Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Qu'est-ce que la schizophrénie?

Pages: [1]  [3]


[pas en ligne]


Messages : 855
Voir ses messages
Posté :

C'est bien un dédoublement de la personalité?
Avoir un comportement par exemple une fois normal,une fois enfantin ou bien agressif?


[pas en ligne]


Messages : 855
Voir ses messages
Posté :

oui,merci!

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

A lire si le thème t'intéresse: "les années folles de l'adolescence" Ph. Van meerbeeck. ed. De Boeck

Et surtout le chapître: 4 cas "incurables" ...et qui se portent bien!


[pas en ligne]


hainaut

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

La schizophrénie? Peut-on dire qu'une personne souffre de cette maladie lorsqu'elle en est arrivée à ne plus savoir supporter tous les petits ennuis ou tracas quotidiens. Il est devenu très difficile d'entamer un dialogue sans enclencher chez elle une abondance de critiques en tout genre. Je n'ose plus jamais lui parler et commenter un sujet quelconque de l'actualité sans devoir supporter son énervement parce que le sujet ne l'intéresse pas. Aujourd'hui, ma présence seulement, mon comportement, mes occupations à domicile l'énervent à ce point que pour résister à cette ambiance, je change d'endroit dans la maison. Sans se disputer, il y a de sa part,aujourd'hui, une rupture quasi complète avec les membres de nos familles respectives. Elle ne recherche plus les contacts que très rarement. Lors de ses crises, on dirait qu'elle ne parvient plus à se maîtriser, ni à contrôler les paroles blessantes et humiliantes qu'elle prononce lorsqu'elle s'énerve. Elle critique tout, il faut qu'elle ait raison à tout prix. Elle n'accepte aucune remarque ou critique même positive à son égard sans que s'enclenche la crise d'énervement. J'ai eu beaucoup de patience et de compassion envers elle. Aujourd'hui cela devient difficile à supporter. Nous avons dans la soixantaine tous les deux. Cela fait de nombreuses années que je lui suggère de se faire aider pour arriver à atténuer ses comportements défaillants envers nous et envers les autres. Ma fille, mes proches, mes collègues et mes amis se demandent comment je fais pour tenir le coup. Il y aurait encore tant de chose à dire. Aujourd'ui, j'éprouve le besoin de communiquer. C'est peut-être une manière de vouloir diluer ou d'envyer au loin mes problèmes de la vie quotidienne.


[pas en ligne]


Hainaut

Messages : 855
Voir ses messages
Posté :

Merci d'avoir concrétisé ce que les écrits disent si abstraitement!

Et courage à vous,je ne peux vous souhaiter que ça,tout en suivant votre idée:elle devrait se faire aider clin d´œil


[pas en ligne]


hainaut

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Ce n'est vraiment pas facile à supporter!
Vivre avec un être qui ne sait plus trouver le meilleur comportement à adopter pour se faire aimer. Elle semble même ne plus savoir comment faire pour se faire aimer des siens, de sa famille, de ses amis.
"Elle a construit un véritable barricade autour d'elle, de son moi, et elle filtre vraiment les accès extérieurs selon ses humeurs et ses états de santé". Elle en est arrivée à ne plus supporter la plupart des petites tracasseries quotidiennes. Elle prend cela comme si c'était une agression de la aprt de leurs auteurs. Même l'appel téléphonique qui arrive lorsqu'elle ne l'attend pas... C'est pénible. Que faire ? J'ai déjà tout essayé ! Moralement je suis bien supporté avec mes contacts bons extérieurs et familiaux (en cachette) mai je me sens quand même isolé face à ce comportement. Je le vis !


[pas en ligne]


bruxelles

Messages : 87
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,

Ma tante a ce même genre de comportement depuis plusieurs dizaines d'années, son médecin traitant l'a fait rentrer en maison de repos et de soins pour la forcer à se soigner, et le résultat est déjà là
Mon oncle n'arrivait plus à la supporter non plus, il en d'ailleurs fait 2 thromboses, c'est ce qui a décidé le médecin à la faire soigner contre son gré, car pour un schizophrène le problème vient soit disant des autres


[pas en ligne]


hainaut

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir Annette,
Merci d'avoir pris le temps de lire mon message. Cela me fait du bien de m'exprimer comme cela. Les souffrances encourues me semble se diluer.
Depuis 40 ans son comportement s'est dégradé au fur et à mesure que les années ont passés. Les premières années de notre mariage furent agréables mais parsemées de 2 ou 3 crises annuelles avec lesquelles elle abusait de tranquillisants et d'alcool. Je ne comprenait pas. Pourtant, je ne faisais rien qui me semblait méchant ni anormal. Quand cela se passait, elle me faisait promettre de ne rien dire à personne. Elle n'a jamais su me dire les raisons précises pour lesquelles elle se mettait dans des états pareils sauf que à chaque fois "c'est de ta faute ce qui m'arrive" me disait-elle, à chaque fois, à demi consciente. Je n'y comprenais rien. Je cherchais ce que j'aurais pu lui dire ou lui faire pour qu'elle réagisse de la sorte. Le temps passant j'ai commencé à culpabiliser et notre fille, depuis son adolescence à toujours pensé que j'étais le responsable de ce qui arraivait à sa maman. Durant cette période elle entretenait un climat sournois au sein de notre pretite famille et il s'est passé des choses parfois terribles, parfois même sous les yeux de l'enfant. Aujourd'hui, ma fille est âgée de 39 ans et elle en est toujours marquée. Les relations entre mère et fille sont aujourdhui difficiles et quasi inexistantes. Lors de discussions elle n'a jamais reconnu le mal qu'elle a pu faire à son enfant. Elle n'a jamais prononcé d'excuses ni demandé un pardon pour ce qu'elle nous fait subir. Elle ignore tout de ses actes et n'admet jamais le principe de les reconnaître, si odieux soient-ils à notre égard. Elle maîtrise très bien l'art de manipuler son entourage. Elle a même étudié l'astrologie pour mieux connaître les personnalités et elle ne se servira que des apparences négatives des personnages. Aujourd'hui elle ne se montre en public que lorsqu'elle se sent bien, psychologiquement et physiquement. Autrement elle reste enfermée et cherche à trouver régulièrement des maux pour lesquels elle va se lamenter autant qu'elle peut. Elle souffre aujourd'hui d'hypertension. Cela fait des années qu'elle ne supporte plus la radio allumée en ma présence, qu'elle ne supporte pas les files d'attente dans les magasins, chez le docteur, en visites dans les musées. Les personnes autour d'elle dans un ascenseur l'importunent. Elle attendra que l'ascenseur soit vide pour l'emprunter ou elle refuse même l'accès aux personnes, motif: il y a surcharge. Elle en est arrivée à se cacher des voisins pourtant peu nombreux dans notre quartier tranquille et verdoyant. Il faut rentrer à chaque fois la voiture pour qu'on ne voit pas les courses que nous sortons du coffre, etc, etc, etc... et curieuse avec cela. Elle fouille régulièrement mes poches, mon courrier, la voiture pour trouver des indices qui renforceraient ses idées que je fais régulièrement des choses inconvenables ou contre elle. Elle contrôle le temps que je passe à faire les courses, à tondre les pelouses ou à bricoler. Elle estime que je vais toujours trop lentement à sa mode. Quand je suis à la maison, il faut que je m'éloigne d'elle. Quand je suis au dehors, je ne peux traîner, il faut rentrer tout de suite. A ces moments-là, ses réactions sont agressives et injurieuses. Elle finit parfois à me promettre de "me faire la peau" !!! Le lendemain c'est comme si rien ne s'était passé, elle a tout oublié, elle recommence à parler de banalités, à médire des voisins, même parler de choses parfois plus sérieuses du quotidien, mais alors cela provoque souvent chez elle du stress ou de l'énervement après quelques instants de conversation. Heureusement, dans tout cela je trouve encore le temps de me distraire sainement, en voilant tout cela le plus possible et avec une gentille complicité de mes petits-enfants, j'arrive à profiter des plaisirs que la vie peut procurer. Pas suffisamment à mon goût, mais c'est toujours cela de pris. C'est mon quotidien aujourd'hui et il y aurait encore beaucoup de choses à dire, ou à dénoncer. Je me suis souvent posé la question de savoir si c'était moi ou elle qui était différent des autres ? Je n'ai aucun doute et je suis rassuré. Ce fut long et c'est fini pour aujourd'hui.


[pas en ligne]


bruxelles

Messages : 87
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Pierrejacques,

Comment va le moral ?


[pas en ligne]


hainaut

Messages : 10
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir annette
Le moral aujourd'hui ça va. Merci.
Jusqu'à présent, j'ai toujours été tel une balle de ping pong. Quand elle touche le sol elle rebondi tout aussi tôt. C'est pareil pour moi et mon moral, c'est parfois difficile, mais je ne reste pas longtemps au niveau des pâquerettes.
Enfin il a fait meilleur aujourd'hui. Cela aide à garder le moral au beau fixe.
A bientôt! A demain?

Pages: [1]  [3]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 8



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.