Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Perte d'un être cher

Pages: [1]  [3] [4]

femme


[pas en ligne]


.. derrière la plinthe ..
63 ans

Messages : 4981
Voir ses messages
Posté :

Ma mère est décédée, il y a deux mois. A la suite d'une mise en maison de repos décidée unilatéralement par une de mes soeurs, malgré nos réunions de famille, ma pauvre maman s'est littéralement laissée mourir de chagrin et de faim. Je n'arrive pas à m'en remettre. Tant de souffrances à la fin d'une vie plus que remplie, et difficile en plus. Je suis pétrifiée d'horreur quand je pense à la souffrance psychologique de ma mère.

femme


[pas en ligne]


47 ans

Messages : 885
Voir ses messages
Posté :

J'ai heureusement toujours mes parents mais je me doute qu'il s'agit de quelque chose d'horrible à vivre.
Facile à dire mais culpabiliser ne sert à rien dans ses cas là. Tu as fais ton possible .
Désolée si je n'arrive pas à trouver les mots qui te réconfortent.
J'espère que d'autres qui ont vécu les même choses que toi vont venir te donner un peu de leur expérience...
courage bisou

femme


[pas en ligne]


.. derrière la plinthe ..
63 ans

Messages : 4981
Voir ses messages
Posté :

Ma mère était une personne merveilleuse : elle chantait, elle peignait, elle avait des doigts d'or, et elle adorait les enfants. Je pense qu'elle n'a jamais pu comprendre pourquoi certain(es) d'entre nous (ses enfants) ont pu lui infliger une pareille souffrance.

femme


[pas en ligne]


47 ans

Messages : 885
Voir ses messages
Posté :

Cela ne partait peut être pas d'un mauvais sentiment au départ. Peut être avait elle besoin de soins... , vous ne saviez pas comment elle allait réagir.

femme


[pas en ligne]


Messages : 5127
Voir ses messages
Posté :

De quel côté qu'on se trouve, le placement en maison de repos n'est jamais une satisfaction pour personne. Que ce soit la personne qui s'y retrouve, ou celle qui doit malheureusement placer une personne. Car c'est ainsi qu'on s'en va rejoindre sa dernière demeure, en laissant tous ses souvenirs derrière soi. Mais c'est clair que tu ne dois pas te culpabiliser. Si vous n'aviez pas le choix, il n'y a pas de regrets à avoir. Ca aurait pu se passer merveilleusement bien, elle aurait pu retrouver une seconde jeunesse, mais malheureusement elle ne l'a pas supporté.

Tu sais je travaille en maison de repos, et je peux te dire que ce n'est pas toujours des situations faciles à gérer. On rencontre des résidents tristes, qui ont du vendre leur maison, abandonner des meubles... bref pleins de choses qui finalement reflétaient leurs belles années. Et d'un autre côté, on a la famille qui ne supporte pas de vois leur parent dans un tel désarroi, qui a l'impression de l'abandonner après chaque visite. On dit parfois qu'on place les gens dans des maisons de repos pour ne plus qu'ils restent seuls à la maison, mais bien souvent la solitude y est encore plus grande. Ils n'ont plus de repères, se sentent délaissés. C'est pas toujours facile à accepter, mais je pense que si tu as toujours montré à ta maman que tu restais présente malgré tout, elle est partie sur ce bon sentiment. Le fait qu'elle se soit laissée mourir était peut-être une raison personnelle, l'impression d'inutilité à laquelle on doit faire face dans un telle situation.

Mais je te conseille d'oublier tous ces mauvais côtés, et de ne garder en toi que les meilleurs souvenirs. Ca te permettra de continuer d'avancer... et tu te rendras compte par toi même que tu l'as rendue heureuse pendant toutes ces années. Deculpabilise...


[pas en ligne]


Messages : 5151
Voir ses messages
Posté :

Soeurette,

J'ai un peu de mal a imaginer que la décision d'un seul enfant ait pu jouer. Et j'imagine qu'il y avait à son choix des raisons objectives.
Ce genre de décision est plus aisé lorsque la raison est médicale...ou lorsque l'on se rend compte que pour son bien-être la personne ne peut plus vivre seule.

Je sais que ce n'est pas évident. Mais parfois, il n'y a d'autres solutions pour la famille. Prendre quelqu'un chez soi en permanence n'est pas donné à tous (c'est même un risque pour sa propre petite famille, son couple... et puis, pas toujours faisable lorsqu'on travaille).

Tu sais, rare sont les personnes qui acceptent et vivent facilement un placement en maison de repos. De ce que j'ai connu, toutes ont rapidement décliner... sauf une qui aimait cette vie et s'est fait des "copines".

Ce n'est pas un choix facile. Difficile de juger sans connaitre les raisons.

Peut-être ta colère actuelle est elle aussi la traduction de ton chagrin et de ton impuissance. Difficile de savoir ce qui se passe réellement en soi, surtout lorsqu'on a à traverser des épreuves aussi dures.

femme


[pas en ligne]


.. derrière la plinthe ..
63 ans

Messages : 4981
Voir ses messages
Posté :

Dans une famille nombreuse, on décide ensemble (en principe) mais c'est un des enfants qui effectue généralement les démarches. Et notre soeur a fait comme elle en avait la décision depuis longtemps, en passant outre de ce qui avait été décidé. Les autres ont été mis devant le fait accompli. Et moi, qui ne me laisse pas impressionner, j'en ai pris plein la g... par ladite soeur. C'est vraiment difficile à vivre, et étant la plus jeune, je n'ai vraiment pas droit au chapitre.


[pas en ligne]


Messages : 17672
Voir ses messages
Posté :

Et encore une fois, je me demande comment et pourquoi ces personnes qui, ne vieillissent pas du jour au lendemain quand même....comment elles-mêmes ne pensent-elle pas à assurer leurs vieux jours???
Laisser passer le temps, se faire surpendre par lui...et "imposer" aux autres de prendre des décisions qui sont difficiles et qui, comme souvent, font naître des discordes au sein de la famille...


[pas en ligne]


Bruxelles

Messages : 28
Voir ses messages
Posté :

Bien moi j'ai une toute autre opinion, j'estime que par principe, il ne faut pas abandonner ses parents, et encore moins quand il s'agit d'une famille qui comporte frères et soeurs, c'est clair, ça demande du sacrifice mais faut pas oublier, ils étaient là EUX pour nous nourrir, habiller,.... c'est clair c'est plus facile de les placer et continuer comme si de rien n'était, mais bon dieu dans quel monde on vit ! dépourvu d'émotions, d'humanités, sincérement je ne pourrai jamais abandonner mes parents et je ne laisserai jamais quiconque diriger leurs vies, bon dieu, on a qu'une seule vie et les moyens de partir sereinement à notre époque !


[pas en ligne]


prés de chez vous

Messages : 1143
Voir ses messages
Posté :

Moi aussi, j'ai l'intention de m'occuper de mes parents le jour venu..

Pages: [1]  [3] [4]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 12



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.