Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> Alcoolique oui, mais heureux quand même

Pages: [1] [2]  [4]


[pas en ligne]


Messages : 45
Voir ses messages
Posté :

C'est gentil, merci

homme


[pas en ligne]


le man
36 ans

Messages : 2422
Voir ses messages
Posté :

Jagr,
j'aime bien des sujets, mais quand tu pars sur Dieu et sa bonté j'ai davantage de mal à te suivre.
Et puis s'il y avait un ou plusieurs Dieu, depuis le temps ça se saurait non ?
clien d´œil sourire

Tu comprends que je m'amuse, bye, que les vents te soient favorables.


[pas en ligne]


Hawkesbury, (canada)

Messages : 45
Voir ses messages
Posté :

Allô créve, tu as raison, je parle beaucoup de Dieu et je m'amuse aussi. Je pense que nous créons notre propre Dieu. Il y a quelque chose en nous qui nous apporte ce que nous demandons. Joies ou peines; santé ou maladie; sécurité ou peur; amis ou ennemis, etc... Nous n'en sommes pas conscients mais dans la majorité des cas, nous provoquons nous-même la manifestation de nos émotions et c'est dommage.
C'est évidemment de cette puissance en nous dont je parle quand je mentionne mon Dieu. Celle-ci est individuelle et fait partie d'une énergie tellement grande qu'elle englobe toutes formes de vies. Un peu comme si nous en étions les membres. C'est donc une force qui nous anime et puisque nous sommes tous différents nous en avons une conception nécessairement différente. De là à dire que nous créons notre propre Dieu.
Bon, je ne pense pas que ce soit le sujet à débattre mais j'aime énormément penser à cette force qui m'aide continuellement et qui ne m'abandonne jamais. Moi, je l'oublie trop souvent. sourire
Merci de ton écoute
Jagr

homme


[pas en ligne]


le man
36 ans

Messages : 2422
Voir ses messages
Posté :

Jagr,
je t'en prie merci,
Je comprends ton propos mais je le trouve tellement rassurant.
Bêtement j'ai du mal avec ce qui pourrait me rassurer.

Dieu, je l'ai bien connu, je repense à ce vieux curé qui ne cessait de me demander si il m'arrive de me tripoter ! Le père Villard, environ 80 ans, à l'époque il faisait la messe et la confession du mercredi. A tour de rôle nous sortions de classe pour aller dans léglise nous confesser. Dieu ! ce que j'ai pu déconner chez les religieuses !

Je suis menteur,
J'étais sous substitution, j'alternais poudre et cachetons. Pour la première fois depuis des plombes j'acceptais de partir en vacances. je me suis retrouvé sur les pistes de ski. Je revivais, quel plaisir, c'était vraiment le pied. Le Quatrième jour, le 31/12, se préparait une méga fiesta mais je me suis fracassé la jambe à 10 km/h au bas des pistes. J'avais jamis eu aussi mal. A l'hopital je me suis dit stop ! Ou tu vis ou tu meurs. Et voilà !
Alors Oui; Dieu, parfois, j'ycrois un peu...


[pas en ligne]


liège

Messages : 188
Voir ses messages
Posté :

content de vous relire un peu,

Des amis on rechuter ça fais droles d'être témoin de la rechute des autre en maintenant une abstinence.
Je les écoute et me souviens de la dernière cuite, du moment avant ce fameux moment ou j'aurrais du dire non au premier. je comprend alors la difficulté qu'ils ont et même si je suis déçu je ne leur en veux pas , je les comprend et sais a quelle point c'est difficiles.
Il faut vraiment ne jamais baisser les bras face a l'alcool, a force de tomber et de se relever on fini par apprendre a marcher.
La chose la plus important dans l'alcoolisme est de se reconnaître alcoolique et de savoir que nous avons perdu le controle de nos vie pour laisser la bouteille la diriger a sa guise.
se regarder dans un miroir et dire en pensant ce que l'on dis : "Je m'appel x et je suis malade alcoolique."
Je suis conscient que la bouteille dirige ma vie et que je ne suis plus qu'un pion, alors maintenant sans attendre un instant de plus je vais me battre pour retrouver ma dignité et ce même si mon orgeille le refuse, cette fois je prend la décision de me soigné.
des gens risque leur vie pour en sauver d'autre alors je suis capable de tout les effort et tout les sacrifice pour sauver la mienne, il faudra aller en cure avec ses contrainte, suivre des thérapie seul ou en groupe, aller a des réunion vie libre ou aa, avoir un support médicamenteux, et chaque jour que dieux ou tout ce que vous voulez fait, se dire aujourd'hui je ne prendrai pas le premier, faite vous aider tant qu'il en est encore temps.
A vous a mes amis qui comme moi souffrer de cette saloperie.

femme


[pas en ligne]


Messages : 11040
Voir ses messages
Posté :

C'est toujours un plaisir que de te lire Mick. Tu décris d'une manière très fine les affres par lesquels tu passes.

Bonne continuation à toi et Courage ! clin d´œil


[pas en ligne]


Messages : 6
Voir ses messages
Posté :

Bonsoir à vous tous , j'ai été mariée durant près de 20 ans avec un alcoolique très violent , ce fut un véritable cauchemar pour moi et les enfants , il a été traité par antabuse et par une série d'implants en sous cutanés , mais il buvait encore rien ne l'arrêtait dire qu'un alcoolique est heureux , je ne pense pas car s'il n'est pas conscient de ce problème sa ne sert à rien , de le faire soigné c'est peine perdue .

Pages: [1] [2]  [4]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 10



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.