Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Pourquoi aller chez un psy ?

Pages: [1]  [3] … [6]


[pas en ligne]


Messages : 439
Voir ses messages
Posté :

D'accord, le titre est un brin provocateur, mais que pensez-vous de ceci :

- Même si un alcoolique est très très imbibé et très souvent saoul, normalement, quelque part dans sa tête, il sait pourquoi il boit...

- Même si une ado comprend pourquoi elle a blocage sex (à cause d'un passé douloureux qu'elle a oublié)...

- Une personne qui a raté son suicide sait pourquoi il a voulu se suicidé...

- Un(e) veuf/veuve qui a du mal à remonter un deuil sait pourquoi il se sent mal...

-.....


Donc, pourquoi aller chez un psy pour "se rendre compte" de quelque chose que ces gens "connaissent déjà" ? Il n'y a pas de relation entre: "parce que maintenant je sais" que ensuite "j'agis correctement".

Un psy ne serait-il que simplement le reflet de notre "société de bonne conscience" ? (tout en sachant que cela change suivant les coutumes !!!).

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

... j'ai l'impression, tout simplement, parce que se sentir compris et soutenu rend plus fort: parce que dans la plupart de ces situations, c'est la personne concernée qui doit agir ou réagir.
Et, parfois, son environnement (privé, et/ou professionnel, et/ou autre) n'est pas idéal pour une évolution favorable.

Un "psy" n'est pas la SEULE solution, mais c'en est une... une piste parmi d'autre.
Il peut aussi aider à voir clair et à rassurer dans son "soi-même"... quand celui-ci a été bousculé.

Je n'ai jamais été voir un psy et je me sens totalement incapable de de faire ce qu'ils font, mais je me rends compte de leur (grande) utilité dans certaines situations.


[pas en ligne]


Messages : 439
Voir ses messages
Posté :


"parce que se sentir compris et soutenu rend plus fort:" - simplement le reflet de notre "société de bonne conscience" ?

"Et, parfois, son environnement (privé, et/ou professionnel, et/ou autre) n'est pas idéal pour une évolution favorable =>" il va viré son environnement pour aller mieux ? (tient, si je quittais ma famille/mes enfants/mon boulot pour aller mieux ? )

"Il peut aussi aider à voir clair et à rassurer dans son "soi-même"... quand celui-ci a été bousculé." - simplement le reflet de notre "société de bonne conscience" ?

femme


[pas en ligne]


Une garce au soleil

Messages : 10612
Voir ses messages
Posté :

peut être tout simplement pour être entendu, pas écouter mais entendu, ce que peux de personne savent encore faire à l'heure actuel alors oui, ont va voir un spy et on paye parfois ( souvent) très cher juste pour cela.....


[pas en ligne]


Messages : 439
Voir ses messages
Posté :

C'est contradictoire ce que tu dis :

- "peut être tout simplement pour être entendu, pas écouter"

- "ce que peux de personne savent encore faire à l'heure actuel" => veux-tu dire "entendu" ou "écouté" ? car si c'est "écouté", ta phrase dit l'inverse : "être entendu, pas écouter"...

Imaginons même que ça serait "écouté", un inconnu au bar ferait pareil ? une prostituée aussi d'ailleurs !!

Serait-ce donc un "bourrage de crâne" que beaucoup de personne nous font en allant voir un psy si personne peut me démontrer, comme l'a essayé - et à tord - Brolskoff - que, même après la visite chez un psy :

- Il n'y a pas de relation entre: "parce que maintenant je sais" que ensuite "j'agis correctement".

Un psy ne serait-il que simplement le reflet de notre "société de bonne conscience" ? (tout en sachant que cela change suivant les coutumes !!!).


[pas en ligne]


Messages : 156
Voir ses messages
Posté :

j aurais aimé remercier ton ex rien que parce qu elle a pigé que t étais tordu dommage qur je la connais pas lol


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

on peut savoir pourquoi on a rater un suicide, pourquoi on a un blocage ou pourquoi on boit; ce qu'il manque c'est comment y remédier, comment se vaincre!


[pas en ligne]


Messages : 439
Voir ses messages
Posté :

Tu marques : "on peut savoir pourquoi on a rater un suicide, pourquoi on a un blocage ou pourquoi on boit; ce qu'il manque c'est comment y remédier, comment se vaincre! " => d'où ma phrase de départ : Il n'y a pas de relation entre: "parce que maintenant je sais" que ensuite [color=orange]"j'agis correctement".


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

je sais que la nourriture chez moi est une compensation aux manque de dialogue de ma jeunesse au sein du noyau familial.

On m'a pas montrer ni appris a dialoguer quand ça va pas, j'ai trouver la nourriture comme moyen de compensation à ce manque.

Quand je vais mal, je bouffe beaucoup et je suis casanier.

En l'état actuel des choses, je ne peux pas désamorcer ce processus car je n'ai pas les ressources personnelles pour y arriver!

comprendre les travers et les risques de ce moyen de compensation est à mon sens le seul moyen de m'en débarrasser, seul en suis je capable, suis je assez "neutre" pour trouver mes ressources ou vais je me plonger dans une tranchée ou je vais selon ce que je vais découvrir me retrouver plus mal et qu'un soutien extérieur me serait bénéfique car seul je pourrais m'enterrer encore plus.

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

"Et, parfois, son environnement (privé, et/ou professionnel, et/ou autre) n'est pas idéal pour une évolution favorable =>" il va viré son environnement pour aller mieux ? (tient, si je quittais ma famille/mes enfants/mon boulot pour aller mieux ? )

Ben oui, c'est parfois nécessaire... quand précisément le souci ne vient pas de soi, mais plutôt de l'"extérieur": il vaut mieux changer de boulot que de se tuer à cause d'un boulot (par exemple clien d´œil)
Le psy peut aider à voir si le boulot est réellement en cause (par exemple) et donner des pistes de solution.

L'(interaction est encore plus évidente pour de problèmes d'addiction (alcool, drogue): le problème peut être intérieur et/ou extérieur.

Parfois, un regard de l'extérieur est plus claire que son propre regard, perdu dans la masse de ses propres regards... qui peuvent être troublés par bien des choses.

Un exemple frappant: une personne amoureuse, vue par elle-même, ou vue de l'extérieur.

Un psy, c'est simplement un autre regard. Et souvent, une FORT autre écoute. Suivie d'une autre compréhension.

Et un psychologue et un psychiatre sont aussi deux choses différentes, deux attitudes différentes (semble-t-il).

Pages: [1]  [3] … [6]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 10



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.