Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Vivre avec un alcoolique abstinent

Pages: [1] 

femme


[pas en ligne]


Canada

Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

Bonjour à vous, je vis seule avec mon fils de 13 ans depuis longtemps, et je suis restée presque 2 ans avec un alcoolique. J'ai par la suite consulté pour me sortir de ce ''pattern''depuis un an.
En décembre dernier, j'ai rencontré un alcoolique abstinent depuis 3 ans qui va régulièrement aux meeting AA et qui s'implique dans ce mouvement. C'est un homme bon, très différent de ceux rencontrés par le passé.
On parle de vie commune pour juillet prochain et nous nous sommes informés pour l'achat d'une maison. Mais étant donné sa situation finançière (il a fait une faillite quand il buvait), je suis la seule à qui on veut bien prêter de l'argent.... Cela m 'insécurise et je lui ai dit que je préfèrais attendre un an, il s'est impatienté. J'ai lu dans le livre des AA qu'ils étaient manipulateurs et profiteurs. Ma question est la suivante: ce comportement est-il toujours présent quand un alcoolique est abstinent? Ðevrais-je mettre un terme à la relation étant donné que je suis portée à toujours rechercher des relations impossibles, je m'étais dit que cette fois c'était différent vu qu'il était sobre et avait cheminé.... Vos réponses m'aideront sûrement à éclairer ma lanterne, merci d'avance sourire

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

Syloup :
Bonjour à vous, je vis seule avec mon fils de 13 ans depuis longtemps, et je suis restée presque 2 ans avec un alcoolique. J'ai par la suite consulté pour me sortir de ce ''pattern''depuis un an.
En décembre dernier, j'ai rencontré un alcoolique abstinent depuis 3 ans qui va régulièrement aux meeting AA et qui s'implique dans ce mouvement. C'est un homme bon, très différent de ceux rencontrés par le passé.
On parle de vie commune pour juillet prochain et nous nous sommes informés pour l'achat d'une maison. Mais étant donné sa situation finançière (il a fait une faillite quand il buvait), je suis la seule à qui on veut bien prêter de l'argent.... Cela m 'insécurise et je lui ai dit que je préfèrais attendre un an, il s'est impatienté. J'ai lu dans le livre des AA qu'ils étaient manipulateurs et profiteurs. Ma question est la suivante: ce comportement est-il toujours présent quand un alcoolique est abstinent? Ðevrais-je mettre un terme à la relation étant donné que je suis portée à toujours rechercher des relations impossibles, je m'étais dit que cette fois c'était différent vu qu'il était sobre et avait cheminé.... Vos réponses m'aideront sûrement à éclairer ma lanterne, merci d'avance sourire


bonjour Syloup,

Il ne faut peut-être pas tous mélanger.

Vous trouvez que votre copain est qq'un de bon et de différents que ceux rencontrés, Bien!

Vous désirez acheter une maison. Est ce que cela ne peut pas être deux choses différentes ?

De décembre à mars, ca ne fait que trois mois que vous, vous connaissez. Vous avez tout à fait le droit de patienter et de vous rassurer sur le sérieux de votre relation, même si il faut le temps!.
En ,plus, c'est vrai que vous avez un fils avec lequel, il va falloir composer positivement.

Peu importe ce que disent les livres mais faites confiance à votre ressenti

Et gardez peut-être votre idée de cohabitation pour dans un an en essayant de voir comment arranger votre relation afin qu'elle apporte un maximum à chacun.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :



Donc, vous vous connaissez depuis environ deux mois. Ce n'est pas un peu jeune, comme relation, pour faire des projets aussi "bétonnés"?

Amitiés,

Isa
clin d´œil

homme


[pas en ligne]


Les ânes rient

Messages : 8403
Voir ses messages
Posté :

Vivre ensemble n'implique pas automatiquement l'obligation d'acheter une maison; si c'est à vous qu'on doit prêter de l'argent pour que vous puissiez investir, c'est uniquement vous et le futur de votre fils qui doit entrer en considération. Si vous passez outre nos conseils, alors pensez quand même à mettre la maison sous votre nom à vous, sa participation à lui pour cohabiter ne sera qu'une juste contribution locative à définir entre vous.
Pour l'aspect légal ( sa domiciliation etc...), il y a plus compétent que moi sur ce forum, ou alors prenez conseil chez un notaire.

Meilleurs voeux de bonheur sourire

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

Sa lancer dans l'achat d'une maison "en commun" alors qu'on se connaît depuis deux mois... me semble fort rapide!
Si c'est vous qui empruntez, on peut dire que la maison serait achetée par vous seule. En cas d'hypothétique séparation, les choses seraient plus facile.
Souvent, l'achat ne se réalise qu'après quelques années de vie commune, quand le couple a pu apprécier sa stabilité.

Si pour l'un ou l'autre motif, vous désirez agir plus rapidement, il est impératif d'envisager comment sortir de la vie commune sans devoir affronter des frais exagérés de revente ou de remboursement de prêt hypothécaire.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :


Au risque d'être indiscrète, cette attirance que vous semblez éprouver pour les "alcooliques" (repentis ou pas), ça été mis en question quand vous avez consulté?

En passant,

Isa
clin d´œil

femme


[pas en ligne]


Messages : 3463
Voir ses messages
Posté :

Ancien alcoolique ou non vos projets me semblent bien rapides et je ne pourrais que,comme les autres,vous conseiller de patienter ou si achat il y a le mettre à votre nom puisque c'est vous qui emprunterez.

femme


[pas en ligne]


60 ans

Messages : 949
Voir ses messages
Posté :

Ex-alcoolique ou pas, fuyez.

A partir du moment où vous vous posez des questions pareilles, ca ne va pas.

Probablement monsieur ne boit plus mais son problème de dépendance n'est absolument pas résolu. Maintenant c'est de vous qu'il veut dépendre.

Faites très attention.

Profitez de cette rencontre pour aller plus loin en vous. C'est très intéressant. Continuez le travail commencé. Le travail psy, c'est maintenant.


homme


[pas en ligne]


Waterloo
71 ans

Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

Pour quelle raison cherchez-vous des relations dites "impossibles"? Pourquoi impossible avant d'éssayer?
Je suis abstinent complet depuis 6 ans. Ce n'est qu'un début. Ma nouvelle vie a débuté avec ma compagne depuis ma libération de ce poison d'alcool. Notre couple fonctionne comme un long fleuve tranquille.
Dans votre relation, je me demande si le problème n'est pas vous, essentiellement, et non pas lui?
Un abstinent obstiné.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
59 ans

Messages : 3235
Voir ses messages
Posté :

Menuet :
Ex-alcoolique ou pas, fuyez.

A partir du moment où vous vous posez des questions pareilles, ca ne va pas.

Probablement monsieur ne boit plus mais son problème de dépendance n'est absolument pas résolu. Maintenant c'est de vous qu'il veut dépendre.

Faites très attention.

Profitez de cette rencontre pour aller plus loin en vous. C'est très intéressant. Continuez le travail commencé. Le travail psy, c'est maintenant.




C'est peut-être elle qui souhaite qu'un type soit dépendant d'elle.

En passant,

Isa
clin d´œil

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 8



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.