Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> quelles sont les conséquences psycho d'un enfant que le père enferme dans le garage, seul et dans le noir?

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

La question est posée dans le sujet; il s'agit de mon petit garçon, qui n'a rencontré son père que peu avant ses 4 ans, n'est toujours pas reconnu par lui mais doit se rendre un samedi sur deux l'après-midi au nom du droit aux relations personnelles... Mon fils va, à partir de septembre se faire suivre 3 après midi par semaine dans un centre de réadaptation fonctionnelle (entouré de thérapeutes)tant il a perdu sa confiance en soi, tant durant l'année, il n'a cessé de passer des nuits de cauchemares, tant il a peur et ne se sent pas du tout aimé par cet homme qui ne communique plus avec moi (depuis une plainte que j'ai déposée pour coups et blessures). Plus le temps passait et moins je reconnaissais l'enfant que j'avais vu grandir et s'épanouir... puis, nous sommes passés par des psychologues, un pédopsychiatre et enfin par cette future prise en charge par ce centre. Mon fils est bloqué et le juge, alarmé, a refusé d'accorder au père naturel des droits pour ces dernière vacances d'été; le rapport du centre de réadaptation est alarmant. Mon fils n'a plus vu son père biologique depuis 3 mois et n'a reçu aucune nouvelle mais son droit aux relations personnelles reprendra à la mi-septembre et l'ASJ va chapeauter cette rentrée mais je viens d'apprendre que ce monsieur , qui n'a cet enfant qu'un après midi tous les 15 jours a trouvé le moyen, parce que le petit (qui n'avait que 5 ans et qui connaissait depuis peu ce père)faisait trop de bruit sur le plancher l'a enfermé dans le noir, dans une pièce que le petit ne connaissait pas durant un temps qui a évidemment semblé très long pour ce petit bout qui a déjà très peur de cet homme... Mon fils, tout naturellement me dit que c'est pour cette raison qu'il a peur des monstres dans sa chambre et du noir... Cet homme n'hésite pas à me dénigrer ouvertement devant le petit et se fiche de ses pleurs s'il ne se met pas dans une colère noire, quitte à le menacer de ne pas le reconduire chez maman, refuse de l'attacher depuis le début en voiture, lui dit que le rehausseur qu'il demande est "trop cher" et que c'est "pour les bébés", a jeté ses dessins devant lui à la poubelle (suite à celà, mon fils n'a plus touché un croayon durant des mois...), n'a jamais un geste affectueux envers lui ni aucun mot "gentil"... Il est violent mais donne l'apparence d'être très cohérent... C'est un manipulateur. la seule chose qui compte est l'équilibre affectif et psychologique de mon fils mais il refuse de parler, durant une année, sa psychologue n'a pas pu parvenir à instaurer un climat de confiance.
Jusqu'où faudra-t-il aller pour que la justice pense avant tout à l'équilibre de l'enfant et plus d'abord aux droits d'un parent destructeur?
Dans ce contexte je ne sais même pas si mon fils sera capable de suivre une première primaire alors qu'il à un potentiel supérieur mais que cet homme le perturbe. Durant ces vacances, mon fils a été heureux à nouveau, joyeux, allant vers les petits et les grands avec une spontanéité que je ne lui connaissait plus, il a même recommencer à écrire une lettre, puis une autre, il n'a plus peur de tout et de rien, bref, il est normal... Et je crains de le retrouver replié et nostalgique. Tout ça pase que sa fille désirée et légitime veut voir son petit frère... c'est cher payé pour un caprice.
Quant à la justice, je n'y crois plus... Elle ne sait pas prendre ses responsabilités et mon fils n'a pas l'âge pour donner son avis et faire comme son frère aîné, autre fils naturel de cet homme... Qui lui, lui a dit [censuré, motif : message insultant]! du haut de ses 18 ans...


[pas en ligne]


By and of ailleur

Messages : 4786
Voir ses messages
Posté :

circonspect pouvre petit, tu sais un enfant n'oublie jamais son enfance pleure mais sais un fait



Les yeux dans le vide
J'étais trop timide
Pour te regarder
Ta main me semblait énorme
L'amour, tu ne l'as jamais ressenti
Dans mes cris, je m'étouffe
Haaa... je retiens mes larmes
J'essaie d'être normale
Mais j'ai le cœur aussi fragile que celui d'un enfant
Aussi fragile que le petit garçon que tu frappais
Aussi fragile que l'enfant qui saignait sur le sol ou qui rester la seule dans le noir ...

J'ai connu l'horreur,
Et bercé mon cœur de tellement d'illusions
Même si tu n'es plus là près de moi
Je ne t'oublie pas, Je ne t'oublie pas,
Je n'oublierai jamais ces coups, je ne t'oublie pas papa...

J'ai vu la cruauté
A plusieurs reprises au fond de tes yeux
J'ai fait tant de prières
Je ne jurais que la nuit, m'adressant à Dieu
Forcé le destin pour que jamais, jamais
Tu ne relèves la main sur moi
Moi loin de toi
Toi loin de moi
Souviens-toi de mon visage
Je ne comprenais pas, tu te rappelles ?

Je ne te regardais pas, tu te rappelles ?
Tu me demandais pourquoi je ne pleurais pas, tu te rappelles ?
Brodé de violence, mon cœur se noie
je sais que tu m'observes
je sais que t'es quelque part sur terre
Seulement pourquoi tu me frappais
Tu te souviens de mon regard...
Mon regard, celui que tu détestais tant

homme


[pas en ligne]


monopolis

Messages : 2090
Voir ses messages
Posté :

quel homme horrible circonspect si ta un flingue tu peux tj le descendre hmm


je pensais que ce genre de scénario n était possible que dans les film


[pas en ligne]


Pas de violences c est les vac
37 ans

Messages : 34128
Voir ses messages
Posté :

bonjour j'ai pas tout lu parce que c'est une grosse tartine qui est normale vu la situation


si le juge donne le droit au pere dele voir, demander que ce soi dans un lieu public et non pas seul avec lui, evoquez vos raisons comme vous le faites ici

il existe des lieux de rencontres pour ce genre de situation si j'ai bonne memoire et dans cette maison, il y a des educateurs des assistants sociaux

renseigner vous


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

Merci pour vos messages, merci à tous,
C'est déjà tenté et fait mais comme sa version est totalement différente de la mienne l'assistante sociale du SAJ (Service d'aide à la jeunesse, qui prépare le dossier pour le délégué, tout cela mandaté par le parquet) ne sait plus qui croire. Elle est venue m'avertir que l'avocate adverse est retore et que monsieur a une très belle situation et me met tout sur le dos. pourquoi allait t-il si bien avant!? Pourquoi ce père refuse t-il toujours de reconnaître ce fils lui ais-je répondu. pourquoi? Le centre de réadaptation ne veut pas se mouiller. Sa défense est celle-ci: comment moi, en deux après midi par mois serais je responsable de ses troubles et de son état psychologique alors que la mère en a la garde ecxlussive!? Il est doué pour se victimiser, il a toujours agit ainsi, même lorsqu'il me frappait, c'était toujours de ma faute... résultat, nous espérions qu'il y aurait logiquement ce droit aux relations personnelles encadrées par des experts de la relation, ne serait-ce qu'un moment mais il n'en sera rien, on continue comme avant car le délégué ne saura qui croire et puisque monsieur veut le petit lorsqu'il a la garde de sa fille légitime, c'est à dire un week-end sur deux, il se pourrait que le délégué du SAJ ne décide de lui accorder ce qu'il souhaite... Que le système ne vienne pas s'étonner si ensuite tous nos efforts sont anéantis. je suis dégoutée et je n'ai mon prochain rdv chez mon conseil qu'à la mi septembre... Le pire, c'est que j'ai toujours été droite et respecté toutes les décisions du juge... Mais là, je ne sais plus...

homme


[pas en ligne]


Hout-si-Plout

Messages : 26721
Voir ses messages
Posté :

un argument pour toi: ton petit garçon a retrouvé son équilibre
mais comment le faire valoir?
Dans quelles mesure ses propres déclarations peuvent-elles être prises en compte?


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

Brolskoff :
un argument pour toi: ton petit garçon a retrouvé son équilibre
mais comment le faire valoir?
Dans quelles mesure ses propres déclarations peuvent-elles être prises en compte?



comme vous le dites, c'est un argument mais le délégué prendra 10min pour prendre connaissance du dossier et on n'écoute pas un enfant de 6 ans et demi... ceci dit , si quelqu'un n'a ne serait-ce qu'un début de solution... je suis à l'écoute...


[pas en ligne]


Bruxelles
35 ans

Messages : 5424
Voir ses messages
Posté :

titoo :
Brolskoff :
un argument pour toi: ton petit garçon a retrouvé son équilibre
mais comment le faire valoir?
Dans quelles mesure ses propres déclarations peuvent-elles être prises en compte?



comme vous le dites, c'est un argument mais le délégué prendra 10min pour prendre connaissance du dossier et on n'écoute pas un enfant de 6 ans et demi... ceci dit , si quelqu'un n'a ne serait-ce qu'un début de solution... je suis à l'écoute...


Bonjour Titoo,


votre enfant est suivi à l'extérieur par un psychologue ?
Peut être pourrait'il témoigner

je vous souhaite bcp de courage et un doux week end bisou

snoopy


[pas en ligne]


Messages : 37
Voir ses messages
Posté :

merci snoppy,
le fait de déposer ce témoignage et de vous lire me redonne du courage et merci pour vos encouragements et vos posts de soutien:-)

Oui, mon fils a été suivi entre septembre 2006 et mai 2007, c'est par ce biais que cette psychologue a envoyé le petit pour un second avis chez un pédopsychiatre qui, à son tour a jugé bon de m'envoyer vers un centre où tous les thérapeutes sont réunis pour débuter (après avoir passé une grosse série de tests à tous les niveaux) une thérapie avec psychologue, psycho-motricien, logopède, pédiatre... Il a été pris mais ce centre ne pouvait accueillir le petit que pour cette rentrée et il ira passer 3 après-midi par semaine. c'est ce centre qui a estimé qu'il ne fallait pas durant les grandes vacances d'été "perturber" d'avantage le petit et c'est ce rapport qui a alerté le parquet et le juge qui a préféré de pas accorder au père naturel les délogements qu'il demandait. Nous espérions qu'il y aurait un encadrement mis en place par le SAJ lors des droits aux relations personnelles de monsieur le samedi sur deux où il en à la charge, pour justement éviter que sa situation et son état n'empire encore avant d'avoir bien mis en place sa thérapie...
Mais, il n'y aura aucun encadrement... Le père biologique n'a plus vu mon fils depuis la fin mai, on va donc laisser le petit reprendre contact, sans préparation préalable après à nouveau 3 mois et demi d'absence et sans la moindre nouvelle entretrevue durant l'été... Et au petit de se débrouiller ce jour là avec ses peurs et ses angoisses,après 3 mois et demi sans la moindre nouvelle et alors qu'il va justement mieux... C'est ça aussi qui me dépite... J'ignore dans quel état d'esprit est cet homme mais si ça se passe mal, avant que sa nouvelle psychologue n'ait un avis, je n'ai que le droit de me taire et de regarder mon fils se renfermer et tous les progres de cet été n'auront servi à rien.
je ne vois ce qui aura changé dans l'attitude de ce monsieur et je suis plus que méfiante. Je ne peux pas non plus refuser à ce qu'il le prenne puisqu'en 2005, le tribunal de la jeunesse lui a donné un droit aux relations personnelles. C'est le chat qui se mord la queue...


[pas en ligne]


Bruxelles
35 ans

Messages : 5424
Voir ses messages
Posté :

titoo,

je vous dirai juste de bien rester attentive,à l'écoute de votre enfant, garder contact avec le centre et toute son équipe , ne pas hésiter à signaler les changements comportementales aux thérapeutes et d'en aviser votre avocat

n'hésitez pas à revenir sur le forum pour nous tenir au courant si vous le souhaitez.

bisou titoo et bcp de courage .

Bien à vous

snoopy

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 11



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.