'avais peut être pas tort...

De toute façon personne n'a tort ou raison, juste de la souffrance et de l'incompréhension je le sais...

J'ai perdu ma fille mais elle est en vie alors je me raccroche à l'espoir qu'un jour elle comprendra et me reviendra.
J'ai monté une antenne de soutien pour des mamans ayant réellement perdu leur enfant il y a 3 ans à présent et leur soutien m'est aussi une aide précieuse.

Tenir bon... tu as raison, c'est le plus beau cadeau qu'on puisse faire à nos enfants...

J'espère pour ma part que mon coeur sera capable de lui pardonner un jour car si j'ai tout pardonné déjà aujourd'hui, qu'elle se serve de la naissance et la vie de mon petit-fils pour m'atteindre... ça... je ne pense pas pouvoir pardonner un jour malheureusement.

Bon, je vais encore relire tes principes éducatifs tellement miens et tellement justes je pense pour m'en convaincre car c'est cela le pire dans cette histoire... à force de remise en question, je doute de beaucoup de choses.... sauf de mon amour pour mes enfants, mon mari et mes amis, les autres en général, na, on me changera pas voilà na!

Merci de ton soutien et d'avoir eu le courage de lire jusqu'au bout!

pleins de bisous
Fabienne

Rowi


[pas en ligne]


L'océan
53 ans

Messages : 4987
Voir ses messages
Posté : 12/02/2007 17h30

salut Fabienne,

Tu as raison pourquoi changer quelqu'un qui me semble très bien ?
Pardonner tu l'a déjà fais et je suis certaine que si un jour elle revient avec des intentions honorables et sincères tu ne mettras pas 10 secondes pour la prendre dans tes bras.
Ne relis pas trop mes principes d'éducation car ce ne sont que des idées et non le manuel d'instruction pour des enfants bien dans leur peau ou pour des parents parfaits.
Je penses que tu as toutes les capacités d'une bonne mère.
Comment va le petit bout de chou ?
Et les autres ?
Bisous à toute la famille.

Fabienne40


[pas en ligne]


Mons

Messages : 55
Voir ses messages
Posté : 12/02/2007 17h51

J'avoue que je guêtais ta réponse... merci! Ca fait du bien...

La petite dernière va super bien comme ses soeurs (4 à la maison, 1 à l'internat). C'est un bébé extrêmement serein et zen, rien à jeter, full options comme dirait son papa même des nuits complètes à présent, youppie!

Malheureusement, le chagrin me fait passer à côté de certaines choses mais bon, j'essaie de me botter les fesses pour ne pas sombrer histoire que mes tites puces...... ne puisses pas un jour partir de la maison et couper les ponts car elles avaient une maman dépressive!

On fait c qu'on peut, comme on peut.

Etrange de se faire engueuler "d'aimer trop" ses enfants mais bon, y'a pire docteur...

Là, ça part jeudi et retour de manivelles dans 2 semaines, après ce sera le tribunal, je l'aurai en face de moi en tête à tête (chose qu'elle refuse depuis ce fameux SMS tenez tenez tenez...) et j'espère ne pas la tuer ou m'éffondrer... au choix... un juste milieu serait pas mal mais difficile devant tout ce gâchis, je reconnais.

Merci tout plein de ta solicitude... et toi, qui es-tu, que fais-tu, ...m'entends-tu dis le loup? Non, pour la fin je déxxx mais le début m'intéresse hihi.

Gros bisous
Fabienne

Rowi


[pas en ligne]


L'océan
53 ans

Messages : 4987
Voir ses messages
Posté : 12/02/2007 18h31

c'est chouette de voir que tu as de l'humour.
Oui je t'entends ou plutot je te lis, car je suis un peu dur de la feuille alors de chez moi à chez toi ....!!!
Je suis mariée depuis 20 ans avec le même, mais il n'y a qu'un an à peine que la paix règne dans notre couple.
Il est instituteur et a tendance à prendre tout le monde pour ses élèves.
Souvent il me faisait passer pour une débile, grosse et fainéante, j'en passe et des meilleurs
L'année dernière après les conneries de mon fils de 17 ans, j'ai eu un retour de flamme. Il n'était plus question pour moi de crier, de pleurer de ... non s'en était fini! Je l'ai mis au pied du mur.
C'est ainsi sinon tu vas voir ailleurs, et si tu ne pars pas c'est moi qui pars. Ce n'est pas la phrase qu'il l'a fait changer mais la façon de je l'ai dite. Depuis comme tous les couples nous avons des hauts et des bas.
Mais contrairement à toi, je ne peux compter sur lui. Il ne sait pas exprimer ses sentiments, et ne veux pas se mêler de problèmes sentimentaux. Donc à part me rendre l'argent qu'il gagne pour entretenir la petite famille, de temps en temps faire le souper, et plus rarement faire le ménage... pour le reste je dois me démerder toute seule. Les enfants : c'est mon problème; les finances : c'est mon problème; les études : c'est mon problème enfin tu vois un peu ce que je veux dire.
Heureusement je suis ce qu'on appelle une forte personnalité et toute petite j'étais très indépendante.
J'ai quatre fils 20, 17, 10 et 6 ans. Je suis éducatrice spécialisée, actuellement je travaille pour mon administration communale, j'ai ouvert un club de judo avec mon mari, je suis accompagnatrice adulte d'un groupe de jeunes, je m'occupe bénévolement des "délinquants" de mon entité, j'aide comme je le peux toutes les personnes qui viennent me trouver pour un problème.
Je suis "poisson" ascendant "pyranas". Je suis comme une poubelle, si tu marches sur le pied le couvercle se relève. Je suis bonne mais plus bête, je veux bien aider mais je ne fais plus les choses à la place de l'autre.
Je me sens souvent seule car mes amies, mes copinnes sont toutes très sympathiques mais ne comprennent pas la moitié de ce que je leur dis lorsque je parle "social", "psychologie" etc.
De plus elles sont plus jeunes que moi, la plus vieille d'entre elles a 6 ans en moins que moi, la plus jeune 15 ans. Je n'arrive pas à me lier d'amitié avec des femmes de mon âge. Pq ? je n'en sais rien, peut-être que quelque part j'ai besoin de materner...!!??
Je suis toujours à leur écoute, elles savent qu'elles peuvent compter sur moi à n'importe quelle heure, elles m'écoutent lorsque j'ai des problèmes mais ne savent jamais ce qu'elles doivent me répondre.
Enfin, le fait qu'elles m'écoutent me fait quand même beaucoup de bien, tout le monde n'a pas cette chance.
ftt j'ai jamais parlé autant de moi.
Que dire d'autre, je suis têtue mais pas bornée, je suis tjrs en train de prendre la défense du plus faible, du plus jeune et cela me vaut assez bien d'ennuis, mais je crois que inconsciemment j'aime cela "dire m... à tous ceux qui se croient supérieurs"
J'aime m'amuser, déconner, faire des projets pour les autres, marcher dans les bois. J'aime le tonnerre, les éclairs. Ma couleur est le bleu, mes animaux préférés les chiens, les loups, les tigres et surtout les dauphins.
Le fait de m'occuper des autres, de les écouter m'a permis de sortir de mon trou. Je ne sais plus pleurer sur moi même, tout ce qui peut m'arriver me semble tellement dérisoir par rapport à ce que vivent certaines personnes que je crois que plus rien ne pourrait me démonter.
Mes deux soeurs sont en dépression ainsi que ma mère. Cette dernière ne comprend pas comment je fais avec 4 fils, un mari, un ménage, un boulot, le judo, le Patro et mes "consultations" pour ne pas craquer.
Personne n'a l'air de comprendre que c'est le fait de m'occuper des autres qui m'aide à vivre, à me sentir bien dans ma peau.
Trouves-tu cela débile ou étrange ?
Bises

Pages: [1] [2] [3] … [8]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 1
Invités en ligne: 36


Actuellement en ligne :
Jlou1070

Petites annonces sur Sweeli