Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Demande d'infos sur la défense sociale

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,

Mon ami est interné à l'annexe psychiatrique d'une prison pour harcèlement et menaces envers son ex-compagne qui refuse de lui présenter ses enfants depuis bientôt 4 ans. Il est en défense sociale. Il a été arrêté en juin 2006 et la cour d'appel a confirmé l'arrêt d'internement en février 2007. Il est sur une liste d'attente pour être transféré dans un établissement psychiatrique depuis février. L'établissement désigné est à au moins 2 heures de route de mon domicile, ainsi que de celui des autres personnes qui vont lui rendre visite. Cet éloignement rendra les visites impossibles.

Mon ami n'est absolument pas déficient mental. Il refuse simplement de renoncer à voir ses enfants, a fait appel à tous les organismes imaginables, et a été accusé à tort de harcèlement.

Je chercher des informations sur la défense sociale, les avocats ne semblant pas s'y retrouver non plus dans ce domaine. Quels recours avons-nous ? Comment pouvons-nous faire avancer les choses ? Comment obtenir des congés, une libération à l'essai, ... ? Dans une annexe de prison, aucun soin n'est donné, et donc il est impossible que l'on constate qu'il n'est pas déficient, ni même une amélioration quelconque.

Il est enfermé depuis 17 mois alors qu'il n'a rien fait. Son seul crime est de vouloir à tout prix voir ses enfants, dont il a d'ailleurs toujours l'autorité parentale et le droit de visite.

Merci pour votre aide.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :


Bonjour Sylvie,

Il me semble, comme ça, au débotté, que votre ami a besoin, certes, d'un avocat, mais que là, il a surtout besoin d'un(e) psychiatre -je ne dis pas qu'il est fou ou dérangé, je dis qu'il a besoin de quelqu'un qui s'y retrouve dans les mesures de défense sociale. Parce que, embastillé depuis 17 mois, c'est du sérieux. Avez-vous contacté son médecin (généraliste) traitant? Que s'est-il passé? Pourriez-vous en dire un peu plus?

Attentive et à vous lire, Isa



[pas en ligne]


Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

J'avais écrit à son médecin traitant afin de lui demander d'aller le voir, mais je n'ai jamais reçu de réponse. Ce qui s'est passé exactement, c'est très difficile. Je peux essayer de résumer : il y a donc bientôt 4 ans que mon ami n'a plus vu 2 de ses enfants. Pendant plusieurs années auparavant, la mère a toujours refusé de présenter ses enfants lors des visites prévues dans le jugement. Mon ami a déposé plainte, mais on lui a dit qu'elle était passible de prison et il n'a pas voulu envoyer la mère de ses enfants en prison. Il s'est donc adressé à différents organismes sensés veiller à l'équilibre des enfants, mais rien n'a abouti. Je dois préciser que, lorsqu'elle a rencontré mon ami, la mère avait un tout jeune enfant et qu'elle refusait de le présenter à son père. Ce dernier n'a pas insisté.

Afin de justifier son refus, la mère a déposé plusieurs plaintes, dont une pour violence sur les enfants. Fort heureusement, ceci a été démenti et le dossier classé sans suite. Elle a continué à déposer des plaintes pour harcèlement, menaces... En fait, dès qu'une plainte était classée, une autre était déposée. Ces plaintes ont été enregistrées dans des dossiers différents. Ces dossiers n'ont été réunis qu'il y a quelques mois suite à l'intervention d'un avocat, après l'arrestation de mon ami.
En juin 2006, mon ami a été arrêté sur son lieu de travail et vu quasi immédiatement 10 minutes par un psychiatre qui l'a qualifié de paranoïaque et dangereux pour la société. Cette dangerosité a ensuite été remplacée par dangereux pour lui-même. En février 2007, la cour d'appel a décidé de son internement.
En juillet, une personne de la défense sociale nous a conseillé d'introduire des demandes dans des établissements psychiatriques travaillant avec la défense sociale, ce que nous avons fait. Nous avons reçu une demande de dossier. En septembre, un deuxième établissement nous écrit que la demande doit être faite par la défense sociale. Nous envoyons une copie de la lettre à la défense sociale, et une deuxième personne me téléphone pour me dire que je n'ai rien compris au fonctionnement et qu'il ne sert à rien d'introduire des demandes...
Nous savons qu'il devrait être vu par un psy afin de définir qu'il n'est pas déficient, ou du moins d'établir qu'il n'est nullement dangereux, mais dans les annexes des prisons, ce n'est pas possible.
Une autre procédure est également en cours auprès du tribunal de la jeunesse afin de modifier l'hébergement accessoire des enfants pour qu'ils puissent aller voir leur papa aux visites enfants-parents de la prison. Mais ce dossier traîne depuis plus d'un an, la mère s'y oppose.
Nous sommes complètement perdus, et mon ami va finir par être réellement malade.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :

Chère amie,

Ce n'est pas une question de déficience mentale. Dites-moi, sur qui a-t-il tapé? Et dans quelles circonstances?

Amitiés et à vous lire, Isa

homme


[pas en ligne]


Master of masters
80 ans

Messages : 17858
Voir ses messages
Posté :

Ne perdez pas de vue que la défense sociale n'est pas une peine! C'est une mesure d'internement. Celle-ci est à durée indéterminée et dépendra des rapports des medecins spécialisés.

L'internement de votre ami peut se terminer demain ou dans 10 ou 40 ans!
Ce sont les experts médicaux qui décideront.

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

Sylviealine :

Nous savons qu'il devrait être vu par un psy afin de définir qu'il n'est pas déficient, ou du moins d'établir qu'il n'est nullement dangereux, mais dans les annexes des prisons, ce n'est pas possible.


Il y a des psys pourtant en prison.

Et régulièrement, ils rendent des avis sur l'intérêt d'une sortie ou non.

Peut-être sont-ils débordés mais si votre ami essayait de les interpeller ?


[pas en ligne]


Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Isabelle T. :
Chère amie,

Ce n'est pas une question de déficience mentale. Dites-moi, sur qui a-t-il tapé? Et dans quelles circonstances?

Amitiés et à vous lire, Isa


Mais il n'a jamais tapé personne !!!! Il insiste pour voir ses enfants comme il en a le droit, il ne se laisse pas faire, mais à aucun moment il n'y a eu de violence !!! Harcèlement parce qu'il veut à tout prix voir ses enfants.


[pas en ligne]


Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

stef :
Ne perdez pas de vue que la défense sociale n'est pas une peine! C'est une mesure d'internement. Celle-ci est à durée indéterminée et dépendra des rapports des medecins spécialisés.

L'internement de votre ami peut se terminer demain ou dans 10 ou 40 ans!
Ce sont les experts médicaux qui décideront.


C'est bien ce qui rend la situation insupportable. Il n'est pas question d'experts médicaux dans une annexe de prison, pour cela il faut qu'il soit transféré dans un établissement psychiatrique qui travaille avec la défense sociale. Mais là aussi ça bloque, je ne comprends pas pourquoi. Il est sur une liste d'attente pour Tournai (à 2h de route de mon domicile !) depuis début février. Le procureur général trouve que c'est anormalement long, mais nous n'avons visiblement aucun recours, encore une fois...


[pas en ligne]


Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Françoise D :
Sylviealine :

Nous savons qu'il devrait être vu par un psy afin de définir qu'il n'est pas déficient, ou du moins d'établir qu'il n'est nullement dangereux, mais dans les annexes des prisons, ce n'est pas possible.


Il y a des psys pourtant en prison.

Et régulièrement, ils rendent des avis sur l'intérêt d'une sortie ou non.

Peut-être sont-ils débordés mais si votre ami essayait de les interpeller ?


Il voit en effet un psy de la prison 10 minutes tous les 15 jours, sauf s'ils sont trop débordés ! Tout ce qu'on lui dit c'est "patience, vous sortirez un jour, tout le monde sort un jour", rassurant non ? Moi, je le vois souvent (enfin, plus souvent que les psy, aussi souvent que nous le permet la détention) et je peux vous assurer qu'il ne tiendra plus longtemps. Il n'a même aucune rancune envers son ex-compagne. Tout ce qu'il veut, c'est voir ses enfants. Maintenant, il ne parle plus que de les voir aux visites enfants-parents de la prison, il n'a pas l'impression qu'il sortira un jour, c'est abominablement insupportable, invivable, et moi-même je lâche prise pour le moment alors que je tiens bon depuis 17 mois.

homme


[pas en ligne]


Master of masters
80 ans

Messages : 17858
Voir ses messages
Posté :

je crois que vous devez prendre votre mal en patience.
Les gens de la prison ne peuvent prendre aucune décision. Il faut attendre qu'il soit aux Marronniers pour que son cas soit examiné.

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 11



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.