Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> deces

Pages: [1]  [3]

femme


[pas en ligne]


44 ans

Messages : 15
Voir ses messages
Posté :

bonjour j'ai perdu ma mere il y a 2 ans et j'arrive pas a reprendre ma vie d'avant,je ne bouge plus et tout me deranges c'est dur de faire les choses et de prendre des decssions car elle faissait beaucoup a ma place j'arrive meme pas a m'occuper de moi meme,j'ai pris 12kilos a ne rien faire la vie est dur a vivre et j'ai une familles a m'occuper c'est pas facile tout les jours

homme


[pas en ligne]


Les ânes rient

Messages : 8403
Voir ses messages
Posté :

Isavenus :
bonjour j'ai perdu ma mere il y a 2 ans et j'arrive pas a reprendre ma vie d'avant,je ne bouge plus et tout me deranges c'est dur de faire les choses et de prendre des decssions car elle faissait beaucoup a ma place j'arrive meme pas a m'occuper de moi meme,j'ai pris 12kilos a ne rien faire la vie est dur a vivre et j'ai une familles a m'occuper c'est pas facile tout les jours


Bonjour Isa,

Le deuil d'une mère ou d'un père sont très durs à porter, nous savons tous que c'est normal qu'ils meurent avant nous, mais quand ça arrive, quel que soit l'âge, on se sent orphelin, comme si on nous coupait un cordon ombilical virtuel.
Je n'ai pas de mots de consolation, seulement de te faire savoir qu'ici sur ce forum tu trouveras des gens prêts à t'écouter et à te comprendre. Tu as fait le premier pas, continues, n'arrêtes pas. Tu peux également m'envoyer des e-mails par le forum, tu ne déranges jamais. Grosses bibises

bisou//

P.S : merci pour les chats, je les adore, eux et tous leurs
cousins

femme


[pas en ligne]


44 ans

Messages : 15
Voir ses messages
Posté :

merci joviall pour ton mesage de reconfort


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

Isavenus :
bonjour j'ai perdu ma mere il y a 2 ans et j'arrive pas a reprendre ma vie d'avant,je ne bouge plus et tout me deranges c'est dur de faire les choses et de prendre des decssions car elle faissait beaucoup a ma place j'arrive meme pas a m'occuper de moi meme,j'ai pris 12kilos a ne rien faire la vie est dur a vivre et j'ai une familles a m'occuper c'est pas facile tout les jours



bonjour et bienvenue

le deuil est un passage long pour les gens qui restent,il faut avancer envers et contre tout et faire face à tout

le deuil est fait de diverses etapes et il y a differents facteurs qui jouent un role, la mort naturelle est je pense la plus simple et la plus logique a accepter,la mort brutale ou par maladie est plus longue a accepter

tu dis te negliger et ne pas faire fasse à tout,c'est un peu normal,tu dis enfin de ce que je peux comprendre qu'elle faisait beaucoup pour toi

tu dois donc apprendre a gerer et a assumer tout un quotidien que tu ne faisais pas ou peu,donc c'est egalement une autre dynamique a avoir

cela fait maintenant deux ans que tu as ce poids sur l'ame et le coeur,as tu deja envisager de consulter quelqu'un pour t'y aider a faire ce cheminement


[pas en ligne]


Messages : 17672
Voir ses messages
Posté :

Isavenus :
bonjour j'ai perdu ma mere il y a 2 ans et j'arrive pas a reprendre ma vie d'avant,je ne bouge plus et tout me deranges c'est dur de faire les choses et de prendre des decssions car elle faissait beaucoup a ma place j'arrive meme pas a m'occuper de moi meme,j'ai pris 12kilos a ne rien faire la vie est dur a vivre et j'ai une familles a m'occuper c'est pas facile tout les jours
hmm roll

femme


[pas en ligne]


Messages : 6304
Voir ses messages
Posté :

bonjour
le deuil peut s avérer des plus pénibles,difficile...
as tu pensé à consulter un thérapeute qui pourrait te proposer la technique EMDR, efficace pr choc post traumatique...(deuil,viol etc)

femme


[pas en ligne]


Messages : 6304
Voir ses messages
Posté :

il y a le deuil,et le pré-deuil, période du deuil d’un destin commun, de l’image de la personne.
Il ne prépare pas à la mort, il prépare à un certain travail.

il se peut que l entourage se dise “On avait compris que cela pouvait arriver, mais on n’avait pas forcément compris que cela allait arriver “ !

Si cette phase de pré-deuil est trop longue, elle peut emmener au deuil anticipé où l’entourage désinvestit même le présent et la personne encore vivante. Manifestation souvent inconsciente.

Le deuil est la réaction à la perte d’un être cher, qui pour trouver une résolution, va entraîner le psychisme dans un processus d’adaptation : le travail de deuil.

Cela se joue autour de la rupture des liens d’attachements, ce qui fait que toute mort n’entraîne pas d’emblée un deuil.

Ce n’est pas une maladie.
Et il demande: - de subir la séparation

- de souffrir de la perte
- de ressentir et d’exprimer le chagrin
Dans la plupart des cas le deuil se déroule de façon positive, parfois il se complique.

Le deuil est ponctué d’étapes:

Le choc :
Son intensité peut varier en fonction de la situation (brutal, inattendu....) Certains sont prostrés, paralysés, s’effondrent, ne réalisent pas, sont sidérés... Ce moment peut durer quelques heures, voire quelques jours puis la prise de conscience devient inévitable.

Le refus (Déni):
Incrédulité et refus. Volonté d’annulation. “Non, ce n’est pas vrai”. Espoir que
ce soit une erreur....Accepter progressivement la réalité de la mort.

La colère:
Réprimée, gardée ou exprimée. Souvent dirigée contre la personne disparue, contre soi et contre les autres par déplacement. Avec sentiment d’injustice, de culpabilité, demande de réparation...

La tristesse:
Quand les larmes apparaissent, le travail de deuil commence. La tristesse est exprimée de façon solitaire ou avec les autres : montrer son chagrin, recevoir consolation. Importance de l’entourage. Parfois pas de chagrin cela est normal si cela ne dure pas trop longtemps. Aider à verbaliser cette tristesse. Voire état dépressif avec perte d’appétit, du sommeil, de l’activité. Baisse du fonctionnement mental. Tout demande un effort. La personne se détourne comme instinctivement de tout ce qui pourrait procurer du plaisir.

L’acceptation
Ce n’est pas la durée qui se révèlera normale ou pas, mais l’évolution

la résilience:
reprendre sa vie "en mains" continuer son bout de chemin, être en paix avec soi-même et le défunt, se donner le droit de vivre,le droit de continuer,se trruver des activités, hobbys, amis etc

Conditions préalables au bon déroulement du DEUIL

Une relation à l’autre dont l’ambivalence ne modifie pas négativement l’amour qu’on lui portait : il avait des défauts, mais personne n’est parfait, et nous nous aimions, et je souffre de sa mort”.parfois il y a l idéalisation du défunt.

L’absence d’identification à la cause de la mort : "je n’ai pas fait ce qu’il fallait ". "je ne l’ai pas assez aimé, protégé, c’est pour ça qu’il est mort". "il m’est arrivé de souhaiter sa mort sous le coup de la rage..."

L’absence d’identification au mort : ne pas développer une pathologie symbolique ou mourir physiquement par le suicide.

L’acceptation de sa propre finitude, sans obsession de la mort.

L’absence de réactivation importante d’une perte précédente mal assimilée.

L’absence de réactivation importante des symptômes de chagrin aux dates anniversaires.

Traverser toutes ces étapes demandent beaucoup d’énergie, ce qui fait qu’on parle de travail de deuil.
Ce travail est progressif, non rectiligne.
Il commence quand s’exprime la tristesse.

Réaliser un deuil, c’est remplacer une absence effective par une présence intérieure.


LE TRAVAIL DE DEUIL

Va être vécu par les personnes, plus ou moins facilement selon:

- Les conditions de la mort, les circonstances,
- Les conditions de l’accompagnement,
- La personnalité,
- Le type de relation instauré et vécu avec la personne disparue,
- L’histoire personnelle de l’endeuillé depuis l’enfance et la façon dont cette personne aura ou non intégré toutes les pertes de sa vie et dont elle se sera construite ou non à travers elles.

-la perte du "statut" épouse de,père de,fils de,frère de,

-l épouse par exemple perd d emblée son mari,son amant,son confident,le père de ses enfants,mais aussi parfois doit "reprendre" les rennes du ménage (gestion financières,(si l époux s occupait de tout),son chauffeur (si pas de permis)etc

parfois l entourage hésite à inviter la personne endeuillée aux fêtes (mariage,fêtes familiales etc),le conjoint survivant peut être partagé entre son désir d y assister et le refus d y aller seul..

Les deuils ne sont pas tous équivalents.


FACTEURS DE RISQUE AUX DEUILS COMPLIQUES

-Attitude de déni durable tout au long de la maladie,

-Les relations très fusionnelles avec le malade,

-La difficulté de communication et l’agressivité violente soit du malade envers le proche ou inversement,

- La sidération émotionnelle,

-Des conditions très difficiles au moment de la mort.


chacun, avancant à son rythme...

femme


[pas en ligne]


44 ans

Messages : 15
Voir ses messages
Posté :

merci pour vos mesage

femme


[pas en ligne]


Messages : 6304
Voir ses messages
Posté :

de rien clien d´œil


[pas en ligne]


Bruxelles
35 ans

Messages : 5424
Voir ses messages
Posté :

bisou isavenus

si tu as envie d'en parler , n'hésite pas sourire

Et puis n'hésite pas à en parler à ton mari / compagnon ; amis....

bisou louloute

Pages: [1]  [3]






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 15



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.