Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> état dépressif ?

Pages: 1

homme


[pas en ligne]


Lambersart
49 ans

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille
Loin de moi l'envie de me lamenter sur mon sort. Néamoins cela fait quelques années que je galère avec des phases d'anxiété plus ou moins bien contrôlées qui vont juqu'à des états dépressifs voir même de la dépression, n'ayons pas peur des mots. L'anxièté remonte à l'enfance, du plus loin que je me souvienne...
J'ai souffert enfant de terreures nocturnes pendant des années peut être que le contexte familiale y est pour quelques chose, il est vrai que l'entente entre mes 2 parents n'était pas au beau fixe. Que ma mère souffre des même symptômes d'anxièté. J'ignore si il ya des facteurs d'hérédité à cela? Il y aurait alors beaucoup de personnes qui se trouverait dans la même situation que moi.
La pratique d'art martiaux pendant plus de 10 ans m'a aider à être plus zen, être à l'écoute de moi et donc des autres, à mieux me contrôler. J'ai cependant du arrêtter pour des problèmes de dos.
Aujourd'hui je gère comme je peux mais je passe par des phases parfois insuportables ou les idéés négatives ou morbides m'accaparent littéralement.
Ce que je raconte n'est pas très guai mais peut être que mes propos inspireront quelqu'un d'entre vous.

Je met parfois en place des stratégies d'évitement, je m'occupe plus des autres que de moi même, d'ailleurs je bosse dans le social ou mes qualités d'écoute sont appréciées. Mais au final régulièrement je traversse des phases difficiles ou je "bug". Ces dernières années la situation ne s'est pas amèlioré, car s'est ajouté à mon palmares un divorce et plusieurs échecs sentimentaux.
J'ai depuis reconstruit un couple j'ai une merveilleuse petite fille de cette union mais le malvivre survient malgré tout.
je ne sais si l'on peut parler de simple malvivre ou d'état pathologique(même si je reste tres conscient de la réalité). Peut être ai-je une partie des réponse que je me pose en moi mais il y a des jours ou ca ne me saute pas aux yeux et l'effet mirroir peut alors me permettre de reprendre confiance en moi.
A bon entendeur amicalement yac

femme


[pas en ligne]


60 ans

Messages : 949
Voir ses messages
Posté :

bonjour, Pathologique ou pas, est-ce bien l'important ? Et à mon sens, seul un médecin spécialiste pourrait le dire, et ..... il ne le fera probablement pas.
Vous savez, je pense que parfois une dépression peut aussi être une "bonne nouvelle" oui, c'est fort ce que je dis. Mais bien comprise et menée, c'est aussi une porte pour se sortir des noeuds qui nous embrouillent l'esprit.
(bien sur ça dépend des dépressions) Si on peut déprimer, parfois, c'est qu'on est en bonne santé mentale. Ca peut paraitre paradoxal. Mais moi j'y crois. Tout le monde ne fait pas une dépression, parceque tt le monde n'en n'est pas capable.


On peut parler de fragilité aussi qui est exacerbée pour le moment.
Avez vous encore une partie de votre environnement qui est "léger" ? parceque travailler ds le social, ne plus pouvoir pratiquer votre sport, sont des points difficiles.
Je suis certaine que votre écoute est importante pour les autres. Vous savez de quoi vous parlez. Vous avez vécu.

Mais oui, il y a quand même moyen de vivre un peu plus légèrement. Si pas tout le temps, tous les jours, au moins par endroit et souvent....

Bien sur, tout le monde a les réponses en soi. Mais mal comprise cette phrase est parfois bien méchante.



homme


[pas en ligne]


Lambersart
49 ans

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Merci de votre réponse.
Vous avez probablement raison sur le fait qu'une dépression peut être une "bonne nouvelle" en soi. Elle révéle au moins la volonté d'une personne à se remettre en question, elle met en avance sa "conscience"...
Comment bien la menée? Par un suivi (entre autre probablement car la confusion est telle qu'on ne sait parfois plus comment s'orienter!
Vous avez évoqué la légéreté de l'environnement et là, il est vrai qu'il y a des choses à faire, j'ai le sentiment d'être en flux tendu permanent. Je n'ai pas su amènager de temps exclusivement pour moi, le sport c'est de côté et en plus de mon travail je mène une formation pour valider une qualification. De plus ma femme travaillant avec des horaires d'équipe et loin du domicile, font que j'assume à la maison les tâches quotidiennes et l'éducation des enfants et il me reste peu de temps et je baisse les bras!!. Je vais voir comment je peux aménagé les choses autrement en tout cas merci de m'avoir lu et répondu.
bon week end à vous
yak

femme


[pas en ligne]


Messages : 4056
Voir ses messages
Posté :

Si je peux me permettre...en espérant que tu arrives rapidement aux dernières paroles.....

Le mal de vivre (Barbara)

Ça ne prévient pas ça arrive
Ça vient de loin
Ça c'est promené de rive en rive
La gueule en coin
Et puis un matin, au réveil
C'est presque rien
Mais c'est là, ça vous ensommeille
Au creux des reins

Le mal de vivre
Le mal de vivre
Qu'il faut bien vivre
Vaille que vivre

On peut le mettre en bandoulière
Ou comme un bijou à la main
Comme une fleur en boutonnière
Ou juste à la pointe du sein
C'est pas forcément la misère
C'est pas Valmy, c'est pas Verdun
Mais c'est des larmes aux paupières
Au jour qui meurt, au jour qui vient

Le mal de vivre
Le mal de vivre
Qu'il faut bien vivre
Vaille que vivre

Qu'on soit de Rome ou d'Amérique
Qu'on soit de Londres ou de Pékin
Qu'on soit d'Egypte ou bien d'Afrique
Ou de la porte Saint-Martin
On fait tous la même prière
On fait tous le même chemin
Qu'il est long lorsqu'il faut le faire
Avec son mal au creux des reins

Ils ont beau vouloir nous comprendre
Ceux qui nous viennent les mains nues
Nous ne voulons plus les entendre
On ne peut pas, on n'en peut plus
Et tous seuls dans le silence
D'une nuit qui n'en finit plus
Voilà que soudain on y pense
A ceux qui n'en sont pas revenus

Du mal de vivre
Leur mal de vivre
Qu'ils devaient vivre
Vaille que vivre

Et sans prévenir, ça arrive
Ça vient de loin
Ça c'est promené de rive en rive
Le rire en coin
Et puis un matin, au réveil
C'est presque rien
Mais c'est là, ça vous émerveille
Au creux des reins

La joie de vivre
La joie de vivre
Oh, viens la vivre
Ta joie de vivre


Bon évidemment, tu vas me dire que ça ne fait pas avancer ton schmilblik.....mais c'est tout ce que j'avais en magasin ce soir. Bon courage à toi.

Pages: 1






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 14



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.