Version imprimable
Imprimer

Santé et handicaps / Alcoolisme, toxicomanie

alcool

mick

Posté : 29/11/2006 à 05:11:45
Ce soir, La une
21:25 Magazine
C'est la vie en plus
Plaisir et dépendance Didier Evrard, un sommelier devenu alcoolique. Il a connu une véritable descente aux enfers avant de rejoindre les Alcooliques Anonymes ? Aujourd'hui abstinent, il refuse de renoncer au plaisir du vin. Désormais, Didier continue à dispenser des cours d'oenologie mais n'avale plus la moindre goutte de vin.
Je bois, ma famille trinque Fabienne Toussaint, mère de 4 enfants. Elle buvait pour cacher son mal-être depuis l'âge de 14 ans. Autour d'elle, personne ne savait ou ne voulait savoir. Avec ses enfants, Fabienne tente aujourd'hui de rattraper le temps perdu.
Circulez, y a rien à voir ! Jean-Marie était policier et pendant 30 ans, il a consommé de l'alcool pendant les heures de travail, sans que personne n'y trouve rien à redire
Reconstruire sa vie Danièle vient sortir d'une cure de 6 mois. Mais son retour à la maison provoque aussi des retrouvailles d'anciennes blessures et en particulier l'absence de ses deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 2 ans. Danièle témoigne de son désarroi face à une vie entière à reconstruire.
Une histoire sans fin Jean-Luc avait tout : une femme, des enfants, un boulot sans histoire et pourtant il ne sait toujours pas pourquoi il a commencé à boire.
Alcool et grossesse, le dernier tabou Chloé a 7 ans. A la naissance, la petite fille a du subir un sevrage à l'alcool avant que l'on ne diagnostique un syndrome d'alcoolisation foetale. Désormais, les parents adoptifs de Chloé découvrent le "SAF" au rythme des progrès de l'enfant.
Le goût amer de la fête Thierry était une tête brûlée, il aimait faire la fête et pensait comme tant d'autres que l'accident, cela n'arrive qu'aux autres. Sa vie a pourtant basculé un jour de 1995
Les témoins, leurs proches ainsi que des spécialistes seront également présents sur le plateau.

mick

Posté : 29/11/2006 à 06:51:14
Malade a fond,

Si je ne suis pas malade alcoolique, alors j’arrête de boire quand je veux, mais ce n’est pas moi qui décide lorsque je bois, je ne me rends pas compte que je suis en train de ruiner ma santé, ma vie. Seule la bouteille prend les décisions et non ma volonté. Qui voudrait continuer à boire jusqu'à tout perdre, jusqu'à laisser sa vie derrière soi ? Seule la dépendance physique dans un premier temps ensuite la dépendance psychologique peut le faire.
Ne pas être malade alcoolique c’est pour moi, pouvoir dire : « j’arrête comme je veux, rien ne fait que je continue à consommer, ma seule volonté me permet d’arrêter a tout moment ». En tant que malade alcoolique, en disant cela, je me mens.

Un événement se produit dans ma vie, je l’appellerai : « le fond ». A ce moment, et je ne sais pas pourquoi, peut-être par instinct de survie, je me rends compte que je suis arrivé au fond. Je prends conscience de mon état physique et psychique, aller plus loin serait du suicide. Et là, débute le chemin de la guérison, non sans peine, car il faut du courage, de l’humilité et bien d’autres choses encore, pour remonter la pente. Car si j’ai été alcoolique non abstinent (que ce soit 1 an, 10 ans ou 20 ans) je ne pourrai jamais plus reprendre le premier verre, je devrai rester prudent face à mes faiblesses, me connaître autant que mon alcoolisme qui me suivra toute ma vie, pouvoir dire non le jour où je perds mon logement, mon emploi, un proche. Pour cela il faut une ligne de conduite, cette ligne c’est dans la régularité des réunions que j’irai la chercher, dans l’expérience d’hommes et de femmes qui comme moi l’on vu, ce fond.

chance

Posté : 29/11/2006 à 11:37:17
Mick , nous aussi ont croient en toi , tu n’est plus seul avec regain, car tu nous à trouver moi et lacher prise et nous vous aimons beaucoup, pour votre sympathie, vos richesses, votre personnes et dit toi que nous marchons aussi a vos cotés en car de besoin, et que nous t’admirons pour tes efforts, à surmonter tes difficultés, tes problèmes les amies servent a se soutenir,
sans eux la vie serait plus dur, ils nous soutiennent dans nos moments de peines,
nous rassure dans nos moments les moins sur, nous réchauffent dans nos moments les moins beaux,
ils sont la pour tous nos moments : de peines, de mélancolies, de tristesse, guetter ...
ils nous quitterons jamais, les sentiments peuvent grandir mais l'amitié reste,
elle est toujours fidèle, ce qui nous rassure toujours un peux , alors compter sur nous et n’oublie jamais que la plus grande richesse que tu possède se trouve à tes côtés sais regain ta femme , ton amie, ta compagne, ta confidence , ne l’oublie jamais et aimer vous pour le pire , comme le meilleur
Nous sommes aussi derriere vous bisou tu es capable j’en suis sur moi je croit en vous deux.
courage n'oublie pasd nous sommes aussi pres de vous deux moi et lacher prise fier de vous avoir rencontrer

lacher prise

Posté : 29/11/2006 à 11:38:30


Merci,pour être qui tu es,je suis tellement contente de t'avoir rencontré .Nous seront toujours là pour te soutenir dans tes moments difficiles.
Comme ce papillon,ouvre tes ailes,et volle là où la vie te mène,dans un bonheur,dont tu seras toujours fier.



bisou cœur

chance

Posté : 30/11/2006 à 03:05:58
courage mick, tu y arrivera

[url=http://img77.imageshack.us/my.php?image=voleom3.png]
[/url]

Ton Coeur Tressaille,
Tu Sens Bon la Lavande
Ouvre tes Ailes, vole vole vers l'amour de la vie qui, touvre ses portes mon ami et regain bisou

chance

Posté : 05/12/2006 à 12:30:08
juste auvie de vous encourager et vous faire un [url=http://img205.imageshack.us/my.php?image=brosdlc7.png]
[/url] cœur

walter

Posté : 05/12/2006 à 04:35:43
Bonjour Mick

Je suis entièrement avec toi pour la bonne raison que la dépendance est un problème que je connais bien.
De tous les exemples que tu cite, il y en a un sur lequel j'émets des doutes.
Je veux parler du cas de Didier Evrard. Excuse moi, mais en voyant le reportage je me marrais doucement en voyant Didier gouter tous ces vins ! En les recrachant, bien sûr ! Je ne le nie pas. Moi, je n'y crois pas. Ne pense tu pas que même si la quantité est infime par rapport a un verre, de l'alcool il en ingurgite quand même ? Rien que la quantité qui lui tapisse le palais, la langue, la gorge !
Je ne sais pas a quelle boisson tu étais dépendant, mais tu imagine pouvoir t'en verser dans le "gosier" la recracher, et pouvoir encore affirmer que tu n'as plus aucun rapport pervers avec le produit ni aucune dépendance physique ou psychique avec lui ?
J'aimerais avoir ton avis.

Bon courage Mick.
Walter

Aithèr

Posté : 05/12/2006 à 04:52:35
Mick,
Nos actes ne sont éphémères qu'en apparence. Leurs répercussions se prolongent parfois pendant des siècles. La vie du présent tisse celle de l'avenir.Courage a toi

Sois doux avec toi

mick

Posté : 05/12/2006 à 04:54:13
Je ne mets pas non plus en doute ce qu'il dit, mais pour ma part il est tout à fait inconsevable d'être alcoolique et qui plus est de s'être enivrer au vin, pour ensuite parvenir à mettre du vin en bouche pendant plusieur seconde et le recracher en suite.

pour ma part je n'y arriverais certainement pas, car je crois qu'il doit en avaler une infime partie a chaque fois, du au residu qui se trouve dans sa bouche.

même si lui lutte psychologiquement fort, ses cellules doivent tout de même reconnaître la substance,et par ce fait reagire.

soit il n'est pas vraimant alcoolique soit il a un raport a l'alcool que je ne connais pas.Ce n'est en tout cas pas ce que je conseillerais.

Sinon le reportage était assez interessant en soit,mais pour ma part,laissait planer un doute sur ce qu'est vraiment l'alcoolisme.

merci pour tes encouragements je continue ma voie aa.
sinon sont les dépendances que tu connais bien?

walter

Posté : 05/12/2006 à 05:07:42
Re Mick

"laissait planer un doute sur ce qu'est vraiment l'alcoolisme."

Bien d'accord avec toi. Mais c'est un sujet si compliqué ! Pourquoi se "met on en dépendance" ? Parfois je me demande s'il n'y a pas autant de raisons, de causes qu'il y a de dépendants !
Tu me demande en quoi je connais les dépendances. Et bien ma réponse va confirmer ce que j'ai dis plus haut.
Personnellement je suis "tombé en dépendance" de tous les produits qui se sont présentés à moi, que j'ai rencontré sur mon chemin. Et ce depuis tout gosse. A se demander si ce n'est pas précisement la dépendance que je recherchais ?
Mais c'est une autre question.

Pour en revenir a toi, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment que tu es sur la bonne voie.
La vie n'est pas plus belle après, mais qu'est ce qu'elle est plus simple !

Bonne soirée Mick.

mick

Posté : 06/12/2006 à 06:43:32
ALCOOL

J’ai commencé à boire un coup
Quand j’étais étudiant
Au commencement j’aimais pas l’goût
Mais j’filais tout puissant
Ça m’chatouillait d’ partout J’me prenais pour Tarzan
Le p’tit gars gêné devenait un géant
J’portais bien trop bien la boisson
Et quand j’étais pompette
J’dev’nais l’garçon qu’j’rêvais d’être
Drôle comme une invention
Génial j’parlais en vers
J’écrivais mieux que Baudelaire
Autour d’un verre je r’ faisais l’Univers

L’alcool, l’alcool, l’alcool
C’est bon c’est trop bon
Première boisson premier frisson
Comme dans les chansons

Un soir j’ai croisé mon père saoul
Ça m’a donné la rage
Y’avait les genoux pis l’chapeau mou
J’ai couru dans l’garage
J’y ai piqué sa Buick son whisky
Su’es chapeaux de roue chu parti
J’aurais pu l’mettre dans l’trou pour la vie
En parlant trou y’en a beaucoup

Tout le long d’l’autoroute
Plus t’avance en prenant des coups
Et plus la route rétrécit
Tu finis tout seul dans un trou
Y’a que le barman qui t’écoutes
Tu veux plus sortir mais te sauver de partout

La bouteille c’est plus fort que tout
C’est un puissant gourou
Plus fort que l’amour et l’amitié
Où tu peux dire quand t’es tanné
J’y ai goutté j’lai eu j’en veux pu
Mais la bouteille c’est pas pareil
A vient t’chercher jusque dans ton sommeil
Ça fini quec’q fois en queue de poisson.

Robert Charlebois

sam2610

Posté : 06/12/2006 à 07:45:38
Superbe texte.
Bon courage à toi !

Amicalement

lacher prise

Posté : 13/12/2006 à 12:57:43


juste envie de te faire un coucou ce soir.

bisou cœur

chance

Posté : 13/12/2006 à 06:39:25
moi aussi je pense a vous mes amis tres cher regain et mick je vous porte souvent ds mon cœur prenner soins de vous deux


chance

Posté : 21/12/2006 à 09:20:11
mes amis regain et mick, en ce moment nous sommes pas beaucoup, sur le forum en ce moment mais comme je dis tjs loing de yeux près du coeur et aujourd'hui j'ai une penser pour vous deux et je me demande si tout ce passe bien pour vous , vite à la noël ont serra tous ensemble j'attend ce moment avec une grand joie , allors je vous souhaite
et un gros bisou cœur

Aithèr

Posté : 21/12/2006 à 09:04:15
Par Amitiés,

Sois douce avec toi

mick

Posté : 25/12/2006 à 05:02:49
merçi à toi Aithèr

chance

Posté : 26/12/2006 à 05:43:38
coucou mes amis mick et regain gros merci pour ce magnifiquer reveillon passer tous ensemble je n'oublirais jamais fier et bonne soirée vous mes amis

mick

Posté : 28/12/2006 à 11:20:06
grosse bises de nous deux à toi et ta maman.

chance

Posté : 29/12/2006 à 05:15:08
merci , idem pour nous fier tu sais bien , je la vois demain , je vais chez elle youpi trop cool lol bisou vous deux aussi regain et toi et tes filles

et meilleur voeux pour l'an 2007 passer un bon moment tous ensemble

lacher prise

Posté : 30/12/2006 à 11:04:18


Mille pensées, pour la belle famille que vous faites vous cinq , tous enfin réuni pour ce week end magique.
Que les rires des trois pupuces, vous remplissent vos coeurs, à vous Regain et Mick .
Belle journée demain pour le dernier jour de l'année 2006.

bisou cœur au club des cinq

chance

Posté : 12/03/2007 à 06:00:37
merci pour hier après midi, j'ai vraiment passer un bon moment en votre compagnie mick et regain bisou cœur mes amis

lacher prise

Posté : 12/03/2007 à 11:18:05
Coucou Regain et Mick , merci encore pour cette chouette après midi en votre compagnie .

bisou cœur à vous deux mais aussi à la chouette maman de Regain

chance

Posté : 13/03/2007 à 05:48:53
ça c'est vrai pour être chouette, elle est chouette ta maman lol bisou vous tous cœur