Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Psychiatrie: Déni et dédain de la famille. Est-ce normal ?

Pages: [1]  [3]

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Voilà maintenant près d'un mois que mon épouse est hospitalisée en psychiatrie à l'hôptital St Elisabeth (avenue Defré,206 - 1180 Bruxelles).

Bien que je m'entende au mieux avec mon épouse, le personnel de l'hôpital se refuse obstinément à tout contact et ne montre aucune gêne pour monter son déni et dédain à mon encontre.

Etant à savoir que je ne suis nullement fautif de son état, cette façon de procéder relève-t-elle d'une thérapie particulière.

D'autres personnes se sont-elle retrouvée face au même mépris affiché ?

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

A St Elisabeth, il n'y à qu'un seul service ou les divers patients son rasemblés (ce qui nest pas parfois sans la terroriser).

Outre quelques petits problèmes, elle a été victime d'un abus de faiblesse qui l'a détruit. Et de fait, elle déprime (moins maintenant).

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Prendre déni, dédain et mépris de façon positive. J'aurais pu faire cet effort si, au minimum, ils daignaient me donner cette explication et étaient à même de se rendre compte que pendant qu'ils la maintiennent dans leur "bulle" sa vie sociale se fracasse à l'extérieur. Et que devant l'impossibilité de communication, fut-ce sur une durée probable de l'hospitalisation, il me faut la laisser se fracasser !

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Vu que vous êtes une pro, vous pourrez me donner votre avis sur simple exemple. Un jour, je l’ai retrouvée elle, et la patiente partageant la même chambre, totalement en crise, voulant s’enfermer dans leur chambre car une autre patiente avait dérobé toutes leurs affaires (frigo vidés, valises disparues, etc.). Lorsque je m’en suis inquiété auprès de l’infirmier, il m’a répondu avec virulence que cet hosto n’était pas une prison et que si de tels faits me dérangeaient, je n’avais qu’à embarquer mon épouse sur le champ. Est-ce habituel dans ce genre de thérapie ?

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

J'accepte d'autant mieux son hospitalisation que c'est sous mes conseils qu'elle à accepté d'entrer en relation avec un psy.

Arnaquée pour des montants importants, j'ai pris le parti des psy, celà n'a finalement aucune importance de tenter de limiter les dégâts en lui tenant la tête hors de l'eau...

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Je me répête, malgré ma (et sa) demande, AUCUN psychiatre n'accepte de me rencontrer.




Posté :

Et si il s'habille en blouse blanche et qu'il déambule dans les couloirs...ça peut le faire non?

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Ah! Mais je ne me fâche pas, ou si peu. J'admire seulement le cynisme de ces professionnels de la santé mentales, qui aux premières loges de leurs exploits, savent pertinament ce qu'ils provoquent.

En fait, étant d'une nature plutôt calme, afin de ne pas m'énerver, après ce mois de silence, je ne tiens même plus a les rencontrer !

homme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Si je m'habille en blouse blanche, j'aurais le look d'un infirmier. Me restera à trouver l'arrogance !


[pas en ligne]


Bon jour !

Messages : 29263
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir, vous ne pouvez pas faire déplacer votre épouse à Erasme ? je viens d'y aller visiter une proche une semaine durant et j'ai été heureusement étonnée par la qualité du personnel !

Pages: [1]  [3]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 9



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.