Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> vivre une relation amoureuse avec un alcoolique

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 1
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,
si je m'adresse à vous aujourd'hui, c'est parce que je suis désespérée.Mon conjoint ,avec qui je suis depuis 10 ans est alcoolique.
Ce n'est pas nouveau mais je ne le supporte plus. Avant, il y avait de bons jours ou je leretrouvais et ou je me croyais alors au paradis mais depuis 3 mois le paradis ce fait rare et l'enfer c'est installé: insulte, violence psychique, mensonge,...
Je souffre terriblement de cette situation mais je n'imagine pas le quitter car malgré tout, je l'aime de tout mon coeur.
Alors, que faire et comment le faire
Merci


[pas en ligne]


Messages : 313
Voir ses messages
Posté :

soit sombrer avec lui, soit vivre une nouvelle vie ...

femme


[pas en ligne]


Mons
31 ans

Messages : 93
Voir ses messages
Posté :

Avez vous déjà parlé ensemble de son alcoolisme? Ou alors quand vous abordez le sujet avec lui il se ferme complétement et est persuadé qu'il ne boit pas?

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir sarhbernard,

qu'est ce qui fait que maintenant ca ne va plus alors que vous avez accepté pendant presque 10 ans ?

QUelque chose s'est passé qui expliquerait son changement de comportement ?

peut-être que ce serait intéressant d'explorer cette piste là avec lui ?

Vous pourriez aussi lui parler de votre malaise et lui dire votre désir de sortir de ces difficultés. lui proposer de rencontrer ensemble un professionnel pour etre aider peut-être ?

Bon courga à vous deux

homme


[pas en ligne]


... jamais loin si ...
60 ans

Messages : 2725
Voir ses messages
Posté :

sarhbernard :
Bonjour,
si je m'adresse à vous aujourd'hui, c'est parce que je suis désespérée.Mon conjoint ,avec qui je suis depuis 10 ans est alcoolique.
Ce n'est pas nouveau mais je ne le supporte plus. Avant, il y avait de bons jours ou je leretrouvais et ou je me croyais alors au paradis mais depuis 3 mois le paradis ce fait rare et l'enfer c'est installé: insulte, violence psychique, mensonge,...
Je souffre terriblement de cette situation mais je n'imagine pas le quitter car malgré tout, je l'aime de tout mon coeur.
Alors, que faire et comment le faire
Merci

Venir en parler encore et encore, souvent et toujours, ici sur le forum ou ailleurs (il y a des centres qui exsitent), sinon l'Aimer encore plus tous les jours, parce que cette maladie est horrible pour ceux qui la vivent de l'intérieur, parce qu'ils ne se rendent pas compte ni du mal qu'ils s'occasionnent à eux-mêmes, ni du mal qu'ils occasionnent à leur entourage.

Il n'y a qu'en se portant les uns les autres que les proches de ces malades peuvent continuer à rester à leur côté, parce que s'ils se sentent lachés, la déchéance sera encore pire pour eux et pour leur entourage.

En parler, écouter, essayer de leur en parler, mais surtout les écouter. Dans les centres de désintoxication "on" ne leur demande pas pourquoi ils succombent, mais "on" leur demande de parler et "on" les écoute. Et ce n'est qu'en parlant que, peut-être, un jour, ils mettront le mot sur leur souffrance et qu'ils pourront alors voir la lumière qui pointe à l'horizon.

Et leur chemin est long, très long, et ils ont besoin de la patience que seul l'Amour peut leur apporter.

Permets-moi de te tutoyer et de te souhaiter beaucoup d'Amour, pour Toi et pour lui, vous en aurez grand besoin.


[pas en ligne]


Rég.Namur

Messages : 16
Voir ses messages
Posté :

..Très,très bon..Cet Allibertain cache un trésor en lui :il distribue la sagesse qui nous manque un peu à tous..Bonne continuation...

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
37 ans

Messages : 26
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,
En lisant votre message, j'ai l'impression de m'entendre il y a 18 mois... J'ai vécu quelques années avec un homme dont j'étais très amoureuse. Malgré les humiliations, les insultes et la violence de plus en plus présents, je ne m'imaginais pas le quitter et je ne pensais pas pouvoir vivre sans lui. Puis, un jour, j'ai craqué, j'en avais trop encaissé et c'est moi qui me suis écroulée. Là, j'ai commencé à raisonner autrement et à penser à moi et à ce que j'attendais de la vie. Ce soir là, j'ai pris quelques vêtements, mon chien et je suis partie. Ca a été la plus difficile mais aussi la meilleure décision de ma vie... J'ai continué à avoir mal longtemps, il me manquait et je culpabilisais de l'avoir laissé comme ça mais le temps a fait son oeuvre.
Depuis trois mois, j'ai rencontré quelqu'un avec qui je file le parfait amour: il est gentil, responsable, non-violent et respectueux. Je redécouvre la vie sans la peur et j'en savoure chaque instant. Quant à mon ex-compagnon, il continue à s'enfoncer dans l'alcool et à détruire tous ceux qui l'aiment. Avec le recul, j'estime qu'il a fait un choix et que je n'en suis pas responsable. Je suis persuadée que si j'étais restée, la situation serait la même sauf que moi, j'aurais fini complètement dépressive et terrorisée.
Mon but n'est pas de vous convaincre de partir. Chaque situation est différente. Je tenais simplement à vous montrer qu'une autre vie est possible... On ne peut pas sauver quelqu'un contre son gré.
Bon courage à vous...

homme


[pas en ligne]


... jamais loin si ...
60 ans

Messages : 2725
Voir ses messages
Posté :

Lookingfor :
Bonjour,
... On ne peut pas sauver quelqu'un contre son gré.
Bon courage à vous...

Je répondrais simplement que la possibilité réelle existe de l'aider à ne pas s'ensevelir, malgré lui ...

Et ce n'est pas du domaine médical ...

homme


[pas en ligne]


... jamais loin si ...
60 ans

Messages : 2725
Voir ses messages
Posté :

Lookingfor :
Bonjour,
..Je redécouvre la vie sans la peur et j'en savoure chaque instant. Quant à mon ex-compagnon, il continue à s'enfoncer dans l'alcool et à détruire tous ceux qui l'aiment. Avec le recul, j'estime qu'il a fait un choix et que je n'en suis pas responsable. Je suis persuadée que si j'étais restée, la situation serait la même sauf que moi, j'aurais fini complètement dépressive et terrorisée.
Mon but n'est pas de vous convaincre de partir. Chaque situation est différente. Je tenais simplement à vous montrer qu'une autre vie est possible... On ne peut pas sauver quelqu'un contre son gré.
Bon courage à vous...

Malgré, mon intervention précédente, je ne peux que vous féliciter d'avoir pris la décision qui était importante et vitale pour vous.

D'autres restent, sans rien faire, et cela tourne au cauchemar pour tous ...

Bonne nouvelle chance pour vous, en toute sincérité.

femme


[pas en ligne]


Bruxelles
37 ans

Messages : 26
Voir ses messages
Posté :

Croyez-moi, j'ai tenté tout ce que je pouvais pour l'aider à ne pas s'ensevelir... au risque de m'y perdre moi-même... Il faut aussi savoir lâcher prise parfois.

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 13



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.