Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> DEUIL-Perte d'un enfant (ceci n'est pas une étude)

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 2
Voir ses messages
Posté :

Voilà déjà un ans que mon fils Jason est décédé d'une maladie très grave. Il était agé de 13 jours.

Mais encore aujourd'hui, il me manque et je voudrait le serrer sontre moi. Encore aujourd'hui, j'ai du mal à voir des bébés et leur maman heureuse. Encore aujour'hui, j'ai du mal à voir une femme enceinte.
De la jalousie??? oui et non.

J'aurait simplement aimer que tout ce déroule autrement... Que tout ce passe comme je m'y attendait en allant accoucher de ce magnifique petit garçon.

Comment faire pour passer au travers de ce deuil terrible???
J'ai créer un site qui m'aide beaucoup: http://pages.royaume.com/nosanges


Lorsque mon fils me manque, je vais voir son doux visage... Mais comment vraiment ce sortir du deuil?
Seulement attendre me parait tellement long.

Nadia


[pas en ligne]


Messages : 25
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,
Il n'y a sans doute pas de recette.
Il faudra sans doute laisser le temps au temps.
Et essayer de prendre la vie avec douceur.
Partager vos souffrances et vos joies avec ceux qui vous entourent. Parler de votre petit garçon lorsque vous en avez envie, de ce dont vous vous souvenez de lui, de votre grossesse.
Cette idée de site est vraiment intéressante.

Puis ne pas oubliez de vous intéresser à ce qui fait votre quotidien: votre travail, un film qui vient de sortir, un chouette livre à lire.
Peut-être allez vous devoir vous forcer pour essayer de découvrir de nouveaux plaisirs à vivre: une semaine de vacance à la mer, ect.

Un deuil, c'est si complexe!. Acceptez les émotions que vous vivez et si elles sont trop lourdes, partagez-les.
De les accepter devraient peut-être vous permettre de les voir s'éloigner. .(refouler sa tristesse, sa colère , parfois, ne fait rien d'autres que de permettrent à ces sentiments de revenir de plus belles).
Ne vous faites pas violence!

Puis, n'oubliez pas: vous avez encore le droit de vivre des choses épatantes dans votre vie)


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,

Je ne sais pas trop quoi dire en fait... J'imagine qu'aucun mot ne peut atténuer la peine...
J'avais juste envie d'apporter un peu de soutien et une pensée pour votre petit ange...
Votre témoignage m'a boulversée,
pardon de ne pas trouver les mots.

En vous souhaitant eaucoup de courage,

Murielle


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

je voulais ajouter qu'il est normal d'avoir du mal à voir une femme enceinte ou un bébé.... Ce n'est pas vraiment de la jalousie, mais juste un retour à sa propre souffrance. La plaie est encore béante...
J'ai vu les photos de votre bébé sur le site, il était magnifique!
J'espère qu'un jour prochain, un autre petit bébé viendra-non pas prendre sa place- impossible, mais réchauffer le coeur des parents que vous êtes...

et encore pardon si je suis maladroite...

femme


[pas en ligne]


Messages : 3463
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Nournours,

En effet difficile de trouver des mots sans risquer d'être maladroite,je ne vous dirai donc que ceçi ...

Je vous souhaite d'un jour pouvoir être en "paix" avec votre coeur et votre chagrin.

Bon courage Nournours


[pas en ligne]


Messages : 2
Voir ses messages
Posté :

Sa fesait longtemps que je n'était pas venu lire vos message.
Merci pour votre soutien et votre réconfort.

Merci du fond du coeur!

Nadia


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

bonjour

avez vous deja consulter quelqu'un un psychologue ou un psychotherapeute??? cela vous aiderez peut etre a sortir du deuil


[pas en ligne]


37 ans

Messages : 6225
Voir ses messages
Posté :

Ce que je vais dire risque de choquer. Si vous voulez faire le deuil, vous devez ne pas trop allez voir sa photo car elle vous rapproche de plus en plus et le deuil n'est jamais fait.
La vie continue pour vous. Le fait que qd vous pensez à lui vous allez voir sa photo n'est pas tres bon pour faire votre deuil. Desolée si j'en choque certains et certaines, c'est pas mon intention. Je sais ce que c'est de perdre quelqu'un.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles

Messages : 77
Voir ses messages
Posté :

D'un côté, je suis d'accord avec Aymonne, le fait de voir la photo de votre enfant, trop souvent ne vous aide pas .

Voici ce que j'ai fait lorsque j'ai perdu une personne très chère à mon coeur: au début, j'allais fréquemment au cimetière, puis un peu moins, j'ai éloigné la photo de mon regard. Puis quelques années après, regarder la photo et aller au cimetière me redonne le sourire car dans mon coeur je remercie cette personne d'avoir été dans ma vie.Je garde la photo dans mon portefeuille et cela me donne le sourire à chaque fois que je l'ouvre.


Votre enfant est et sera toujours dans votre coeur mais malgré toute la peine, vous avez encore toute la vie devant vous, peut-être d'autres enfants croiseront votre vie , vous aurez d'autres joies et peines.
Malgré la douleur , pensez à la joie que cet enfant vous a donné et vous donne toujours, laissez cette photo vous encourager à avancer dans la vie.Il y a toujours deux côtés aux sentiments...

courage.


[pas en ligne]


Brabant

Messages : 44
Voir ses messages
Posté :

Vvire la souffrance du départ d'un enfant est une grande brêche dans le coeur d'une maman.
J'ai vécu plusieurs sentiments très différents : celui de la révolte, d'une grande solitude par rapport aux autres personnes qui ne comprenaient vraiment pas ma souffrance, qui donnaient des paroles pour réconforter mais étaient chaque fois des coups de poignard au coeur, les silences, les regards m'exaspéraient, bref je fus très mal en moi, avec moi, mon époux et une autre enfant. L'imcompréhension d'avoir eu deux bébés qui par leur venue est joie, qui après quelques mois devient deuil de vie, d'espérance de bons moments à vivre.
J'ai eu le bonheur ou le malheur d'avoir été aidée. Cela je l'ai constaté bien des années passées.Une très gentille dame à supprimer les photos, changer tout dans mes armoires, pour m'épargner de devoir me séparer de ces objets représentant tant d'espérance. Elle fut très gentille, mais cela ne m'a pas permis de faire le deuil. J'avais également très mal au point de quitter le trottoir quand je voyais une femme enceinte ou une pousette ou un landeau, mais cela fait partie d'un chemin à vivre, qui maintenant avec 30 ans de plus, je puis constater que ces moments si durs mon permis de grandir autre. Mais un jour, lors d'un repas notre fille aînée nous a interpeller ( elle avait trois ans) vous n'allez toujours être comme cela , moi je suis là.....Cela voulait dire, j'existe toujours, j'ai besoin de rire, de parler. J'ai compris que ma robe de tristesse alors prenait un tout autre sens, je ne savais pas comment, mais aujourd'hui ma vie a vraiment un autre sens. J'ai pu me donner à des enfants qui souffraient de grandes blessures d'abandon, je donne de mon temps à des parents dont les enfants sont très malades en les accueillants dans une maison d'accueil proche de l'hôpital. Je n'aurais pas faire ce don de temps, d'écoute tout de suite, mais un chemin a été parcouru.
Quand ces bombes de vie vous arrivent, il y a une grande déstabilisation de vie. Il faut vouloir reconstituer sa vie, sans pour autant effacer.Chaque année deux dates me restent toujours très difficiles à vivre, mais ce jour là, j'essaye depuis trente ans de les vivre parfois en donnant une fleur à une autre maman qui vit cette souffrance, ou une visite, ou un simple sourire à ma vieille voisine, une année j'avais été troublée par le problême lu dans une revue féminine d'une dame qui se posait la question de trouver le plus joli nom de grand mère sans pour autant paraître grand mère. J'ai répondu à cette annonce en lui disant de laisser parler le coeur de son petit enfant lorsqu'il pourrait lui-même rechoisir la façon de lui dire je t'aime.J'avais été assez odieuse dans cet article, car j'avais une amie qui avait perdu son unique fille à 21 ans, qui n'avait pas pu avoir d'autre enfants alors qu'elle en souhaitait plusieurs.J'avais jugé cette future grand maère tellement stupide de choisir le nom le plus hin et plus sélect afin d'être au mieux avec ce moment si dense à pouvoir vivre. Ces mots mon permis d'exprimer le simple mot de maman que j'aurais souhaité entendre de mes deux enfants partis trop vite. Mais je sais actuellement qu'ils me protègent et m'aident à donner à l'autre que je rencontre.
Trouver quelqu'un en dehors de sa famille à qui vous puissiez parler, pleurer votre enfant et ensuite rentrer chez vous pour découvrir que votre lieu de vie est toujours aussi beau qu'avant, pour cela il ne faut pas nécessairement un professionnel de l'écoute, mais une personne de coeur qui laisse dire les ressentis de votre coeur.
Cette énorme douleur m'a projeté vers d'autres rives, je vous le souhaite de tout coeur et pense à vous.

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 7



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.