mediateur de dettes : je n'en peux plus – Aidonoo
Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> mediateur de dettes : je n'en peux plus

Pages: [1]  [3] … [16]

femme Hind


[pas en ligne]


Brabant flamand
41 ans

Messages : 39
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 13h09

bonjour,
au mois de novembre j'ai fait une demande de médiation car je ne m'en sortais plus. (j'ai fait toutes les démarches), et une semaine après le médiateur a été nommé.
tout a été fait dans les règles, mais mes problèmes ont commencé avec le médiateur.
mes comptes ont été bloqués le 17 novembre (suite au jugement), j'ai reçu le médiateur chez moi le 27 nov pour l'explication de la procédure. J'avais expliqué que suite à l'arrêt des comptes, je n'avais pas pu payer mon loyer du mois de novembre,et un mois de retard que j'avais, soit deux mois. Lorsqu'il est venu, il y avait une convocation du juge de paix, le médiateur m'a dit d'y aller avec le jugement (règlement collectif de dettes), j'ai expliqué à mon proprio,que c'était l'avocat qui allait le contacter pour les deux mois, et que moi j'allais payer à partir du mois de décembre.
mon salaire est rentré à la médiation le 5, les allocations familiales, la pension alimentaire, également, et j'ai du attendre jusqu'au 12 décembre mon premier versement. J'ai du faire intervenir le comptable de ma société pour lui demander ce qu'il se passait. il a dit qu'il y avait eu des problèmes avec la mise en route du système de paiement.
au mois de janvier, mon salaire et toutes mes entrées, ont été versées sur son compte le 8, et après trois courriers, deux mails, et des coups de téléphone de nouveau du comptable, je n'ai reçu mon argent que le 20 janvier, sans aucune explication.
ma machine a laver est tombée en panne, j'ai du en acheter une, je lui ai envoyé un premier courrier le 3/01, puis le 10 le 18, et le 27 pour demander le remboursement de la machine que je devais acheter (499euros)
il ne m'a jamais répondu.
pour poursuivre ma galère, ma société a fait faillite le 6 février, et le salaire de janvier n'a pas été versé, je l'ai directement prévenu par email, en précisant que je n'allais pas être payée, et que le fonds de fermeture m'a invitée à prendre contact avec mon cpas, ce que j'ai fait, j'ai obtenu l'aide d'urgence, en trois jours, ils ont versé 911 EURO pour que je puisse vivre avec les petits, je l'ai prévenu et ai demandé au cpas de le virer sur son compte (avance du mois de février, remboursé en plusieurs mois compte tenu de la situation), je reçois mercredi un courrier de l'avocat, qui me dit, qu'il ne versera pas d'aide supplémentaire pour la machine, qu'il va reverser l'argent au cpas, car je n'ai pas le droit de demander d'avance, et qu'"il ose espérer que je chercherai du travail directement).
j'ai trouvé un job d'interim et j'ai commencé ce lundi, autant dire que j'ai fait toutes les agences pour retrouver du travail de suite.
Je trouve sa façon de faire très surprenante, ne comprenant pas, j'ai appelé et j'ai demandé des explications, et d'un ton très arrogant, il m'a dit que je devais suivre la procédure, je lui ai dit que je n'avais pas d'argent car c'est une faillite et cela prend des mois. il m'a dit que c'était mon problème.
entre temps, il n'a jamais pris contact avec le propriétaire, qui pensant que je disais n'importe quoi a repris contact avec le juge de paix, et cette fois ci, une expulsion a été jugée.

J'ai renvoyé le mail a l'avocat en lui demandant quoi faire, et là il me dit (son assistant ), que c'est mon problème.
je pense qu'il y a un sérieux problème. J'ai pris directement contact avec un avocat en lui explicant la situation, et il m'a dit qu'il allait demander le désistement de l'affaire
il faut dire que l'avocat devait prendre 400 euros par mois
et que depuis le mois de novembre, il a pris 2 fois 400 euros, plus mes heures supp du mois de décembre soit 480 euros, il a pris également 1100 euros de prime de fin d'année et le remboursement de mes impots soit 879 euros, donc autant dire, qu'il avait la possibilité de rembourser en priorité mon proprio, comme il l'avait convenu (625 euros par moi).
1 il ne repond pas à mes demandes
2 il est très arrogant avec moi
3 il n'a jamais pris contact avec le proprio
4 les allocations familiales devaient me revenir, et quand j'appelle le service, ils me disent qu'ils ont déjà écrit plusieurs fois au médiateur, et qu'ils n'ont pas de réponses.
5 il refuse de me verser une aide, sous prétexte que j'ai été payé le 12 décembre et le 20 janvier (à cause de ses retards), je lui ai dit que c'était lui qui avait des retards, et là il me dit encore que ce n'est pas son problème.

autant vous dire que cette situation m'a completement annéantie, je pleure tous les jours, je dois demander de l'aide à toute ma famille, sans eux, je ne pourrais meme pas manger, et quand je lui dit, ou sont mes allocations familiales et la pension alimentaire, il me dit qu'il n'a rien reçu.

désolée d'être longue, mais j'avais besoin de parler. si quelqu'un peut me conseiller et me dire quoi faire, je vous remercie.

en rentrant chez moi, il y a deux jours, tout le trajet, je pensais à une seule chose, j'ai envie de mourir. je n'y ai jamais pensé mais j'ai l'impression que cet avocat ne s'intéresse meme pas à mon dossier. je lui ai dit que c'était moi qui avait fait la démarche pour arranger mes problèmes, mais croyez moi, je n'avais jamais été dans une situation pareille,
merci

femme Isabelle T.


[pas en ligne]


Bruxelles
57 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 13h29



Bonjour Hind,

Malheureusement, je n'y connais rien du tout en médiation de dettes, enfin jusqu'à présent, mais je tenais à te faire un petit coucou et à te dire de t'accrocher : ça va aller, tu verras. Courage!

Amitiés, Isa

femme Hind


[pas en ligne]


Brabant flamand
41 ans

Messages : 39
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 16h05

je t'en remercie, j'espère en avoir assez (du courage)
Hind

femme soda


[pas en ligne]


simply the pest..

Messages : 39069
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 16h25

Pffff, faut du courage tout de même..
Bravo à toi Hind, tiens le coup, ne laisse pas ces "incapables" te démolir.
Si ça peut te rassurer c'est partout pareil, tant que la vie suit son petit train train tout baigne plus ou moins, mais gare à la moindre anicroche, tout s'écroule..allez courage je ne peux te dire que ça et bisou

femme Isabelle T.


[pas en ligne]


Bruxelles
57 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 16h37



M'enfin, on n'a pas un ou une avocat(e) sur ce forum???

Perplexe, Isa

femme soda


[pas en ligne]


simply the pest..

Messages : 39069
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 16h42

C'est quand ce genre de truc arrive, ou même quand on est dans son droit mais que l'on doit avoir recours à ces gens là, que l'on constate qu'on n'est qu'un numéro, "mettez vous dans la file et attendez", si t'as des sous de côté ça va tu tiens le coup, sinon ben tant pis pour toi.

Effarée..Soda

femme Isabelle T.


[pas en ligne]


Bruxelles
57 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 16h46



Brabant flamand. Fô plaider en in het vlaams, me demande un ami avocat, mandé à la rescousse.

?

Isa

homme Brolskoff


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26630
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 17h13

Il me semble que le jugement d'expulsion est illégal.
Le propriétaire ne peut se prévaloir de tes dettes pour intenter une action d'expulsion quand tu es en médiation (je crois??)
Tu as aussi la possibilité de demander que ce soit le médiateur qui paye directement le loyer, puisque c'est lui qui reçoit le premier tes rémunérations.
En cas de médiation de dettes, le propriétaire est considéré comme un autre créancier.

Il me semble comprendre que le jugement d'expulsion a été pris par défaut (tu étais absente au moment du jugement?).
Il faudrait donc d'urgence faire opposition à ce jugement.
Le propriétaire ne peut te réclamer d'éventuels loyers inpayés: il doit passer par le médiateur. Mais peut-être qu'il garde le droit de demander ton expulsion???
Puisque tu as des revenus réguliers et suffisants pour payer les futurs loyers, tu peux donc t'opposer à sa demande d'expulsion.
Cette démarche d'opposition est évidemment urgente.
Rien que par le fait que tu es en médiation dettes, tu as droit à un avocat pro-deo: ceci nécessite aussi des démarches, et elles sont urgentes pour pouvoir faire opposition.
Le délai pour faire opposition à un jugement par défaut est habituellement de un mois, mais parfois seulement quinze jours!

Pour la machine à laver, elle ne fait pas partie des biens non saisissables: le médiateur peut donc estimer qu'il n'a pas à te donner un montant pour couvrir son achat.
En fait, le médiateur te laisse un certain montant de tes revenus. Le reste est saisi pour le remboursement des dettes.

Il doit cependant répondre à tes courriers.
Peut-être pourrais tu avoir plus de renseignement ici:
http://www.dignitas.be/fr/intro.php
Il faut s'inscrire sur leur forum. Pose-leur le question.
Pour une aide directe, ils ne s'occupent hélas que de la Wallonie. Tu pourrais leur demander où trouver une aide (forum ou autre) dans ta région.

Il est important que le jugement de médiation t'accorde un montant correct pour vivre, parce que disposer d'un supplément pour les "imprévus" est TRES difficile: si le médiateur n'est pas d'accord, il faut introduire une procédure devant le tribunal du travail: à nouveau, dans ce cas, un avocat (pro-deo) me semble indispensable.

Faire toutes ces démarches, tout en travaillant et en ayant charge de famille est bien difficile!

Courage, Hind!

homme Brolskoff


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26630
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 17h17

Isabelle T. :

Brabant flamand. Fô plaider en in het vlaams, me demande un ami avocat, mandé à la rescousse.
?
Isa

'tuurlijk, sauf dans les six communes à facilités...

femme Hind


[pas en ligne]


Brabant flamand
41 ans

Messages : 39
Voir ses messages
Posté : 17/02/2008 17h31

Merci pour vos réponses
je réponds à toutes et tous en même temps :
j'habite la région flamande, mais je suis bilingue. (langue maternelle le français).
j'ai pris rendez vous demain avec un avocat de ma commune pour qu'il reprenne le dossier, et surtout essaie de casser l'avis d'expulsion.
le médiateur savait que le propriétaire voulait son loyer et le réclamait, il avait dit qu'il était en créancier prioritaire pour éviter l'expulsion.
je demanderai demain l'aide juridique à l'avocat, mais je ne peux pas aller au palais de justice, j'ai commencé mon nouveau travail le 11, et j'ai peur que cela ne tarde.
quand j'ai appelé mon proprio (en recevant le jugement), il a dit qu'il attendait un mois pour signifier le jugement, je lui ai promis que j'allais payer les arriérés avant la fin du mois. Ma soeur est prête à me payer le retard, mais seulement si elle est sûre d'être remboursée.

Le problème c'est que le proprio n'a de nouvelles que de ma part, car il n'a reçu aucun courrier du médiateur, du coup je passe pour une affabulatrice.

Le jour de la plaidoirie, j'étais malade, j'ai faxé mon certificat médical, en plus ce jour là, c'était l'annonce de la faillite.
j'ai essayé de joindre Dignitas, mais ils sont difficilement joignables.
Même si je vis seule avec mes enfants, j'ai des revenus suffisants (quand le médiateur me les donne) pour payer le loyer, et les charges.
je vous remercie pour vos réponses, car croyez moi, je fais tout pour m'en sortir, mais avec cet avocat, j'ai l'impression, que lui fait tout pour m'enfoncer.

Pages: [1]  [3] … [16]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 35



Petites annonces sur Sweeli