Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Suicide d'un proche et groupes d'entraide

Pages: [1] 

femme


[pas en ligne]


Messages : 4
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,

Mon frère s'est suicidé le 13 juillet alors que j'étais enceinte de 8 mois. J'étais la personne la plus proche de lui et je n'ai rien vu... Je souffre, il me manque terriblement et même s'il a laissé un mot, la question reste toujours la même: pourquoi?
J'aimerais trouver un groupe d'entraide dans le Tournaisis qui traiterait de la difficulté face au suicide d'un proche. J'en ai trouvé un qui s'appelle "l'autre temps" mais malheureusement les séances ne se font qu'à Bruxelles.

Merci d'avance de votre aide.

Katty


[pas en ligne]


Messages : 103
Voir ses messages
Posté :

Et si vous preniez contact avec le centre de Prévention du suicide à Bruxelles (www.preventionsuicide.be)? Ils sont certainement au courant de ce qui existe en Belgique dans ce domaine et pourront sans doute vous renseigner.

Bon courage à vous pour traverser cette épreuve.


[pas en ligne]


Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

bonjour cela fait bientot 3 ans que mon pere c est suicidé et il me manque chaque jour je suis en colere et je lui enveux de nous avoir laisser sans un mot sans un indisse qui aurai pu eviter se drame pourquoi n a t il pas penser anous ses filles sa femmme sa petit fille tous les gens qu ils aimaient ses son anni dans 2 jours et encore une année sans lui c est tres dur de pas pleurer tous les jours


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

celya89


un suicide est un processus personnel, on ne le détecte pas quand on est extérieur (famille,amis ni même professionnel )

seul la personne y songe.

il n'y a aucun guide du détécteur de personne voulant passer à l'acte.

on ne sait jamais ce à quoi pense cette personne et rare sont les fois ou l'on connait la raison!

qui dit qu'il ne pensait pas à vous? vous, cela vous ne pouvez le savoir et si vous entretenez cette idée, vous n'avancerez pas au mieux de votre forme.


lâchez du lest, vous n'y êtes ni responsable et vous n'êtes pas une fille indigne!

pleurer permet d'évacuer sa tristesse et ses idées qui nous plombent,cela soulage.

osez parler, osez ouvrir votre livre et laisser des gens y dessiner des choses positives.


[pas en ligne]


Respire le jour qui est !

Messages : 9477
Voir ses messages
Posté :

Quel beau message , incognito !


[pas en ligne]


Bon jour !

Messages : 29263
Voir ses messages
Posté :

Bonjour, Katty, il est vrai que l'on peut en vouloir terriblement au parent suicidé, mais j'espère que tu vas bientôt pouvoir récupérer un peu de sérénité et faire la part des choses : exiger qu'il reste, alors que s'il a fait ça c'est qu'il souffrait atrocement, c'est normal pour l'égoïsme d'un enfant, mais c'est tout de même peu compréhensif quand on devient adulte. Je suis certaine qu'il a essayé plusieurs fois de tenir le coup, pour vous, mais qu'à un moment ça n'a plus été supportable.
Enfin, je suppose qu'il faut essayer de penser comme ça, car il n'est plus là pour s'expliquer, et qui à part ses proches l'aimeront assez pour respecter sa mémoire ? triste
Ne juge pas pourquoi il n'est plus là pour t'aimer, toi, tu es encore là, aime-le, essaie de le comprendre.


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

katty un chtit coucou??

femme


[pas en ligne]


Messages : 4
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir,

Bérengère: je pense que tu t'adressais plutôt à Celya89, non? Car je tiens à préciser que je n'en veux absolument pas à mon frère et que, même si c'est difficile, je respecte son choix. Je connais les raisons principales de son geste et ce n'était pas la première fois qu'il tentait de mettre fin à ses jours. Déjà en novembre, il avait passé 3 jours aux soins intensifs suite à une TS... J'ai passé les mois suivants à faire tout ce que je pouvais pour l'aider à remonter la pente et je pensais vraiment que le pire était derrière lui. Il se concentrait beaucoup sur mon fils de 2 ans et demi (son filleul) et me disait que déjà rien que pour lui, il ne recommencerait plus. Dans sa lettre d'adieu, il nous demande d'ailleurs pardon et j'imagine comme il a dû pleurer en écrivant ces mots car nous étions tout pour lui comme lui l'était pour nous. Il était toujours soucieux de notre bien-être et pour mes autres garçons, c'était un tonton très drôle, leur "tonton préféré" comme ils aimaient le dire... Je n'arrive pas à réaliser qu'il soit parti, regardant inlassablement les photos et me raccrochant au moindre souvenir. Mon bébé (qui est né un mois jour pour jour après son décès) m'aide beaucoup à tenir le coup mais c'est tellement dur...

Merci de m'avoir lue.

Katty

femme


[pas en ligne]


Messages : 4
Voir ses messages
Posté :

Celya89: le fait de ne pas connaître les raisons qui ont poussé ton papa à en arriver là doit susciter tellement d'interrogations, comme si la peine en elle-même ne suffisait pas... As-tu déjà pensé à te faire aider?
Je te souhaite beaucoup de courage.


[pas en ligne]


Bon jour !

Messages : 29263
Voir ses messages
Posté :

Toutes mes excuses, Katty, mes doigts (ou ma mémoire pleure ) ont effectivement fourché rouge
Ta fin de grossesse a dû être bien attristée.
Heureusement, ton fils de 2.5 ans (à l'époque ?) ne se souvient plus de lui ? (suite effacée)

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 11



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.