Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Je le sens de plus en plus mal

Pages: 1

femme


[pas en ligne]


34 ans

Messages : 56
Voir ses messages
Posté :

Coups de gueule, et un gros...

Je suis en recherche de travail, depuis maintenant un moment, je suis sans chomage, sans CPAS, mon compagnon m'as pris avec lui (en gros chef de famille, et je suis a sa charge depuis la mort de ma grand mère chez qui je vivais depuis que ma mère m'avait dit de foutre le camps, alors que je fesait une dépression profonde du a ce que j'avais joyeusement découvert (en gros: j'avais commencé ma premiere en psycho et une partie de ma famille avait fortement appuyé ma mère pour qu'elle me coupe les vivres, je n'avais pas de bourse, ni droit a une aide sociale parce que ma mère touchait trop, croyez moi, survivre 1 mois avec 35E quand le loyer du kot etait payé, pour se nourrir, se déplacer pour les cours (qui se fesait dans une autre ville: bonsoir)).

J'ai fini plusieurs mois a la rue, avant que ma grand mère me dise de venir, vivotant chez des amis et amies, et a partir de là j'avais pus reprendre un cours de vie a peu pres normal, fesant des recherches d'emploi avec les peu de moyen que j'avais a l'epoque (pas d'ordi, pas de télé, pas de moyen de locomotion, dans un ptit village paumé, dur dur niveau preuves d'emploi: premier entretien cela est passé parce que j'ai bien prouvé que j'avais envoyés lettre et telephoné, mais la deuxieme année: sanctioné au premier entretien malgré tentative de preuve, et le second ne se passa pas mieux, sanction de 4 mois durant lesquelles: ma grand mère qui m'avait élevée, décéda et vu que ses enfants (ma mere, ma marraine qui avait tout fait pour qu'on me coupe les vivres a liege, et mon oncle ardennais), souhaitaient vendre la maison, retour a la rue, où ce fut un ami qui me pris avec lui.

Seconde grosse dépression, pas de revenus (sanctionnée), et pas de bol, troisieme convocation envoyés a l'ancienne adresse (je ne l'ai sus que bien plus tard)=> exclue définitivement du chomage.
Je met un temps a me remettre des saloperies qu'on m'as faites (mensonges a la famille pour dire que fille ingrate, minimiser les abus sexuels que j'ai reçus et que j'avais dénonçé, parce que membre de la famille travailleur et ayant famille....ahem)..

Donc je tente de me débattre, mon ami devenu depuis mon compagnon, on tente de vivoter, chercher a se débrouiller, mais depuis un moment, c'est assez catastrophique.
J'explique:
- N'ayant plus droit, et etant a sa charge depuis 1 ans et demi, il considère que je suis un boulet, il m'aime, mais il a des mots extremement dur et surtout blessant.
En fait, la raison est qu'il a peur lui même de se retrouver dans mon cas, phase qu'il a déja passé lui aussi a 16 ans quand sa mère l'as viré pour lui préférer son beau pere (ils ne pouvaient pas se saquer).
Resultat, autant il stresse, autant il est agressif verbalement envers moi, et moi de même, meme si je ne le pense pas.

Niveau boulot: je trouve, mais soit on me téléphone la veille qu'ils on trouvé mieux (faut dire que je ne bénéficie pas des aides a l'emploi), soit c'est des trucs pas net (vous avez deja vu un employeur qui voulait venir chez vous pour discuter?!), soit du boulot au noir (chose que je refuse, je veux un contrat CDD ou CDI je m'en tape).

Sauf qu'a cela se rajoute les exigences de mon compagnon: pas de contrat journaliers (alors que j'ai possibilité d'un poste mais uniquement en contrat journalier), pas de temps partiels courts (moins de 30H il refuse).

Pour l'instant j'en suis a 5 envois par jours, parfois plus quand on a un peu de moyens, mais vu que je dois filtrer les recherches...
Ici, je dois me presenter du cotés de namur pour un job de serveuse dans une brasserie plutot familliale, je prie pour que cela soit bon, car j'en ai vraiment besoin.
Il souhaite faire comme je suis maintenant: se dégager du chomage pour ne pas etre emmerdé et pouvoir continuer ses cours a horaire décalé...
Seulement il stresse avec le plan de Milquet et le renforcement de l'activation des chomeurs, il a + de 5 ans de chomages, et donc si c'est rétroactif, il a peur de ne plus rien avoir.

Quand j'avais encore mon chomage, a cotés de mes recherches, je l'aidais encore financierement, a l'epoque, il etait vraiment ... enfin soit, pas toujours propre, appart prope mais en bordel, pas le top quoi, et quand il a commencé a aller mieux et que c'est moi qui a commencé a me laisser aller a cause de ma dépression, il ne s'est pas géné pour dire que j'etait comme une gamine, que je fesais l'autiste, que je ne foutait rien, que je devais bouger, alors que je n'avais jamais réellement dit quoi que ce soit, sauf une fois ou il m'avait exaspéré a fond, et encore je l'avais juste ecris, même pas dit.

Enfin soit, j'en viens a avoir des idées de suicide et de disparaitre tellement, cette situation me met mal, j'ai l'impression d'avoir la guigne, de ne rien valoir, malgré mes efforts pour trouver un job.
Si je vais en interim, la dernière fois, 4 sur 5 avait refusé de m'inscrire, parce que mon diplome ne valait rien, soit disant général (là aussi grande histoire: Merci encore messieurs les Ministres).
J'avais pensé reprendre des études, mais après recherches, vu les coùts, cela nous étaient impossible financièrement (études infirmiers en cours du jours a l'IPKN).
Surtout que lui même fesant ses cours, on a beaucoup de mal parfois a finir les mois.

Je suis inscrite a l'Onem-Forem en tant que chomeuse libre, j'espere retrouver un job, histoire non seulement de retrouver mes droits, mais surtout histoire de construire quelques choses, sur de bonnes bases.

Pour l'instant cette situation nous pourris l'atmosphere et surtout l'humeur, je ne peu pas lui parler de ce que j'aime dans la vie et niveau metier (psychologie et social), sinon on se dispute, a cela se rajoute qu'il ne veux rien savoir au niveau des actualités (ce que je suis tout les jours, histoire de ne pas etre coupée socialement), heureusement qu'on a pus rafistoler un ancien Pc, sinon je n'aurais pas moyen de voir quoi que ce soit).

Enfin soit, a force j'ai l'impression de tout foirer, et d'echouer ce que j'entreprends, d'avoir la poisse.
Bête exemple: je dois aller vers Fleurus pour une entrevue: j'ai reussis a me paumer et a arriver vers La louvière... pleure

Je ne sais plus quoi faire, je vais de temps a autres a un secours populaire, quand nos fins de mois sont extrêmement difficile (ce qui a parfois été le cas pendant des mois a ne manger que des patates... 2E les 15kg, c’était le moins cher, et le reste a servis pour payer loyer, factures, recherches d'emplois et téléphonie mobile (carte prepaid)).

J'ai l'impression d'avoir laissé pourrir la situation quand j'etait au chômage, mais sans moyen, je ne sais comment j'aurais pus faire plus?
Et après, je n'arrive pas a savoir comment m'en sortir, tant moi que lui... et je finis par me sentir coupable.

Il dit que je fait l'autiste, mais c'est mon seul moyen de me protéger, je suis consciente de ce qui est, de notre situation, mais lui n’arrête pas de me répéter, comme si j'etait idiote, je lui ai déjà fait la remarque, mais visiblement, il s'en fout....

Il est gentil mais quand il est ainsi.... y a des fois, j'ai envie de tout foutre en l'air tellement, j'en peu plus...
J'essaye de faire que, mais pour lui c'est pas assez, je ne peu rien dire le concernant, mais lui oui...
J'en viens tant a l'aimer qu'a le détester a force...

Je crois que je suis vraiment a bout!
Je suis capable de me battre, pour les autres, j'ai du mal pour moi, mais a force qu'il me donne l'impression d'etre une [censuré, motif : message insultant], de rien être capable de faire de bien, j'en viens réellement a y croire...
Et ca me rappelle ce que je vivais chez moi, chez ma mère et mon père... le niveau d'agressions psychologiques devient la même...
Et ca me fait peur pour l'avenir, sachant que j'ai eu un mal de chien pour me guérir.
Je l'adore, mais je remarque beaucoups de rancoeur, de choses qu'il ne dit pas, qu'il retient, et c'est moi qui sert de punching ball.


[pas en ligne]


J'ai plus mon radis :(

Messages : 6253
Voir ses messages
Posté :

une fois un job en poche vous ne vous sentirez plus être un boulet, mais à arme égale avec lui

patience et courage sont donc de mise.


[pas en ligne]


Messages : 3140
Voir ses messages
Posté :

Arianrodh,

Tu peux via internet aller sur le site du "Forem" (forem.be) t'inscrire comme demandeuse d'emploi non rémunérée ou tu vas dans un bureau forem...

Comme le nom l'indique, tu ne toucheras pas d'allocation de chômage mais tu pourrais bénéficier (après un certain temps se renseigner) de la carte activa et autres avantages pour ton futur patron.

Tu auras une carte jobpass qui te donnera accès à la maison de l'emploi, ordinateurs pour recherches, téléphone, photocopie etc à prix réduit, bien souvent gratuit.

Cette carte tu la glisses dans un appareil qui inscrit dans ton dossier les moments que tu passes à la recherche d'emploi.

Etc etc

Si je t'en parle c'est que je l'ai fait, il y a deux ans.

Indépendante depuis trop longtemps je n'avais droit à rien...

Bonne recherche.


[pas en ligne]


Bon jour !

Messages : 29263
Voir ses messages
Posté :

Arianrodh, bonjour, ne baisse pas les bras et ne l'écoute pas quand il t'interdit tel ou tel type de contrat. Je comprends qu'il tient à te garder à sa charge, mais il ne peut à la fois te reprocher de ne pas travailler et te l'interdire. Un contrat précaire ou à mi-temps peut mener à autre chose, j'ai par exemple été embauchée en CDI par un fournisseur de l'entreprise où je travaillais en CDD de 3 mois. J'ai bien lu que tu es à bout, mais tant de recherches devront bien être payantes, un jour, ne baisse pas les bras et - comme dit plus haut - il faut que tu aies ton indépendance afin de pouvoir jouer à armes égales avec ton mec pas très cool.
Bonne route sourire

femme


[pas en ligne]


34 ans

Messages : 56
Voir ses messages
Posté :

"Comme le nom l'indique, tu ne toucheras pas d'allocation de chômage mais tu pourrais bénéficier (après un certain temps se renseigner) de la carte activa et autres avantages pour ton futur patron."

Bizarrement d'après Le Forem: étant exclue (sanctionnée mais inscrite en tant que demandeuses d'emploi libre), je n'ai pourtant pas droits aux aides a l'emploi.
Mais au pire, je vais téléphoner de nouveau a l'Onem pour savoir quoi, merci.

Pour le jobpass: je l'ai reçue, il y a peu (après demande), je m'en sert deux fois par mois (pour les coups de téléphones et les timbres, que je ne peux plus me permettre de faire peser sur le budget).

Mon cher et tendre, est enfin passé devant le facilitateur: stressé a mort (il a pourtant fait son contrat correctement, mais a tendance a faire ses recherches en fin de mois, et non tout le long du mois, ce qu'on lui a reprochés).
De ce fait, il est clean pour l'Onem, il est revenu plein d'entrain.... visiblement c'est l’épée de Damoclès de l'Onem qui le rendait aussi agressif et hargneux... j’espère juste qu'il va un peu se calmer.


Pour ma part: trois entrevues en vue:
- contrat journalier (inscription a une interim de la Louviere) pour ouvrière dans une poissonnerie.
pas très loin de chez moi (zoning charleroi), interim la louviere

- Contrat temps plein, pour inventaire: temps plein selon l'annonce du Forem, mais selon la recruteuse, c'est un temps partiel de 4h/jour payé 8E/h...
job pas très eloigné de chez moi.

- le dernier: job de serveuse mi-temps (horaires a convenir) dont travail de nuit (14h-6h du matin les week-end, 14-2h deux a trois jours semaines), heures sup payés.
2h de trajets par jour (namur)
(celui qui me botte le plus).

Je dois aller chercher un GPS (oui, j'ai le sens de l'orientation digne d'une puce anémique), normalement jeudi matin, je tacherais d'aller m'inscrire a l'interim de La Louviere pour voir quoi concernant ce poste d'ouvrier (j'ai pas peur des odeurs de poissons, mes chats vont adorer langue).

Le job d'inventaires me semble bizzare car il y a peu d'information, et ce malgré mes demandes au téléphone a la recruteuse concernant le type de contrat (je dois avoir vu cette annonce depuis 2 mois sur le site Forem, renouvelée)

Le dernier me botte assez bien aussi, parce que bon, j'ai vécu petite dans les cafés (ma grand mère en tenait un), et je connais un peu le style d'ambiance, mais pas le métier (mais je sais servir une bière sourire).

Pour le reste, je m'accroche, il n'est pas mauvais, mais disons que c'est dur d'avoir l'impression d'avoir foiré deux a trois ans de ma vie, j'ai eu du mal a me remettre, et la pression qu'il a mise depuis début de l'année passée, a eu du mal a passer.

La, ici, on a parlé, je lui ai parlé de prendre un mi-temps, et de me laisser le temps de passer mes phases de test auprès des employeurs.

Merci en tout cas de votre soutien, et de certains témoignages, disons qu'on tente de s'en sortir, la rue a laissée des marques niveau santé (dents que je ne peu faire soigner, mais bon si je commence a travailler, je crois que cela sera le premier truc que je ferais soigner).
Pour le reste, je continue de chercher et d'envoyer CV.

Merci a vous en tout cas sourire

PS: Concernant les contrats journaliers, si quelqu'un pouvait me renseigner ce qui se produit concernant le conjoint chef de famille au chomage?
car il a peur en fait et se demande ce qui peu se passer dans ces cas là.

femme


[pas en ligne]


Messages : 3664
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Arianrodh.

Tu es pleine de courage et je t'en félicite...

Continues,cela ne peut que te réussir,mais attention travailler la nuit n'est pas tenable a long terme(enfin a mon sens)

Bon ton courage ne peut que te servir,surtout ne te laisse pas abattre par l'humeur de ton compagnon,suis ton chemin et quand cela ira mieux les choses se rétabliront d'elles mêmes

Dis nous de temps en temps comment ça va!!!.

femme


[pas en ligne]


34 ans

Messages : 56
Voir ses messages
Posté :

bah je suis plutot noctambule, donc...
Concernant le temps, disons que deux a trois ans, le temps que mon compagnon termine sa formation, et que moi même commence a reprendre des cours (infirmier), je pense que cela est fesable.

Mais merci énormément sourire

Pages: 1






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 10



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.