Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> tout le monde a-t-il le droit d'être heureux?

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 2
Voir ses messages
Posté :

Bonjour à toutes et à tous,

j'ai 28ans, j'habite BXL et j'ai de plus en plus de difficulté à accepter ma condition de célibataire forcé.
Il est vrai que je physiquement je suis loin d'être un beau gosse mais est-ce le plus important? Je n'ai jamais rencontrer un véritable amour mais toujours des filles qui se sont moquées de moi. J'en arrive même à tomber amoureux de filles qui ne ressentent rien pour moi.
Le plus dure est de voir que tous les gens qui m'entourent sont soit mariés soit fiancés et que les quelques filles célibataires que je connais préfèrent certainement rester seules plutôt qu'en ma compagnie. Je sais que le célibat est de plus en plus courant dans notre société mais je considère que je ne serai totalement accompli que quand je pourrai tenir dans mes bras celle qui m'aimera pour ce que je suis et non pour ma situation professionelle et avec qui je passerai le restant de mes jours.
On a beau dire que c'est quand on arrête de chercher que l'amour arrive mais est-ce vrai?


[pas en ligne]


Messages : 1280
Voir ses messages
Posté :

J'ai trouver l'amour 31 ans et je m'entendais pas à ce moment-là de le trouver.
Sois patient l'amour arrivera quand tu l'attendras pas.

Florence


[pas en ligne]


Messages : 116
Voir ses messages
Posté :

Je pense que c'est vrai plus on s'obstine de vouloir trouver l'amour moin on a de chance de le croiser..Tu finis par te faire une obsession et je pense que tu agis même différement vis-à-vis des femmes que tu rencontres uniquement pour les conquérir...reste toi même, essaie d'être heureux, d'avoir des activités en dehors de ton boulot et sans que tu ne t'y attende tu rencontreras qqu'un avec qui il te sera possible d'aller plus loin.
c'est p-ê vrai qu'il est dur de voir tout le monde marié autour de toi mais il y a des avantages et inconvénients dans toute situation. Certains p-ê se disent que dans tout ça finalement c'est toi le plus heureux...qui sais?
Mais je comprend ton besoin d'amour autant que celui de donner, on peux parfois ressentir un grand vide et une grande tristesse lorsque l'on ne peu le partager de manière sincère.
Le physique n' est surement pas le plus important mais il est vrai que c'est la première image que l'on a des autres...mais pour ma part, je pense qu'il faut voir beaucoups plus loin que ça...Comme m'a dit un ami marié: "ma femme est belle mais le problème, elle à de la [censuré, motif : message insultant] dans la tête et je préfererais une moin belle avec qque chose en tête et je m'habituerais à son physique".cette phrase est juste je trouve!
Pour ma part, je suis sur que tu dois avoir un charme caché, et qui dit tout simplement que tu ne te fait pas des idées sur ton physique? P-ê est-ce simplement toi qui ne t'accepte pas comme tu es...Je pense que tu finis aussi vraiment par manquer de confiance en toi et que tout ça n'arrange rien. Habilles- toi de la manière que tu aimes, dans des vêtements dans lesquelles tu te sent bien physiquement, parfumes-toi, bien coiffé, bien rasé,...fait du sport...et lorsque tu te sentira bien dans ton corps, tu rencontreras très certainement qqu'un... l'amour finis toujours par sonner à sa porte...


[pas en ligne]


Messages : 762
Voir ses messages
Posté :

Bonjour DIego

J'aimerais citer "L'océan de Sagesse" le Dalaï Lama qui nous parle de notre besoin d'amour, le bonheur auxquelle tu aspire se trouve en toi, aimer son entourage apporte déjà énormement d'émotions positives, personnellement je pense que le bonheur commence d'abord par un travail sur sois même, par exemple, si on souffre intérieurement je ne pense pas que son propre bonheur puisse venir de quelqu'un.

Cordialement

Notre besoin d'Amour

Finalement, l’amour et la compassion apportent le bonheur le plus grand simplement parce que notre nature y tient par-dessus tout. Le besoin d’amour est la pierre angulaire de l’existence humaine. Il résulte de la profonde interdépendance que nous partageons tous les uns avec les autres. Aussi capable et plein de ressources soit-il, laissé seul, aucun individu ne peut survivre. Aussi vigoureux et indépendant puisse-t-on se sentir durant les périodes les plus florissantes de la vie, quand on est malade, ou très jeune ou très vieux, on dépend forcément du soutien des autres.

C’est parce que notre propre existence humaine dépend tellement de l’aide des autres que notre besoin d’amour est le fondement même de notre existence. En conséquence, un authentique sens de responsabilité et le souci sincère du bien-être des autres nous sont nécessaires.

Considérons ce que nous sommes réellement, nous autres êtres humains. Nous ne sommes pas comme des objets faits par des machines. Si nous n’étions que de simples entités mécaniques, des machines pourraient alléger toutes nos souffrances et subvenir à nos besoins. Cependant, comme nous ne sommes pas uniquement des créatures matérielles, il est faux de placer tous nos espoirs de bonheur dans le seul développement extérieur. Il vaut beaucoup mieux prendre en considération nos origines et notre nature pour découvrir ce dont nous avons besoin.

Je crois que nul n’est né sans ce besoin d’amour. Et quand bien même certaines écoles modernes de pensée s’efforcent de le faire, cela démontre que les êtres humains ne peuvent être définis uniquement physiquement. Nul objet matériel, aussi beau et précieux soit-il, ne peut nous faire sentir aimé, parce que notre identité profonde et notre vrai caractère s’enracinent dans la nature subjective de l’esprit.

Sa Sainteté le Dalaï Lama
"La compassion et l'individu"


[pas en ligne]


Messages : 2
Voir ses messages
Posté :

Bonjour à toutes et à tous.

je tiens à remercier les gens qui m'ont écrit. Cela fait beaucoup de bien de savoir qu'il existe des gens qui vous écoutent sans rien vous demander en retour et qui vous offrent leurs conseils. Un grand merci à tous.
Il est vrai que mon besoin de donner de l'amour, mais également d'en recevoir, monopolise ma vie. Je ne suporte pas l'idée de finir ma vie seul sans amour, sans enfants surtout. Une vie n'est accomplie que si elle abouti à la formation d'une famille.


[pas en ligne]


Messages : 7
Voir ses messages
Posté :

salut Diego, je viens de découvrir ton message. Je suis contente de voir quelqu'un aborder le sujet du bonheur et de l'accomplissement, celui-ci m'interpelle particulièrement.

Tu dis "je considère que je ne serai totalement accompli que quand je pourrai tenir dans mes bras celle qui m'aimera pour ce que je suis..." N'y a t-il vraiment qu'une seule conception de l'accomplissement de la vie, de soi, du bonheur??? C'est vraiment une question que je me pose!
"célibataire forcé"! faut-t-il alors "se forcer" à être avec quelqu'un, à trouver l'amour à tout prix, une personne avec qui vivre pour faire comme les autres, ceux qui t'entourent?

Mes réflexions qui suivent rejoignent un peu le très beau texte envoyé par Thomas "l'océan de sagesse".

En fait, j'aimerais te faire part (et à tous ceux qui pourront lire ce message) de ma situation et de mon état d'esprit actuel pour illustrer ma vision des choses:

J'ai également 28 ans, célibataire, et pour couronner le tout, au chômage!
J'ai eu quelques expériences amoureuses où chaque x je me perdais à l'autre, je cherchais de la reconnaissance à tout prix au point de m'oublier et d'être complètement dépendante de l'autre... Ma dernière relation a duré 5 mois et pendant tout ce temps je croyais être amoureuse, mais avec le recul je sais que je me suis contentée d'être avec quelqu'un qui m'idéalisait et donc ne m'aimait pas vraiment pour ce que je suis... (je pense que je ne l'aimais pas vraiment non plus finalement),

mais tiens! qui suis-je vraiment?! C'est ça en fait la question que je dois me poser.

Je pense que je dois arrêter de faire les choses à l'envers et commencer par me reconnaître moi-même au lieu d'aller chercher dans le regard des autres ce que je ne trouve pas en moi... càd la confiance et la reconnaissance.

Il y a quelques jours, un copain (30 ans) m'a également parlé de son angoisse de rester seul, de ne pas "accomplir" sa vie comme ses amis (amour d'une femme, mariage, enfants), ça m'a vraiment touché et interpellé cette angoisse de ne pas pouvoir (ou ne pas avoir eu l'occasion) de ne pas faire comme "tout le monde".
Bon, je ne vais pas raconter ma vie, ça n'intéresse personne:-p Mais ce que je voudrais exprimer à travers ça c'est qu'il me semble vraiment important de prendre du temps pour soi, de réfléchir sur nos propres désirs et besoins afin de ne pas tomber dans le "piège" du "faire comme tout le monde".

Bien sûr Diego, je ne connais pas exactement ta situation ni ton état d'esprit et ce que je viens de dire est juste le partage de ce que je vis!
Donc je ne sais pas si ça peut t'aider. En ce qui me concerne, j'ai peur de retomber dans le piège de l'illusion de l'amour par procuration! J'ai chaque x essayé de repousser le moment où je me retrouverais toute seule face à moi-même mais cette x ça y est, j'essaie enfin de faire un travail sur moi-même. C pas facile mais j'essaie de persévérer.

Accepter d'être seul pendant un moment pour se retrouver face à soi-même afin de se donner l'occasion, la chance d'une VRAIE rencontre et d'un VRAI partage avec l'autre!

Si je peux te conseiller un livre: "Etre heureux ce n'est pas nécessairement confortable" de Thomas d’Ansembourg. C'est peut-être ça "être heureux": Ecouter et accepter ses propres désirs et besoins pour mieux accueillir et partager ceux des autres... et qui sait, rencontrer LA personne qui nous convient!


En espérant que j'ai pu un peu t'éclairer.

Courage sourire

Belisa

Etre soi-même est un travail de longue haleine.


[pas en ligne]


Messages : 4
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir,

ce que tu as écrit Belisa me parle tout particulièrement.
j'ai pris la même voie, bien qu'avec beaucoup de détours tellement l'idée de la solitude me faisait et me fait encore peur...c'est vraiment difficile certains jours, et pourtant, pour rien au monde je ne ferais marche arrière.
car même si les choses sont loin d'être faciles ou parfaites, jamais je ne me suis sentie aussi connectée avec moi-même. pour le meilleur et pour le pire, parfois...

(bon ben voilà, c'était mon premier post sur ce forum, il faut bien se lancer un jour clin d´œil)

bonne soirée à tous et toutes!


[pas en ligne]


Messages : 575
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Clio.

C'est la première fois que je lis "... à tous et toutes". Pas toujours facile, la solitude ! (ici, si je savais comment faire, j'afficherais un petit bonhomme jaune sympathique).
Au plaisir de vous relire.


[pas en ligne]


Messages : 762
Voir ses messages
Posté :

félix :
ici, si je savais comment faire, j'afficherais un petit bonhomme jaune sympathique

juste en dessous du champ texte dans lequel tu tape ton message se trouve un lien " Émoticônes "
en cliquant dessus tu pourra avoir une page explicative qui te montrera simplement comment faire apparaitre les smilies très content

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 99
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir ,
Cela me fait pensée à quequ'un de très proche qui se sent aussie très seule et qui voie tous ces amies se mettre en ménage et avoir des pt copain je n'arrête pas de lui dire que sont tour viendras et qu'il y à qq qq qui l'attend mais que pour certaine personne cela prend plus de temps ?
Cette personne va partir à l'étranger peut être que sont amour se trouve labas

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 1
Invités en ligne: 14


Actuellement en ligne :
ChaperonRouge

Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.