Aidonoo.be, le forum d'entraide et de convivialité de Sweeli, site grand public du guidesocial

> sos!drogue mort

Pages: [1] 


[pas en ligne]


Messages : 29
Voir ses messages
Posté :

je n y arrive plus mon mari qui n est pas sont pére mais qui a tout fait pour lui!ne veut plus le voir normal il lui a voler a plusieurs reprises sont portefeuille et il l a méme menaçer de le frapper!car en plus quand ont le contrarie il deviend violent!mais je l'aime quand m"me je veut mourir je n en peut plus svp aidez moi!


[pas en ligne]


Messages : 29
Voir ses messages
Posté :

je l aime parcequ il est moi méme parcequ il est plus importent a mes yeux que moi!j'arrete plus de pleurer et je me vide de mes forçes!merçi mille fois zeze triste j'ai peur de vous enbéter avec mes histoires je ne voudrais surtout pas bisss zeze


[pas en ligne]


Messages : 855
Voir ses messages
Posté :

Je pense que si vous l'aimez,vous voulez qu'il soit heureux et si son bonheur est de sombrer dans la drogue,la violence et dans l'alcool,vous devez accepter..chacun sa vie!
Mais tout en restant auprès de lui s'il fait une "rechute"...


[pas en ligne]


Messages : 29
Voir ses messages
Posté :

oui peut etre mais a le voir il n a vraiment pas l air d étre heureux!et je culpabilise qu il aie une vie si triste j'aurrais tant et tellement voulu qu il soi heureux!!hmm merçi a toi


[pas en ligne]


Messages : 855
Voir ses messages
Posté :

Si pour le moment il est ainsi,vous ne pouvez rien faire d'autre que lui montrer que vous tenez toujours à lui!
On ne peut pas forcer un enfant à étudier sa leçon s'il n'en a pas envie...c'est un peu la même chose pour votre fils.
Le jour où il se rendra compte que ses copains d'enfance y arrivent dans la vie,qu'ils fondent un foyer et que lui stagne,s'il a envie d'avancer il le fera,si pas il continuera..
Il y a des êtres plus sensibles que d'autres qui ne supportent pas la contrariété ni la vie réelle avec ces avantages et inconvénients.
L'avez-vous peut-être trop couvé?est-il enfant unique?


[pas en ligne]


Messages : 575
Voir ses messages
Posté :

marie b :
[...] "être heureux n'est pas nécessairement confortable" (c'était qui encore? Felix vous savez? sourire ). Il est peut-être en effet très malheureux, mais c'est aussi SON choix quelque part. C'est SA responsabilité.

Facile : Eveline Thomas.


[pas en ligne]


Messages : 29
Voir ses messages
Posté :

fenêtre :
Si pour le moment il est ainsi,vous ne pouvez rien faire d'autre que lui montrer que vous tenez toujours à lui!
On ne peut pas forcer un enfant à étudier sa leçon s'il n'en a pas envie...c'est un peu la même chose pour votre fils.
Le jour où il se rendra compte que ses copains d'enfance y arrivent dans la vie,qu'ils fondent un foyer et que lui stagne,s'il a envie d'avancer il le fera,si pas il continuera..
Il y a des êtres plus sensibles que d'autres qui ne supportent pas la contrariété ni la vie réelle avec ces avantages et inconvénients.
L'avez-vous peut-être trop couvé?est-il enfant unique?

oui je l ai surement trop couver!et il est enfant unique et de plus sont pére nous a abendonner avent sa naissençe!ai je mal fait je l aimais et l aime toujour


[pas en ligne]


Messages : 29
Voir ses messages
Posté :

marie b :
Zeze,

on ne peut pas être heureux à la place de quelqu'un! Certaines personnes refusent le bonheur. Il y en avait un qui disait "être heureux n'est pas nécessairement confortable" (c'était qui encore? Felix vous savez? sourire ). Il est peut-être en effet très malheureux, mais c'est aussi SON choix quelque part. C'est SA responsabilité.

Votre responsabilité Zeze, c'est être heureuse pour vous, si vous le souhaitez

merçi a toi de ta gentilliesse et de tes paroles

femme


[pas en ligne]


44 ans

Messages : 66
Voir ses messages
Posté :

meme Si c'est ca vie on ne peut pas voir son enfant sombré et accepté cela sans se battre contre le mal et il faut a tout pris lui faire prendre conscience que il ne peut qu'allez droit dans le mur. On ne peut accepter se choix meme si c'est le sien meme si on ne peut pas faire grand chose sans risquer la rupture.
Je suis une jeune fille j'ai honte de le dire et je n'arrive tj pas a me mettre en tete que je sois devenu toxicomane je dminue petit a petit ayant essayer la maniére forte qui m'a fait horriblement souffrire pour rien en plus juste une peur supplémentaire d'arreter je n'ai pas d'enfant peut etre suis je mal placé pour te donner mon avis des conseils mais je le fait en me disant que cela peut etre ma fille ou mon fils c'est étrange j'arrive facilement a me mettre a la place d'une maman qui a un enfant qui consom mais je n'arrive pas a me mettre a la place de mes parents.
Je suis dépendante de ca mais pas de mes parents je ne leur demande rien je vie seule et donc jamais ils m'ont vue en manque bien sur ils sont inquiete pour moi ma maman m'accompagne chez le doc j'essai de ne pas leur montrer ma souffrance pas envie de les faire souffrire.
N'accepter jamais se choix la et battez vous pour qu'il l'abandonne sans abandonner votre enfant.
Et je vais voir dire que la drogue quand on consomme est notre meilleure amie ou ami on l'aime ne sais pas s'en passer et toute personne disant du mal sur cet ami chere est considéré comme un ennemis . Je vous dis cela pour le vivre et se battre contre son choix n'est pas critiquer ce qu'il prend mais plutot les conséquences . Enfin j'espere que je me suis bien exprimé la je commence a avoir froid j'ai deja pris ce que je devais prendre et je ne prendrais pas plus j'ai pris la décision de diminuer progressivement pour arriver a 0 j'ai mal échelonner ca et tout est déjà partie depuis quelques heures déjà les crampes les nausés .
Courage et surtout ne briser pas les liens il a besoin de sa famille.


[pas en ligne]


Messages : 70
Voir ses messages
Posté :

Bonjour,
@ Daphnée,
Beau et courageux témoignage que le votre, ne dites pas " j'ai honte " car il n'y a pas à avoir honte, d'autant moins puisque vous avez pris conscience de votre enfermement et avez décidé de réagir, apprendre à s'aimer et se respecter, c'est une des clés qui méne à reprendre sa vie en mains, comme dans tous les types de sevrage il faut se dire, 5 minutes de gagnées....15 minutes de gagnées.....puis celà devient des heures, des jours, des mois et enfin des années. Vous avez tout le potentiel en vous, pour en sortir n'oubliez jamais çà, comme tout être humain vous êtes unique, et magique. Pardonnez vous vos errances, elles deviendront votre force
Je vous souhaite bonne continuation dans votre combat.
@ Zeze,
Votre récit me touche d'autant plus que la situation m'est familiére
Ne pleurez plus, car aucune larme n'apportera de résultat, si ce n'est de vous entraîner dans une spirale qui va vous anéantir, nos enfants ne nous appartiennent pas, comme nous l'avons fait avant eux, à un moment il prennent leur vie en mains, pas toujours dans le sens que nous aimerions.
Aimer ne veut pas dire tout accepter, vous avez vos limites qu'il vous faut apprendre à accepter et à faire respecter, votre fils connaît la puissance de l'amour que vous lui portez et il sait aussi qu'il peut compter sur vous, ne culpabilisez pas de lui en avoir trop donné, mais ce n'est pas lui rendre service que de tout accepter, il souffre ( c'est son choix ) vous souffrez ( c'est le votre si vous ne changer rien )
Je vous souhaite de trouver le courage et la force

Emma

Pages: [1] 






• J'ai oublié mon mot de passe



Membres en ligne: 0
Invités en ligne: 9



Petites annonces sur Sweeli

 

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.