Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> maniaco depresif

Pages: [1]  [3] [4]


[pas en ligne]


Messages : 6
Voir ses messages
Posté :

bonsoir j'ecrit ce soir parce que j'aurais bien voulue avoir les temoignage de personne vivant avec une personne maniaco depresif ou depresif mon copain est maniaco depressif je l'ai connue avec cette maladie et cela fait deux ans et demi que je suis avec j'ai deux adolescent d'un premier mariage qui a durer 20ans je vis chez mes parents, et mes enfants a deux maisons de j'ai nous avec leurs pere.Je n'abite pas avec mon copain au debut a causse de mes problemes de divorces et aujourdh'ui parce qu'il ne veut plus il a toujours habiter seul depuis l'age de ces 27ans il en a 39aujourdh'ui moi 36 ,il aime la solitude, moi je me suis remise en question en me disant que finalement ce n'etait pas une mauvaise idée j'ai envie de pouvoir vivre mes etapes de la vies normalement etre grand mere pouvoir jouer et emmener mes petit enfants quand je veut quand bienn sur mes enfants me donnerons des petits enfants c'est tres difficile a gerer la maladie de mon copain parce que je doit accepter beaucoup de chose et parfois je me sent toute seule dans ce cas la a devoir accepter ces crise d'angoisse et puis ces moment euphorique il est tres egoiste qui n'arrange pas les choses seulement je l'aime beaucoup c'est un homme gentil et surtous tres fideles mais il peut etre parfois impitoyable quand ces medicaments lui convienne ca peut passer mais il est beaucoup fatiguer et dort enormement je voullait avoir l'avis de personne qui comme moi sont amoureus(e) de quelqu'un qui est maniaco depressif merci j'attend avec impatience vos commentaires .


[pas en ligne]


Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

bonjour, voilà, je suis maniaco-dépréssif reconnu depuis 3 mois plus ou moins,je suis pour le moment soigné au valproate, qui neccesite une prise de sang hebdomadaire. je pensais dés le depart recevoir du lithium,mais en fait, il faut préparer le terrain avant. pour le psy,je l'aurait toujours été,mais de façon modérée,mais depuis 5 ans les crises maniaques sont d'une intensités graves et puissante,je voyais un autre psy qui lui ne voulait pas se prononcer, il était pas sûr, n'avait vu que très peu de maniaco-dépressif et ils étaient moins agressifs que moi.( quand je dis agressif, c'est uniquement au niveau verbal, jamais sauf dans ma jeunesse je ne suis passé à l'action).pour ce qui est de la phase dépressive, c'est quasiment la période la plus tolérable pour ceux qui vivent avec moi,car là je suis triste,desesperer, anxieux,mal dans mon être,angoissé mais je fais l'effort quand je suis face aux gens en me bourrant de médocs ou parfois d'alccol.mais voilà moi je peux t'aider maintenant a comprendre ton compagnon, car je suis en l'etat mixte, en fait c'est le moment où tu es entre deux eaux,mais elle ne dure pas, et je suis incapable de dire dans quelles phases, je serai demain, vendredi, ou la semaine prochaine. saches que je suis pour l'instant dans un centre de jour psychiatrique, qui me fait du bien, mais ou les thérapeutes ont beaucoup de mal a me cerner.je vois aussi que lui dort beaucoup, moi en periode maniaque je dort de 2 à4 heures par nuit et en phase depressive jamais plus de 5à6 heures. mon traitement est de 2 sipralexa, 3 lixantia, 2 trazolan, 2 depakine chrono 500mg. prends courage,il finira par avoir un traitement qui lui convient. amitiés à toi et ton ami wesley


[pas en ligne]


Messages : 3
Voir ses messages
Posté :

bonjour je voulais juste reagir avec ce que vous avez ecrit parce que la maniaco depression ressemble ( il me semble ) fort a mon etat qui lui est diagnostique borderline je c que ce n'est pas simple pour les personnes qui vivent avec des personnes telles que nous parce que oui effectivement il s'agit de passe tantot en pleine forme tantot completement abbatu et je voulais juste vous dire chapeau comme a mon compagnon aussi qui me subit depuis 4 ans je vous admire parce que vous avez bcp de courage j'ai deja du mal a vivre avec moi meme et je trouve tres courageux que des personnes normales arrivent a vivre avec des personnes a problemes
mais une chose est sure ( en tt cas pour moi ) on a enormement besoin de vous
je voulais juste vous ecrire merci

femme


[pas en ligne]


La Louviere
38 ans

Messages : 624
Voir ses messages
Posté :

comment on reconnais une personne comme ca?

femme


[pas en ligne]


44 ans

Messages : 18
Voir ses messages
Posté :

Chère minicracra, comme je te comprends

Je viens de vivre une année avec une personne atteinte du trouble de la personnalité borderline (trouble dont je ne connaissais meme pas l'existence auparavant)et là, je jette l'éponge.

Pas que je n'ai plus de sentiments pour lui, non, juste que le bilan de cette année me fait réaliser que j'ai beaucoup plus pleuré que ri durant ce laps de temps, et que je ne mérite pas celà.
Je ne suis pas imbue de ma personne, mais il y a des limites à tout, et un jour, on se dique si on continue à accepter de vivre des choses qui nous font souffrir, on ne se respecte plus, là, on sait qu'on ne peut plus avancer. Ces personnes isaflolor ne se reconnaissent pas au premier coup d'oeil, moi par exemple, je suis tombée amoureuse d'un bel homme, doux et sensible (il est tout celà) puis, de fil en aiguille, lorsque nous avons commencé à dormir ensemble, j'ai compris sa toxicomanie (il se réveillait deux fois par nuit pour prendre 6 a 7 xanax valium et contramal)
Croyant que son problème était la toxicomanie, nous en avons parlé ensemble et entamé un sevrage, ce fut long, dur physiquement pour lui, et moralement pour moi car voir souffrir la personne qu'on aime, c'est éprouvant, je ne pouvais que lui masser les jambes lorsqu'il avait des crampes, mais c'est peu.
Les médicaments derrière nous, il y a eu l'alcool, le jeu, les sites de rencontre... il y a toujours eu quelque chose pour nous saboter.
J'ai tenu bon, et nous avons avancé, petit pas par petit pas, car dans le fond, cet homme n'est pas quelqu'un de mauvais, juste quelqu'un qui ne voit pas ses qualités; le propre d'une personne borderline est ceci:
"j'ai besoin de ton amour, donc aime moi, prends soin de moi, protège moi" combiné a " je ne suis pas une personne a aimer, ce n'est pas possible que tu aies des sentiments pour moi qui ai tant de défauts"
Le tout combiné donne des personnes a qui on s'attache, mais qui ponctuellement vont saboter cet amour que vous avez pour eux.
Ce sont aussi des personnes qui ne savent pas tourner la page car leur dépendance aux autres est grande, et il leur est difficile de fermer une relation, ils vous en laisseront toujours la responsabilité, hélas. (c'est de l'eau a leur moulin eux qui supportent si mal l'abandon)
Une telle relation est vraiment destructrice, et tout l'amour du monde ne me permet plus de "porter" l'homme que j'aime sans que ce soit moi qui tombe d'épuisement, donc oui, je jette l'éponge
Il y a une ex femme dans cette hisoire qui évidemment ne fait aucun bien, car elle le culpabilise sans cesse. Elle lui a laissé entendre en octobre que Noel sans lui la tuerait, et la responsabilité de son suicide est apparemment ingérable pour lui, de ce fait, il ne parvient plus a mettre de distance entre eux, et je l'ai chassé, même si je n'en suis pas fière, car je n'ai pas fait le choix de cette vie moi, et j'en souffre.

Je sais pertinemment que le jour où il acceptera de voir la manipulation de cette femme, il replongera dans les médicaments et l'alcool. Je sais que vivre avec une femme dont il n'est pas amoureux juste pour lui sauver la vie n'est pas la solution, ni pour lui ni pour elle, et je n'ignore pas l'influence néfaste qu'elle a eu sur lui, mais je ne peux plus me battre seule.
pendant 4 mois, j'ai cru que nous allions vers un mieux, que meme si le chemin serait long, notre combat porterait ses fruits, nous avons étré heureux lorsqu'il allait bien, et je ne doutais pas dela place qu'il occupait dans ma vie.

Aujourd'hui, je ne crois plus en rien, moralement, je suis au 36è dessous, alors vous, les personnes diagnostiquées borderline, s'il vous plait, essayez lorsque vous vivez avec une personne qui vous aime et qui se bat a vos cotés, de la respecter et de lui faire confiance car, quand votre douleur est là, et qu'elle est grande, vous n'etes pas seuls a souffrir, votre compagnon le ressent aussi, et il faut des trésors de patiences pour vous soutenir.
Lorsque vous voudrez dire a vos compagnons qu'ils ne savent pas votre douleur, réfléchissez y a deux fois car quand vous pleurez, ce sont nos coeurs qui se déchirent

amitiés

femme


[pas en ligne]


bruxelles
51 ans

Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

j'ai également depuit 9 mois dianostique étant bipolaire les message que j'ai lu vont tous ds le mm sens c'est trés déstabilisant ont ne sais jamais comment l'on sera demain et de je suis alcoolique depuis 8 an pour harcélement moral au boulo j'était aide soignante et qq temps aprés je suis tombé ds l'addiction je suis abstinente depuis 1 an en ce qui concerne les différente phases que je traverse qui peut varié d'un jour à l'autre ou d'une heure a l'autre c'est assez épuissant pour moi et mon frére mais heureusement que j'ai une famille qui ma tjr soutenu depuis ds année, je me documente beaucoup sur cette maladie qui mettra du temps a se stabiliser mais il ne faut pas perdre éspoir mais quand ont a des idée morbides.MON psychiatre a par changer mon traitement continuellement et finalemement c'est insuffisant dans ses cas là je devrai voir un comportementaliste en plus ex: une psycholoque pour sa il faut bien se renseigner, le plus difficile c'est de vivre avec ses haut et bat pas bien connu par ton les spécialistes.JE PEUX VOUS CONSEILLER DANS PARLER A DES PERSONNES DE CONFIANCE MEME SI IL NE CONNAISSE PAS LA MALADIE ET POURQUOI PAS A VOUS ACCOMPAGNER DANS UN GROUPE DE PAROLE ILS EN EXISTE BCP MAIS EN CE QUI CONCERNE LA SANTé MENTAL ONT EST PAS BIEN SOUTENU et pas assez reconnu, j'éspere vous lire pour que vous donniez vos avis et vos epériences merci

femme


[pas en ligne]


Messages : 18
Voir ses messages
Posté :

CE N EST PAS FACILE DE S EXMRIMER QUAND IL N Y A PLUS BEAUCOUPS DE CONTACTS AVEC L EXTERIEUR
MERCI DE COMPRENDRE
MADILAURE

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :


Bonsoir Madilaure,

Et bienvenue!

Tout d'abord, essayez -je sais, c'est difficile- de rester calme.

Vous n'êtes coupable de rien.

Votre fils est un brave petit gars.

Avez-vous consulté votre médecin traitant (=généraliste)?
Si vous n'en avez pas, consultez l'annuaire téléphonique. La consultation au tarif social est de 15 euro. Et ça peut se faire gratis, aussi.

Où habitez-vous?

Amitiés et @ vous lire,

Isa
clin d´œil


homme


[pas en ligne]


hainault
65 ans

Messages : 488
Voir ses messages
Posté :

bonsoir,vous etres de q elle région,car mon épouse est bipolaire et est trés bien soignée par un syp,qui est spécialisé pour les bipo je suis de le région de charleroi

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :



Psychiatres-psychanalystes:

Namur : Dr JP Lebrun

Charleroi : Dr Van den Eynde
Dr Van Eyck


Ce sont des gens sérieux dont vous trouverez les coordonnées dans l'annuaire téléphonique. Vous pouvez prendre rendez-vous seulement pour un conseil et/ ou un avis, et la première rencontre est toujours "gratuite".

Amitiés,

Isa
clin d´œil

Pages: [1]  [3] [4]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 5



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.