Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> trop vite sous la loi de protection du 26 juin 1990

Pages: [1]  [3] [4]

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

Mon ami souffrait de paranoia et de pensées un peu mystiques à raison de 2-3 jours par mois : rien de très important.
Ce w-e comme il délirait de la nuit de vendredi à samedi et ne sachant le ramener à la réalité, j'ai appelé le 100 qui l'ont embarqué à la Citadelle.
Quand j'ai voulu le voir en début d'après midi comme on me l'avait d'attendre, on le transférait à Huy (soi disant pas de place au petit Bougogne - n'ont même pas vérifié à Glain - plus pratique de transférer d'un chr à un autre chr et plus juteux sans doute question fric!!! ) avec un certificat médical destiné au parquet car il refusait de se faire soigner.
On me l'a mis en isolement sanglé pendant 3 jours et jeudi le juge de paix passera pour confirmer ou infirmer la demande de mise en observation.
La psychiatre refuse ma demande de transfert dans un établissement proche de notre domicile (Notre dame des Anges à Glain): impossible avant 40 jours me dit-elle alors que le juge de paix ne s'est pas encore prononcé.
Elle dit qu'elle doit le garder 8 à 10 semaines avant de se prononcer sur son cas.
Mon ami n'est pas dangereux pour un sou, juste un grand idéaliste un peu méfiant de la vie qui a un peu perdu une case un soir mais il n'est pas violent, il tient juste des propos qui dérangent parfois car il va au fond des choses dans ses analyses paranoiaques.

Je veux le sortir de là à tout prix et lui aussi d'ailleurs mais comment faire pour le tirer des griffes de la psy qui ne veut pas le lacher.

elle dit aussi que si le juge de paix ne veut pas présence jeudi; il a le droit or j'ai lu
"La personne malade sera défendue par un avocat désigné d'office. Le patient a le droit de choisir un autre avocat, un médecin- psychiatre et une personne de confiance pour l'assister."
merci de nous aider

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

il a eu un épisode il y a 3 ans où il a été soigné sous risperdal pdt 3 semaines mais sans aucune hospitalisation


[pas en ligne]


Messages : 99
Voir ses messages
Posté :

D'ici où je suis, je n'ai pas d'accès direct à tout internet.

Chercher un peu via google (belge) ou autre moteur de recherche aprèsqq chose dy style "les patients ont des droits, eux aussi/psychiatrie"

Il y a une asbl qui se spécialise dans la défense des personnes en psychiatrie, qui pourrait peut-être vous renseigner.

Maintenant, c'est vrai que ce que vous dites, semble à la limite du scandaleux (cet enfermement si rapide)et votre ami a bien de la chance de vous avoir comme copine ( peu de personnes seraient capable comme vous d'analyse lucide et d'accepter comme vous ce qu'il vit)

Enfin, ce qu'il faut savoir, c'est que les services de psychiatrie, pour le moment, ont trop de demandes, donc pas assez de places. Ce qui amène des personnes à se faire hospitaliser à une trentaine de kilomètre de chez eux.

Essayez peut-être d'être présente à l'audience du juge de paix, si vous le pouvez.

Bon courage

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

merci : je vais demander quoi à l'"autre lieu" grâce à tes pistes mais c'est urgent car le juge de paix passe demain

femme


[pas en ligne]


63 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

La loi de 1990 laisse trop de marge aux juges, mal formés pour juger l'état mental ou l'existence de problèmes psychiatriques chez une personne.

Je suis passé par là (deux fois même) et c'est très difficile. Tout dépend du juge de paix qui, malheureusement, a la fâcheuse tendence de croire aveuglement ce que le psy lui raconte.
Est-ce que ton ami a un médecin de famille qui le connaît bien et pourrait intervenir en sa faveur? Il a le droit de se daire aider par un autre psychiatre mais souvent les hopitaux refusent de consulter un autre médecin. S'il connaît un autre psy, faut le contacter pour intervenir lors de l'audition.

Pour interner quelqu'un il faut trois conditions (cumulées, pas l'une ou l'autre mais les trois ensemble) : Il faut une maladie mentale, il faut que la personne en question soit un danger pour lui-même ou les autres et qu'il refuse de se soigner. Le plus facile à prouver est qu'effectivement il se fait soigner quand c'est nécessaire. Faut absolument trouver un ou plusieurs médecins pour témoigner de ce fait.
Fait toi nommer personne de confiance (par écrit - très important) afin de pouvoir assister à l'audience et de pouvoir agir en sa faveur auprès de l'hopital.

Essaie de trouver un avocat spécialisé en la matière, ne te fie pas à un pro-deo qui souvent n'a que peu de temps et n'est pas nécessairement spécialisé dans cette problématique.

L'hopital n's pas le droit d'attacher quelqu'un à son lit sauf dans certains cas bien spécifiques et très limités. Parle au responsable, explique que tu porteras plainte et fais le. Contacte l'ordre des médecins. Parle au médiateur de l'hopital. S'il ne fait pas son travail contacte le service fédéral de médiation. Ces gensl-là sont très compétents et se battent pour la cause. Les deux fois que j'ai fait appel à eux j'ai eu gain de cause.

Surtout, faut faire passer le message au juge de paix qu'il ne refuse absolument pas de se faire soigner. Il est prequ'impossible de prouver l'absence d'une maladie mentale, sauf s'il a un psychaitre qu'il voir régulièrement.

Si t'as encore des questions, envoie-moi un e-mail. J'essaierai de te répondre le mieux que je peux.

PS: l'association dont parle Annecatherine s'appelle similes

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

Votre témoignage est important, Warriormom

Quand à l'idée de contacter l'asbl "l'autre lieu", c'est sans doute, une très bonne idée.

On croise les doigts pour vous,

Courage et Bonne Chance pour vous et votre ami, aujourd'hui !

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

Merci pour vos réponses!!!
Le temps court hélas contre moi pour suivre les conseils de warriormom mais je serai là ce matin pour défendre mon ami en essayant de garder mon calme.
J'ai vu mon ami hier soir (et je l'ai eu au téléphone 3 fois avant hier et une fois hier) et il était bien, comme je l'ai toujours connu: le garder 40 jours voire 8 à 10 semaines comme le prône la psy est complètement aberrant.
Qu'il ait un traitement en ambulatoire je comprendrais mais pas le garder ainsi enfermé.
Il a de plus une activité d'indépendant et non seulement ils vont le détruire mais quand il sortira il aura tout perdu et comment se retructurer à sa sortie si soi-disant guéri il se retrouvera démuni: c'est le coup de rechuter et cette fois pour une bonne raison.

Si ça ne fonctionne pas ce matin, je suis capable de soulever des montagnes et sa famille et ses amis aussi...

Si le Juge de Paix se prononce pour la mise en observation de 40 jours et au CHR de Huy ( et non à Glain comme je le demande), pouvez-vous me dire quels sont légalement les recours exacts que nous avons légalement et surtout les délais...

Le problème est qu'il n'est que mon ami: nous n'habitons pas ensemble vu que je suis en instance de divorce et que j'attends que celui-ci aboutisse mais nous devions nous marier une fois ma liberté retrouvée.

Que sa famille n'est pas une famille dite proche: il n'a plus ses parents et est fils unique.(la fille et la filleule de son cousin germain travaillent en plus à Glain raison de plus qu'il y soit transféré)

J'ai beau être assistante sociale de formation ce sont les cordonniers les plus mal chaussés !!!

Et franchement le fait d'être plongée personnellement dans la situation m'empêche d'y voir clair.

merci encore

vous pouvez me joindre par mail car après avoir conduit mes filles ce matin à l'école , je repasserai lire mes derniers mails et ici sur mon ordi

femme


[pas en ligne]


63 ans

Messages : 19
Voir ses messages
Posté :

Courage os court. Quelques petits points.

Le fait de ne pas être marié ne veut pas dire que tu ne peux pas être la personne de confiance. Mais demande à ton mai de le mettre sur papier.

S'il a un médecin traitant, appelle le au tel pour l'audience. Le médecin ne doit pas être physiquement présent pour témoigner.

Il ne faut pas confondre ces 40 jours d'internement avec queconque idée de guérir. Votre ami est en observation, il n'y aura aucun traitement. A la fin des 40 jours il devra de nouveau paraître devant le juge de paix pour décider d'une éventuelle post-cure où il sera "traité".

Si le juge décide de le faire garder pendant les 40 jours, il ya moyen de faire appel. Seul petit noeud, l'appel prend plus de 40 jours pour être traité.

L'hopital où tu voudrais qu'il aille, a-t-il une salle "fermée" qui peut acceuillir des patients envoyés sous la loi de 1990?

Je vais chercher un peu dans mes dossiers pour voir ce que je parviens encore à trouver comme idée. J'avais trouvé l'autre jour un site sur ce sujet créé par un psychiatre.
Entretemps je te souhaite beaucoup de courage et [censuré, motif : message insultant] chance. Tiens nous au courant de la décision et ne perd pas espoir. Tu n'es pas seule, on est là pour t'aider et te soutenir.

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

Je suis rentrée tout juste

Il y a 99% de chance qu'ils prolongent de 30 jours : j'ai été entendue comme témoin mais l'avis de la psychiatre prévallait à 100%

Pas guère plus de chance pour le transfert: faut juste compter sur le côté humain de la psychiatre qui elle estime avoir commencé un traitement et ne voit pas pq elle doit le lacher pour une question de proximité

La juge de paix qd je lui ai dit que je n'avais ni permis ni voiture m'a dit: passez votre permis, c'est le moment

J'attends lundi ou mardi avant d'avoir la décision

Glain doit avoir une section fermée oui
Merci d'être là ,: je suis vidée

Je suis partie depuis 8 h du mat et en plus j'ai réussi à perdre en route sa gourmette
La journée quoi!!!!

femme


[pas en ligne]


56 ans

Messages : 23
Voir ses messages
Posté :

Sorry pour la photo de mon avatar mais ce fut la triste réalité des choses de dimanche à mardi!!!
C'est mon ami qui a voulu que je la photographie : ça peut toujours servir!!!

Pages: [1]  [3] [4]




Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.