Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> J'ai peur de prendre ma décision

Pages: 1

femme


[pas en ligne]


Boussu
33 ans

Messages : 204
Voir ses messages
Posté :

Bonjour j'ai besoin de vos avis ou de vos vécus...Je suis en couple et j'aime énormément la personne avec qui je suis cela fais 2 ans et 2 mois mais depuis plus de 1ans...Elle as commencer à se montrer de plus en plus distante niveau sexualités mais aussi pour de simple massage ou doudouce...J'ai tous essayer et je lui ai expliquer clairement plusieurs fois que je j'étais malheureuse de ce manque d'intimité elle dit ne pas vouloir me perdre mais rien ne s'arrange au contraire, je pense qu'en fet elle m'aime d'une " routine " elle se comporte avec moi surtout comme une soeur qui veillerait sur sa petite soeur...Je pense qu'après toute nos discutions et tous mes efforts c'est finis rien n'évolueras plus, car elle ne fait rien pour, peut être est t'elle sur que je ne la larguerais pas...J'ai besoin de vous pour ceçi. Je pense que notre couple va atteindre ses limites malgrès l'amour très fort que j'ai pour elle, mais ce qui m'effraye c'est que je pense être accro de sa présence, j'ai très peur de me retrouver sans elle, même amicalement j'aurais besoin qu'on garde contact...Peur car c'est la seule personne qui me comprend vraiment, je ne sais pas comment réagir et comment faire face à cette peur en me disant " Je pourrais m'en sortir sans sa présence " J'aurais tans aimer ne pas arriver à en vouloir stopper notre relation mais sincèrement j'ai tous essayer et je pense que c'est un amour de routine qui c'est installer rien que le penser me déchire le coeur...Comment réussir à ne pas avoir peur de rompre , car vus la situation depuis si longtemps je préférerais qu'on reste amie ( je pense ) mais si on ne garde aucun contact je serais très mal ( je l'ai connue à un moment très dur de ma vie et je sais que j'ai besoin de son affection, de sa présence ) comment décrocher svp ??? Pensez vous que je suis en dépendanca de sa présence ? ( Ne me dites pas d'essayer de parler avec elle sur tous ces manques, je le fais chaque jour et nous avons déja essayer des break, elle revenait en me jurant changer mais rien n'évoluer. Et elle me jure que moi je n'ai rien à me repprocher que cela viens d'elle mais elle ne fais rien pour arranger le problème, pourtant j'ai proposer beaucoup de chose.) Comment décrocher doucement et réussir à ne pas avoir peur d'une éventuelle rupture car je pense que cela va arriver. Et j'en ai marre de culpabiliser, de me poser 1000 questions chaque soir, d'attendre qu'elle fasse un pas vers moi dans le contexte ( un massage, des doudouces, ou sexualités ) PARDON POUR MES FAUTES J ESPERE QUE SE SITE EST TOUJOURS DE L ENTRAIDE SANS CRITIQUE merçi à vous...

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

En amitié comme en amour, on ne peut recevoir plus que ce que l'autre veut bien donner.
Et donner soi-même beaucoup plus donnera à l'autre une impression d'étouffement.
Avant de pouvoir vraiment aimer (un ami, un partenaire), il faut être capable de s'aimer soi sans avoir BESOIN d'un autre.

Le besoin de l'autre tue l'amour: c'est un sentiment amoureux, intense certes, mais qui ne construit pas grand chose.
L'amitié et l'amour se construisent dans le temps. Si l'autre ne vous donne pas ce que vous attendez, il n'y a aucune raison de culpabiliser. C'est son libre choix.
Bien entendu, le fait de bien se connaître devrait permettre de sentir ce qui plaît plus - ou moins à l'ami ou au partenaire. Et faire disparaître ou atténuer certains défauts est d'abord bénéfique pour soi - accessoirement, bénéfique à la relation.

Il est beaucoup plus facile d'aimer un ami ou un partenaire quand on sent des bases solides d'une appréciation réciproque. Si un des deux est envahi par un sentiment amoureux ("besoin de l'autre"), l'autre peut se sentir étouffer. Sauf s'il est aussi amoureux. Mais ce sentiment évolue au fil du temps. Et jamais de la même façon chez les deux partenaires. Le sentiment "amoureux" ("avoir besoin de", "penser à") est donc dangereux pour une bonne évolution de la relation.
il amène aussi très facilement des comportements de manipulation, et éventuellement une relation dominant-dominé. Ce qui, pour moi, n'est ni de l'amour ni de l'amitié.

Pensez d'abord à VOUS construire! Bon courage à vous!

femme


[pas en ligne]


Boussu
33 ans

Messages : 204
Voir ses messages
Posté :

J'ai besoin de sa présence car je l'aime et que je ne désire pas la perdre...En amour c'est normal d'avoir besoin de la présence de l'autre non ? Sinon pourquoi se mettre en couple par contre vivre 24h sur 24 à deux je me sens éttoufée et là je comprend ce que tu veux dire, mais elle veux être non stop avec moi, malgrès que notre couple n'en est plus vraiment un...Je me construis car justement je pense bien plus à moi et à améliorer ma vie...Chaque jours je travail sur ce point...Ce que j'ai surtout besoin de savoir, c'est si à votre avis elle pourrais changer un peu ? Et faire des efforts car après plus de 1ans de patience, j'ai tous essayer, j'ai même pris le décision de faire un break, elle m'as toujours promit changer car elle dit m'aimer et ne pas vouloir me perdre car je suis " la femme qu'elle rechercher et avec qui elle veux finir sa vie " mais les promesse ne sont jamais suivis d'acte concret...Enfin je comprend que c'est compliquer de répondre , surtout que vous ne nous connaissez pas et que vous ne voyez pas de vos propre yeux, s'expliquez par écrit est très dur..Merci tous de même sourire de votre réponse

homme


[pas en ligne]


Flemalle
53 ans

Messages : 973
Voir ses messages
Posté :

Bonjour Balthazar, la sexualité de Katyge ne regarde qu'elle, qu'elle soit: hétéro, bisexuelle ou lesbienne ne rentre pas en ligne de compte dans ses problème.

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

"J'ai besoin de sa présence car je l'aime et que je ne désire pas la perdre."
je connais des couples qui ne vivent pas 24h/24 ensemble, ni 7j/7.
Et quelqu'un n'appartient pas à l'autre: il n'est donc pas possible de le "perdre": on s'éloigne simplement, un peu, ou beaucoup.
Et je répète que, à mon sentiment, dès qu'on "a besoin" on s'éloigne de ce qu'est vraiment l'amour.
Il suffit de penser à des parents qui "ont besoin" de la présence de leur(s) enfant(s).

Aimer c'est aussi savoir se détacher. Paradoxalement. Cà veut dire laisser TOUTE sa liberté à l'autre.


[pas en ligne]


Messages : 51
Voir ses messages
Posté :


L’accompagnement proposé par Coaching Belgique est orienté solution, personnalisé. Il peut bousculer certaines conceptions de la thérapie en ce sens où le coach ne cherche pas à analyser, expliquer ou interpréter des symptômes, mais à faire émerger les propres ressources de la personne ou sa capacité à faire de nouveaux apprentissages pour l'amener à l'atteinte de ses objectifs. www.coach-belgique.be

Pages: 1






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 13



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.